DSC_9283

MARATHON DE COPENHAGUE : LIVE FAST DIE YOUNG

22 mai 2018 par Jérémie Roturier

« Tu m’avais chauffé dans la soirée du coup je me suis inscrit en rentrant chez moi complètement éméché à 5h du matin. Le lendemain je reçois des emails en Danois, je ne captais rien à ce que c’était. Jusqu’au moment où je regarde mon compte bancaire et je me rends compte que j’ai payé une inscription pour le marathon de Copenhague. » On est en Novembre, en train de boire des or verts tranquillement dans un bistrot du canal Saint-Martin, quand Alassan raconte amusé comment il s’est bêtement inscrit sur la distance reine. Ça fait bien marrer l’assemblée, Jérémie le premier, content de son coup pour avoir motivé le jeune soldat de la team Jolie Foulée à le joindre dans cette aventure.
Fracture demande alors si tout le monde est chaud pour retourner parler chinois et pisser violet aux Nuits Sonores. « Evidemment ! » Répondent d’une voix Alassan et Jérémie. : « C’est quoi les dates des Nuits Sonores ?  » Lionel regarde son téléphone : « C’est quoi la date du marathon de Copenhague ? »
[…]
Un long silence s’installe.
[…]
Oh la boulette !

On se retrouve alors le week-end du 13 Mai. Lionel, Pierre et Cédric (équipe A) à Lyon pour les Nuits Sonores. Alassan, Jérémie, Kevin, Kim, Romain et Yann (équipe B) à Copenhague pour le marathon. Malgré avoir redoublé d’efforts pour se foutre en l’air pendant la préparation et ainsi devoir déclarer forfait pour le marathon et pouvoir aller aux Nuits Sonores, Alassan et Jérémie sont contraints de s’aligner au départ. Au contraire de Kevin qui a lui vécu un long calvaire mais qui n’a pas pour autant abandonné ses camarades. Récit.

Samedi 12 Mai – 10h
Shake out run organisé par les NBRO pour faire tourner les jambes tranquillou. 5km au calme, le long des canaux et parcs du Nord de la ville. Premier enseignement, il va faire chaud pour la course. Très très chaud !
Shake ton booty au petit matin organisé chez Pierre avec au programme des parties de ping-pong tournante tranquillou. Le genre de décrassage idéal avant de se coucher après une soirée arrosée aux Nuits Sonores. La nuit a été chaude. Très très chaude !

Samedi 12 Mai - 14h
Retrait des dossards à l’Osterbro Stadium. De quoi rentrer petit à petit dans la course, au contact de sympathiques bénévoles et d’intrépides mascottes.
Retrait des bières dans le frigidaire du camp de base établi dans la cité lyonnaise. De quoi se remettre petit à petit en conditions pour une nouvelle soirée animée, au contact de sympathiques disc-jokey et d’intrépides fêtard(e)s.

Samedi 12 Mai - Minuit
Extinction des lumières pour les membres de l’équipe B qui se couchent la boule au ventre au vu de la mission qui les attend le lendemain matin sous une chaleur qui s’annonce étouffante.
Extinction des cerveaux pour les membres de l’équipe A qui envoient tous leurs encouragements en Stories Instagram à leurs amis coureurs. Une vraie mission qui les attend pour cette dernière soirée des Nuits Sonores dans une ambiance qui s’annonce étouffante.

IMG_0816 IMG_0815 Snapseed IMG_0814

Dimanche 13 Mai - 7h
L’équipe B s’attèle à chercher des épingles pour accrocher les dossards. Ils se relaient aux cabinets afin d’éviter les affres des toilettes sèches de la ligne de départ. Une stratégie parfaitement huilée, comme les coureurs de l’US Postal pendant un contre-la-montre par équipe à la grande époque sur le Tour de France. « Que la force du Petit Grégory soit avec nous », implorent-ils les cieux.
L’équipe A s’affaire à chercher un after pour accrocher de nouvelles conquêtes au tableau de chasse. Une stratégie parfaitement huilée, menée de main de maître par Capitaine Janji qui sait comment faire la différence dans ces situations, après des années de pratique au plus haut niveau.

Dimanche 13 Mai - 9h
Départ du 38è marathon de Copenhague. Alassan et Romain sont conditionnés pour un sub 3, Yann, Kim et Jérémie pour un sub 4. L’accès est fluide, pas de SAS, n’en déplaise à Patricia, et pas de warm-up à la mords-moi le noeud. Les fauves sont lâchés.
Départ de la boulangerie. Lionel a emporté avec lui les encouragements du boulanger. Bien installés devant l’application officielle du marathon, l’ensemble des membres de Jolie Foulée peut suivre et commenter en live les performances de leurs poulains. Les paris sont lancés.

Dimanche 13 Mai – 10h30
Alassan et Romain sont lancés sur des bases élevées. 1:27:25 au semi pour le cousin de Mo Farah, dans la roue du train des NBROs, 1:30:00 pour Faster Ro, ils sont tous les deux en course pour le sub 3. Yann, Kim Jérémie progressent au train, attendant chaque ravito avec vive impatience tant il est difficile de rester hydraté sous ce cagnard.

Dimanche 13 Mai – 11h30
La cheering zone est en fusion, Jérémie est en souffrance. Sous les fumigènes, il retrouve Kevin comme prévu lors du briefing de la veille pour récupérer des gels. Des crampes aux cuisses et aux mollets ont commencées à faire leur apparition. Il fait signe à coach Kevin pour se retrouver à la sortie de la zone afin de ne pas se taper la honte devant tout le monde, pour une petite séance d’étirements. et retarder les crampes. Raté. Elles ne le lâcheront que 10 kilomètres plus tard. Pendant ce temps là, Alassan passe en 2:24 aux 35. C’est rapide, mais il est bien. Vas-y mon petit ! 
L’équipe A est en fusion elle aussi dans la conversation Messenger Jolie Foulée.

Dimanche 13 Mai – 11h54
2:54:23 ! Alassan Mo Farah casse la ligne et signe une performance époustouflante pour son tout premier marathon. Faster Ro termine en 3:07:44 et signe un nouveau PB. Record personnel aussi pour Yann en 3:48:27 et Jérémie en 3:53:16. Satisfait de ce premier sub 4, même si ça fait quand même mal au moral de se faire battre par 352 filles. Kim finit lui en 4:21:56, soulagé d’en avoir terminé sous un soleil de plomb.
Après un final haletant, les compétiteurs lyonnais plient bagage et se dirigent vers la gare pour un retour vers Paris qui s’annonce difficile.

Dimanche 13 Mai – 22h
L’équipe de Copenhague peut enfin siffler des bières et prendre sa revanche sur l’équipe A.
Piqués au vif par une story Instagram offensive, Lionel, Pierre et Cédric ne se laissent pas faire en s’offrant un droit de réponse. « Vous prenez vos petits débardeurs, vos petites médailles, vous vous les enfoncer bien profond dans votre cul. » C’est dit.
Ras le bob de la course à pied !

P1120219 P1120239 P1120277 P1120302 P1120473
Alassan et le train NBRO

P1120561 P1120577
Faster Ro

P1120671
Jrmi

P1120697
Crucifié

DSC_8910 DSC_8920

P1120810
Yann

Screen Shot 2018-05-20 at 22.46.35
Kim

DSC_9285 DSC_9351

« Bon, on se refait un marathon l’année prochaine ? » demande Alassan à Jérémie. D’accord, mais cette fois on regardera d’abord les dates des Nuits Sonores.

 

© photos Kevin CalderanSofie Riisgaard

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Jérémie Roturier

Sportshaolic & writing junkie.

Mots-clés : , , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus