DSCF6216

JOYRIDE : 24H A LONDRES DANS LA JOIE

25 juillet 2019 par Thibaud Deruel

Lundi 22 Juillet 2018, départ pour Londres à l’occasion du lancement de la nouvelle Nike « JOYRIDE », on nous a promis une paire pour débutant, donc notre choix s’est directement porté sur notre TDRL, le meilleur des pires runners de Jolie Foulée.

L’arrivée à Londres se matérialise par un pizza à la truffe et des churros au Nutella, 3 heures avant un test de chaussure, on reconnait bien là TDRL, pas là pour niaiser. Une fois les clefs de la chambre récupérées, la tenue Nike enfilée, il est l’heure d’aller découvrir la Nike JOYRIDE dans le bar de l’hôtel Mandrake et d’enchaîner avec un run de 5km dans les rues de London avec une coach Nike.

IMG_9943

Unboxing de la paire et la surprise est au rendez-vous, la semelle est vraiment faite de centaines de billes rouges et bleues que l’on peut voir à travers les capsules de la semelle, on nous explique que « toutes ces billes vont travailler, comme ça vous n’aurez pas à le faire », c’est vendeur !
Thib chausse la paire et se rend compte que l’on sent les billes sous la semelle, amorti devant et derrière au top, il va maintenant falloir tester ça sur le bitume. C’est parti pour un court échauffement puis 5K de run sous 35 degrés dans les rues de Londres, on alterne entre bitume et parc, surprise, au bout d’environ 1 kil, on ne sent plus les billes, la semelle est déjà adaptée à la forme du pieds, c’est confort et léger, TDRL est très agréablement surpris par la paire mais surtout par son rythme, il arrive à suivre et finira ses 5 kilomètres dans une allure moyenne de 5’21 par kilo, une minute de moins en allure que sur ses derniers 10K.

 

IMG_9945

Une fois la course finie, TDRL ira dîner avec le reste de l’équipe et Kylee Barton, la Senior Director de Nike Running Footwear, afin de faire connaissance avant l’interview du lendemain matin.

Parlons un peu produits. La Nike Joyride est la dernière innovation en termes d’amorti pour la marque au swoosh, après nous avoir surpris avec React, Nike nous dévoile ce projet sur lequel ils planchent depuis 10 ans : une paire de running pour débutant ou de récupération pour coureur confirmé, avec dans la semelle plus de 1000 billes en TPE (copolymère de plastique et de caoutchouc, plus de 150 matériaux différents ont été testés), par exemple sur un 10US, il y a 1100 billes par pieds (Thibaud a compté).

nike-joyride-cushioning-animation_original

La Nike Joyride Flyknit testée par TDRL est la première de la série, un upper en néoprène et Flyknit qui s’adapte plus facilement à toutes sortes de pieds grâce à son chausson qui n’est pas sans rappeler une Presto ou une Huarache, il n’y a pas de semelle intérieure amovible, nous sommes directement sur la membrane qui contient les capsules de billes. En effet, les billes sont réparties dans plusieurs capsules en dessous du pied, de manière à offrir un amorti personnalisé pour chaque coureur, pas de risque d’avoir plus d’amorti sur le talon et moins sur la pointe du pied.
La sensation de confort est assez unique et va aller en s’améliorant après les premiers runs, Nike nous promet 400 miles pour la durée de vie d’une paire, ce qui est assez encourageant parce qu’à première vue, on pourrait penser que c’est une paire fragile.

c4ad7f34-5690-4200-aa16-746179fb8aeb

Nous avons eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Kylee Barton pour en savoir plus sur cette paire de Nike Joyride mais aussi sur l’avenir de cette technologie :

Tdrl: L’idée de créer une semelle avec un amorti en bille pourrait être vieille comme le monde, mais pourtant parait vraiment compliquée, depuis combien de temps avez-vous commencer cette recherche ?

Kylee: Cela fait maintenant prêt de dix ans que nous travaillons sur ce projet, nous avons du trouver la matière parfaite pour les billes, le nombre de billes parfait pour chaque taille, une semelle entière de billes aurait été plus simple, mais ici dans chaque capsule, il a fallu trouver le nombre optimal pour avoir un amorti personnalisé, ça a été un long travail de recherche pour permettre à cette technologie d’être optimale sur le long terme. Nous avons tester la paire pour une durabilité de 400 Miles sans problème de semelles ni de capsules.

T: Je suis probablement le pire runner de ma team, j’ai couru 10K en Nike Sacai une des paires les moins confort du monde, là j’ai déjà couru 5km avec la paire et c’était un bonheur, mon empreinte est-elle encore dans la chaussure ?

K: Après un premier run, les capsules de billes se font à votre empreinte et après quelques runs, la paire sera vraiment personnalisée à votre pied, le but de cette technologie est d’offrir une sensation de confort à chaque coureur quelque soit votre niveau, un débutant peut commencer la course avec et un coureur confirmé peut s’en servir comme paire de récupération le lendemain d’une grosse sortie.

T: On a déjà pas mal parlé de la techno JOYRIDE, est ce que l’on peut parler du upper de la shoes, particulièrement le chausson ?

K: Cette paire est faite pour cibler les runners débutants, ceux qui se sentent peut-être intimidés par le look plus agressif et compliqué d’une paire classique de running, avec le chausson en néoprene nous avons cherché à nous rapprocher le plus possible d’une paire simple, facile à enfiler, qui ne nécessite pas de devoir placer correctement la languette, de faire attention au talon, etc. La Joyride est vraiment imaginée pour un runner néophyte qui pourrait aller courir 3 kilomètres puis aller boire un café sans avoir l’impression d’avoir une paire de course aux pieds.

T: La technologie JOYRIDE en est donc à son lancement, quel sera l’avenir de cet amorti, allons nous retrouver des capsules de billes dans des paires comme la NEXT% ?

K: Tous les composants de la paire doivent être compatibles, pour le moment sur une paire comme la NEXT%, la mousse ZOOMX n’est pas compatible avec la technologie des billes, nous travaillons sur d’autres produits, pour l’instant nous allons sortir une paire de sportswear avec cette technologie et une paire pour enfant, mais soyez sûr que JOYRIDE n’en est qu’à son commencement !

DSCF6216

Pour conclure, TDRL a passé 24h à Londres dans la joie et le confort, la Nike JOYRIDE est une paire de running adaptée à tous profils, aux nuls comme Adrien Béarnaise ou TDRL, mais aussi à ceux qui se blessent comme Alassan ou Lionel. Le système de semelle remplit de billes attire l’oeil et on s’interroge sur la réalité du confort, mais c’est pas des conneries, ça fonctionne. Maintenant notre ultime question, est ce que TDRL va enfin se mettre à courir ?

La Nike JOYRIDE FK sera disponible dès aujourd’hui aux « Nike Members » puis sortie mondiale le 15/08/2019 !

Note + = La Foulée de TDRL / +++++= Le Twerk de Rihanna

Esthétique : ++++
Confort : ++++
Performance : ++

DSCF6255 DSCF6245 DSCF6234 DSCF6226

http://0.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Thibaud Deruel

Thibaud a couru une fois une course, elle a fait l'objet d'un article sur Jolie Foulée, cela suffit à en faire un runner et notre expert street fashion, chaussures de sport, pizza et RnB.

Mots-clés : , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus