IMG_6917

OAKLEY RADAR PACE : DAFT PUNK C’EST MAINSTREAM

30 mai 2017 par Rodolphe Leggio

Tee-shirts en polyester 100% bio, sparadraps sur les tétons, short splitté, slip Français, chaussettes montantes, paire de running usée mais qui a une valeur sentimentale, montre GPS, iPhone (ou Wiko selon les moyens), application Strava, playlist de l’enfer sur Spotify, bracelet Fitbit, compte Instagram, Tamagotchi. One more time. T’es paré non pas à aller faire un treck d’une semaine mais juste à aller courir vite fait pour te donner bonne conscience dans les rues polluées de Paname poto.

Vous n’êtes sûrement pas passés à côté, à contrario du football qui rechigne encore à utiliser la vidéo pour les actions litigieuses de la L1 Conforama, la course à pied se vente aisément d’être le sport le « digitalisé » de ces dernières années. Chaque saison se caractérisant par l’arrivée de nouveaux objets connectés afin de rendre la pratique toujours plus hype et cool, à des années lumières de ce sport ayant une image beauf à l’époque où nos darons foulaient le pavé lors de leur service militaire obligatoire (et c’était peut-être pas plus mal entre nous, enfin bon).

Fort de cette tendance, et n’étant pas à son premier coup d’essai en matière de lunettes combinées à une technologie, Oakley commercialise depuis quelques semaines sa dernière innovation : la Radar Pace. Hormis nous donner une allure de Bioman en 2017, qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert ?

IMG_6780

La Oakley Radar Pace est la première paire de lunettes connectée qui peut prétendre être ton assistant vocal d’entraînement. Derrière son look tout droit sorti des plus grandes réalisations de Steven Spielberg et son poids plume de 56 grammes, elle possède des atouts à en rendre jaloux l’assistant de Batman : te donner ta vitesse, ton allure, te gueuler dessus pour te dire de ralentir ou d’accélérer, décrocher ton téléphone ou encore gérer ta p’tite musique. Un vrai plus plutôt complet et qui prendra également soin de tes pupilles sensibles en cas de gros soleil grâce à sa technologie « Prizm » présente sur les deux verres fournis avec.

1) ESTHETIQUE

On va faire simple. Vous prenez une paire d’Oakley. Vous prenez une paire d’écouteurs. Vous collez ces derniers aux branches des lunettes et le tour est joué ! Assez étonnante, la Radar Pace se démarque par son look unique, à tendance agressif et qui risque donc de donner à son utilisateur un air très tendu, mais surtout de paraître très con par moment. Épurée, la paire d’Oakley est livrée avec deux verres interchangeables. Si le premier lui vous permettra d’écarter les UV de votre vue, la seconde (transparente) pourra à contrario vous accompagner dans toutes vos soudures, maçonneries et autres travaux du dimanche les plus complexes. Vivons heureux, vivons cachés.

IMG_6785

2) CONFORT

Quoiqu’on en dise, Oakley est la référence en guise de lunettes de sports Outdoor. Un bon tube n’étant jamais démodable, le confort est le même qu’avec les paires traditionnelles (56 grammes seulement). Bien en place sur ton nez, ça ne bouge pas.

Les écouteurs à première vue paraissent évidemment désagréables, or avec du recul après quelques utilisations ce n’est pas du tout le cas. Branchés aux branches branchées (allitération) des lunettes via mini USB, et parées de leur système brachial multidirectionnel, ils s’adaptent parfaitement à votre morphologie. Que vous portiez un casque de vélo ou non.

IMG_6804

3) PERFORMANCE

La Radar Pace se caractérise surtout par les différentes informations qu’elle peut apporter à son utilisateur. Réaliste, elle est tout aussi compatible avec une activité pédestre, qu’à la pratique du vélo. Et ça c’est plutôt cool.

Ainsi, le Philippe Lucas de chez Optic 2000 sera à même de vous donner les informations suivantes : la fin de la période de l’échauffement, la distance totale parcourue, le dénivelé accumulé, la vitesse moyenne et la vitesse instantanée. Un bon condensé d’informations classiques mais qui suffit amplement. Il est également possible d’avoir des informations sur votre rythme cardiaque en cas de connexion supplémentaire avec un cardio-fréquencemètre.

EN RÉSUMÉ

Tracker son activité, avoir un contrôle avec le micro intégré*, un coach à portée du lob de l’oreille et ressembler à Guy-Manuel de Homem-Christo n’aura jamais été aussi simple. Toutefois seul hic, il faut utiliser l’application dédiée (« Radar Pace ») afin de pouvoir utiliser la paire de lunettes. Aux oubliettes Runtastic et Nike+, ou alors armez vous d’une montre à côté. Les Oakley Radar Pace sont disponibles chez les distributeurs spécialisés Running & Bike ou sur le site d’Oakley pour le prix de 439 euros.

*(fonction téléphone / musique / échange vocaux avec les lunettes)

Notes : + = ton pote ivre qui passe des sons avec un casque de moto / +++++ : Les nuits sonores un godet à la main

Esthétique : +++

Confort : +++++

Performance : ++++

IMG_6792

IMG_6788

IMG_6915

About Rodolphe Leggio

Je n'aime pas trop m'entraîner mais un jour je ferai de vrais chronos. Du moins, j'aime bien y croire.

Mots-clés : , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus