Marathoners-Fashion-Speed-Style-and-Sense-3

LES RUNS DU SHOPPING : LES FASHION FAUX PAS DU RUNNING

11 mars 2017 par Thibaud Saint Bernard

Mardi dernier marquait la fin de la fashion week automn-hiver. Les mannequins affamées quittaient la capitale, nous laissant un peu rêveurs et abandonnés à notre temps gris et nos courbatures du dimanche. La Mode, comme la météo du semi de Paris, est parfois impitoyable et injuste. En course à pied, bien que l’habit n’ait jamais fait le moine – généralement niveau look, « plus t’en mets, moins t’en as » – il existe tout de même de véritables fashion faux-pas dont voici un échantillon.

1) Le Sweatpants

Oui c’est très confortable,  oui les gens en portaient pour faire du « jogging » à une époque mais non ce n’est pas un bas de sport. Le Sweatpants c’est comme rouler des pelles à un(e) moche ou faire un prout, ça se cache. Ce bas de coton sans forme est, et doit continuer de rester, un habit d’intérieur, une tenue d’état grippal  ou de gueule de bois. Le seul cas où tu peux courir et porter ce genre de futal c’est le jour où tu es en caleçon chez toi, que le générique de ta série préférée commence et que tu réalises que t’as plus rien à bouffer dans tout ton appart. A ce moment là, exceptionnellement, tu peux enfiler ce mauvais Sweatpants et courir à l’alimentation générale du bout de la rue acheter des Pépitos.

Rocky qui court en pyj’

2) Débardeur + Manchettes = ?

Le combo Marcel-Manchette (rien que le nom est un enfer) lève beaucoup de questions sans réponses.

Orange Is The New Beurk

Tout d’abord, pourquoi ?! Soit tu as chaud et tu portes un débardeur, soit tu as froid et tu mets un haut à manches longues, non ?

Existe-t-il un fétiche de l’aisselle dans notre sport? Avec son ouverture, le Marcel-Manchette n’est pas sans rappeler certaines tenues SM qui cachent tout le corps de cuir moulant à l’exception des parties convoitées. Ceux qui portent le Marcel-Manchette, laisseraient-ils volontairement une petite fenêtre aguicheuse, ouverte sur leur épaule nue et un dessous de bras parfaitement rasé, pour exciter certains déviants ?

Est-ce que je me pose trop de questions?

3) La chaussure de (marque de) sport

Nota Bene pour les inconscients et les radins : ce n’est pas parce qu’il y a une virgule ou 3 barres sur le côté d’une paire de godasses qu’elle est adaptée pour la course à pied. Autant vous planter directement un coup de poignard dans le genou, vous mettrez moins de temps à vous en remettre que du syndrome de l’essuie-glace qui vous pend au nez.

4) Le joli t-shirt officiel d’une course

Ce t-shirt gratos que l’on te donne à la remise des dossards, c’est un peu comme la médaille qu’on te tend à la fin, à part le jour J de la course, c’est un peu gênant de le porter en public. Généralement, vu leurs coloris criards et les conneries imprimées dessus, on se dit que ces tee-shirts « techniques » mal coupés sont plus faits pour finir en chiffons que pour nous habiller.

On range la médaille dans sa collection et le t-shirt à la poubelle

http://0.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Thibaud Saint Bernard

J'ai eu 7 au bac de français et 11 en course à pied. Être ici c'est une revanche sur la vie.

Mots-clés : , , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus