adidas ultra boost

L’ULTRA BOOST NOUVELLE DU JOUR

23 décembre 2015 par Chantal Goyave

adidas ultra boost

1er décembre : jour J tant attendu par tous les gros lards, l’ouverture officielle de la case 1 du calendrier de l’avent! C’est en cette belle journée de festivité qu’adidas a lancé sur le marché sa nouvelle version de l’Ultra Boost. Hasard du calendrier? Seul Dieu le sait.

Niveau design, pas d’évolution majeure, le modèle reste identique et ne subit pas de lifting majeur. Si ce n’est un petit pimp des couleurs. Exit les monochromes, place aux dégradés de couleurs! Pour le modèle en photo, telle une couverture de Vogue Us : « on ose le colorblock ».

adidas ultra boostAfin d’assouvir la curiosité des foules qui errent comme des âmes en peine à la recherche de la fameuse question : « Mais alors elle a quoi de plus que moi cette nouvelle ultra boost? », on répond :

- une nouvelle semelle : youpi houra, les petits foufous du running (ou les idiots) pourront désormais aller gambader sous la pluie sans risque de se briser le col du fémur après 4 mètres. Pour que vos sorties running ne ressemblent plus à une prestation de Brian Joubert, la marque aux trois bandes a eu la bonne idée de coller une semelle extérieure stretch web en caoutchouc Continental™. Et que même elle a été confectionnée par les petites mains boudinées « d’experts ingénieurs et concepteurs du manufacturier pneumatique spécialisés dans le développement de composants en caoutchouc de haute technologie pour la grande vitesse ». Et ouais mézigue!, on se fout pas de ta gueule chez adi! En prime les loulous, une bonne nouvelle n’arrivant pas seule, les plots ont été rabotés. Résultat : c’est comme pour ta meuf, plus il y a de surface, plus elle tient debout.

adidas ultra boost

 

adidas ultra boost- un nouveau primeknit trop cool t’as vu : Cette fois, les experts en trace de pneus ont laissé la place à l’un des trois mousquetaires, Aramis, pour tricoter une empeigne plus résistante. Grâce à une structure différente, le primeknit de cette 2e version de l’ultra boost offre un maintien supérieur au niveau des zones du pied moins flexibles (comprendre le dessus du pied) (essaye donc de fléchir le dessus de ton pied à 90 degrés et on en reparle) tout en conservant une excellente élasticité lorsque votre pied s’élargit au contact du sol.

adidas ultra boost

En conclusion, bon pour une image, pouce en l’air et + 100 milliards de points pour l’adhérence! Le petit plus : si comme beaucoup, à cause de l’excitation le jour d’une course officielle, sur la ligne de départ, tu as du mal à user de la méthode dite du stop-pipi, laisse toi aller, grâce à tes ultra boost new generation, tu n’as plus aucune raison de glisser dedans!

Face à la révolution de la semelle, celle du primeknit est un peu la bonne copine moche, catho et mariée qui accompagne sa BFF bombesque et célib’ en boîte : elle passe presque inaperçue alors qu’elle est tout autant digne d’intérêt. Se sentir soutenu dans les moments les plus difficiles (et dieu sait que courir en est un), est toujours de bon augure.

Quoiqu’il en soit, cette nouvelle version reste canon et conserve toutes les qualités d’un bon amant : beaugossittude et performance. Et si comme beaucoup d’entre nous tu fais semblant d’aimer la course à pied parce que c’est en vogue, tu peux également la porter pour aller acheter des knackis au Monop’. Et pompon sur la galette, tu peux la pécho ici.

adidas ultra boost

Pour tous ceux qui ont préféré se mater un épisode de PBLV plutôt que de lire notre brillantissime test sur l’ultra boost, piqûre de rappel sur les milliers de petites capsules d’énergie. Vous en sortirez forcément moins bête. On sait, c’est difficile à croire.

La nouvelle ultra boost pour les raclis est en vente chez Lepape. D’autres coloris sont à découvrir sur adidas.fr

About Chantal Goyave

J'aime beaucoup courir et acheter des baskets. J'aime bien faire des abdos et manger du fromage aussi.

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus