Deux alcoolytes

BREAKIN5 : POURQUOI ON EST ARRIVÉ EN RETARD AU BUREAU LE LUNDI

12 mai 2019 par Jérémie Roturier

On se rappelle tous de l’heureuse issue du projet phare de Jolie Foulée BREAKIN5. En revanche ce dont on se souvient moins ce sont tous les détails de l’after marathon de Paris un peu (trop) arrosé qui a suivi. Le destin fait parfois bien les choses. C’est en fouillant au fond de notre mémoire et de nos affaires que nous avons retrouvé l’appareil photo argentique, un authentique Canon Prima édition limitée Footix datant de 1998, qui a servi de témoin privilégié des embardées nocturnes de ce week-end historique.

Ces clichés nous ont permis de refaire l’histoire, que nous avons plaisir à vous raconter au sein de cet article. On préfère vous prévenir : ça ne vole pas forcément très haut, ça ne vous rendra pas meilleur en course à pied, mais soyons honnêtes, on en a tous ras le bob de lire des plans d’entraînement du coach Nibrun.

Jeudi 11 Avril – Une session de briefing qui dérape
Toute l’équipe réquisitionnée sur BREAKIN5 se retrouve jeudi à 20h pour un showcase privé du saucegod Hamza. L’occasion de mettre en place le plan d’attaque pour le week-end qui s’annonce bien chargé comme l’équipe Jolie Foulée, déjà hors de contrôle en plein milieu de la soirée. Vente aux enchères des fruits exotiques utilisés pour le décor de la salle, after plus qu’arrosé dans un lieu que nous tiendrons secret, avant de terminer la nuit dans le bourbier du Bourbon. On est venu. On a bu. On s’est perdu.

Un fils de charcutier épanoui en épicier

Un fils de charcutier épanoui en épicier

Trail runner

Trail runner

Etretat on remet ça

Etretat on remet ça

Jérémie en Patagonie

Jérémie en Patagonie

Dimanche 14 Avril – Le barathon après le marathon
Ça s’est passé à Pigalle, au Bar Fondamental. On s’attendait à un chantier, et ça nous enchanté de voir tout le monde chanter. Pour une fois nous n’étions pas les seuls démontés, et ça nous a rendus ivres de bonheur de partager ce moment avec tous nos invités au pied de la montée de Montmartre.  On est arrivé très en retard au bureau le lundi et avec un sacré mal de tête. Quelques détails nous ont échappé, notre santé s’est détériorée, mais on s’est beaucoup amusé.

Cédric, jeune homme comblé. 3h67 au marathon de Paris

Cédric, jeune homme comblé. 3h67 au marathon de Paris

Lionel Fracture dans son élément

Lionel Fracture dans son meilleur élément

Gros Farah, cousin de Mo Farah

Gros Farah, cousin de Mo Farah

Deux alcoolytes

Acolytes anonymes

Selma et Thibaud, Untalented runners

Selma et Thibaud, Untalented runners

Le fameux coup de la gabardine

Le fameux coup de la gabardine

Une forme olympique

Une forme olympique

Promis, on n’attend pas le prochain marathon de Cédric pour remettre ça.
Vive la course à pied !

 

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Jérémie Roturier

Sportshaolic & writing junkie.

Mots-clés : , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus