Off-White : Runway - Paris Fashion Week Womenswear Spring/Summer 2019

DÉFILÉ OFF WHITE : C’EST VRAIMENT ADAPTÉ À LA COURSE À PIED ?

28 septembre 2018 par Jérémie Roturier

Vous avez été nombreux à voir passé la news, mais en tant qu’habitués des podiums de course à pied, s’il y en a qui sont bien placés pour juger les pièces du show Off-White inspirées par ce sport de chien, c’est bien nous. On met en application nos connaissances en course, mais surtout en style, pour proposer la seule review utile de la collection qui a fait un bar-tabac à la Fashion Week. Alors oui ou non, Virgil a-t-il rendu service au monde de la course à pied avec ses créations ?

Look 1 – Adapté à la course à pied – 7/10

On aime pour les lunettes, accessoire indispensable de tout coureur longue distance qui se respecte, mais surtout pour les nichons apparents. La tenue est légère et ventilée, et même si on a du mal à comprendre l’ajout de la jupe arrière, les matières utilisées la laissent flotter au vent à bonne vitesse, ce qui n’est pas si dérangeant. On regrette en revanche l’omission du scotch sur les tétons, indispensable pour éviter frottements et saignements. Le plaisir des yeux d’accord, mais quand on pratique la cour sapé, il faut aussi savoir se protéger. Un manque d’expérience certain, l’erreur classique du débutant qui s’aligne naïvement tétons à l’air sur son premier marathon. Faudra pas venir chialer à l’arrivée quand ce bel ensemble blanc sera couvert de sang.

_off0089_jpg_1728_north_1382x_black


Look 2 – Adapté à la course à pied – 10/10

Avec Rénelle on ne sait plus où donner de l’athlète. Surtout dans cette combinaison intégrale qui nous rappelle les tenues Nike pendant les J.O de Sydney en 2000. Des couleurs sobres, des courbes bien placées qui accentuent la silhouette racée de la coureuse française de 800m. Niveau détails on apprécie particulièrement le triple FFF à OFFF qui au-delà d’être un clin d’oeil à la Fédérafion Franfaise de Footfall, ajoute une subtile nuance de vitesse à la tunique. Bien chaussée, Rénelle a même pensé à accrocher la puce à ses lacets. Prête à taper un sprint sur la piste d’athlé qui sert à défiler.

_off0545_jpg_9311_north_1382x_black


Look 3 – Adapté à la course à pied – 4/10

Comme un coureur de 3000m Steeple en tête au dernier virage et qui se ramasse la gueule en sautant la dernière haie, tout partait bien pour cette tenue, mais ça finit en raté. Le haut n’est pas loin d’être parfait. Une forme marcel « Paradise », qui permet une bonne tenue de la poitrine et un triple swoosh qui apporte un vraie touche stylistique. Quiconque a regardé une fois du saut en hauteur féminin dans sa carrière sait que la culotte est un accessoire indémodable, qui met en valeur les fesses musclées, tout en permettant une liberté de mouvement optimale. Par contre pour le reste, il faut nous expliquer. On sait bien que réfléchir c’est fléchir deux fois, mais quand même. La jupe façon robe de mariée qui traîne par terre c’est le meilleur moyen de se prendre les pieds dans le tapis comme Bernard. Et quel intérêt à ajouter une empeigne de chaussures pour bébés sur des sandalettes tong ? Niveau performance c’est zéro et niveau style c’est pas mieux. Non de non.

_off0239_jpg_4869_north_1382x_black

Look 4 – Adapté à la course à pied – 12/5

Là oui ! Épuré. Efficace. Pratique. Dina Asher-Smith arbore la tenue parfaite pour aller se manger le Trail du Somail. Le col roulé pour pas choper mal à la gorge en cas de mauvais temps. Manches longues pour rester au chaud dans la montée des Mille Marches. Ceinture renforcée à l’abdomen pour être bien tenu dans la descente vers Prémian. Culotte courte pour sentir le vent glisser sur les cuisses. Et puis… Et puis le sac banane accroché à la jambe. Rien de tel pour mettre gels, barres de céréales et autres capsules d’EPO pour éviter la fringale quand on commence à puiser dans les réserves. Aux pieds c’est du sérieux aussi. De l’accroche pour favoriser la relance sur un parcours exigeant et accidenté. Bon c’est vrai on vous l’accorde, le jaune fluo c’est pas très beau, mais ici ce qu’on recherche c’est l’efficacité.

_off0317_jpg_596_north_1382x_blackOff-White : Runway - Paris Fashion Week Womenswear Spring/Summer 2019

Look 5 – Adapté à la course à pied – 9/10

Pour English Gardner, athlète Américaine, comme son prénom de l’indique pas, on est sur les mêmes bases que Rénelle Lamotte. Tenue identique, mais dans une couleur moche. Ce qui explique la note légèrement inférieure. Pas de quoi en faire un fromage, la coureuse de 100m n’en à pas grand chose à cirer puisqu’après sa médaille d’Or au relai 4×100 aux Jeux de Rio. elle monte à nouveau sur le podium.

_off0323_jpg_3128_north_1382x_black

 

Look 6 – Adapté à la course à pied – 2/10

Une idée vraiment bête. On déconseille très fortement cet accoutrement pour toute pratique de la course à pied. L’essayer c’est l’abandonner. Après cinq foulées, c’est un coup à se prendre les pieds dans le tapis, déchirer la combi de bas en haut et se ramasser la face dans le bac à sable.  Surtout pour la Colombienne Caterine Ibargüen, spécialiste du saut en longueur du triple saut et de la hauteur. Lui faire croire pareille ineptie, c’est un peu comme dire à Kipchoge qu’il ira plus vite en se mettant une timbale la veille d’un marathon. Pas fou le Eliud. La robe coupe bas de genoux ressérrée, non seulement c’est moche, mais c’est surtout pas  du tout pratique.

_off0477_jpg_8116_north_1382x_black


Look 7 – Adapté à la course à pied – 4/10

Le haut c’est oui. Le bas c’est non.

_off0527_jpg_3847_north_1382x_black

Look 8 – Adapté à la course à pied – 5/10

Est-ce-que Katarina Johnson-Thompson irait se farcir un heptathlon dans cet accoutrement ? Et pourquoi pas ? Tant qu’elle est bien chaussé, et elle l’est, rien n’empêche un peu de fantaisie pour mettre un peu de piquant dans un concours qu’on court jusqu’à épuisement. Certes, cette tenue de comptable n’est pas conçue pour un niveau de performance maximal, mais il permet quand même une liberté de mouvement correcte. Les bras dégagés pour les lancers, un pantalon ample qui laisse dérouler la foulée. Tout juste la moyenne.

_off0569_jpg_8514_north_1382x_black

Look – 9 Adapté à la course à pied – 7/10

De toutes façons à Nafissatou Thiam tout lui va. L’heptathlète belge a ce truc en plus qui lui avait permis de se hisser à la 4è place de notre classement des plus belles athlètes des Championnats du Monde de Londres l’année dernière. De la Zoom Fly 4% pour un pur sang, un imprimé anaconda du plus bel effet, un sac banane pour emporter le goûter préparé par sa maman. L’ensemble a été pensé pour performer dans les conditions les plus extrêmes. La parka avec une coupe audacieuse, la jupe s’écartant pour autoriser une belle amplitude de mouvements, est idéale pour partir à l’assaut de la Sainté Lyon. Pour Nafissatou on pense à tout.

_off0739_jpg_3241_north_1382x_black

Look 10 – Adapté à la course à pied – 3/10

Il ne faut pas nous prendre pour des cons trop longtemps. C’est fait pour courir après les garçons sur la piste de dance ça, pas après les médailles sur la piste d’athlétisme.
Off.

Off-White : Backstage - Paris Fashion Week Womenswear Spring/Summer 2019

Look Bonus – Adapté à la course à pied – 3/10

Virgil, un peu de tenue ! Courir en baggy ce n’est pas recommendable. C’est un coup à salement transpirer des couilles et puis bonjour les frottements à l’entrecuisse. La chemise flanelle ça ne passe pas non plus. Trop chaud et pas d’aération. Ça va finir sur le bord de la route, en grande susu après deux petits kilomètres. Le pas est lourd, la foulée écrasée, Virgil doit revoir ça s’il veut être capitaine de route au marathon. À quoi ça sert d’avoir de jolis goûts quand on a une sale foulée ?

_off0869_jpg_7453_north_1382x_black

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Jérémie Roturier

Sportshaolic & writing junkie.

Mots-clés : , , , , , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus