Capture d’écran 2019-07-26 à 15.58.23

L’ABÉCÉDAIRE DU RUNNING

31 juillet 2019 par Romain Gbt

Les runners ont un vocabulaire souvent spécifique, truffé d’abréviations et d’anglicismes en tout genre. Mais ces expressions ont-elles vraiment un sens ou est-ce seulement l’effet caméléon de tout novice qui vient de se mettre à la course à pied et qui ne jure déjà que par ça ? Il était temps de proposer un document officiel, un abécédaire, notre Pierre de Rosette.

 

A – Alcool, n.m. : boisson non-inoffensive souvent aromatisée. Peut se déguster dans des chopes, des shots, mais pas shorts. Se retrouve parfois par bêtise, sottise ou farce dans des gourdes de récupération.

 

B – Bigorexie, n.f. : passion pour le sport qui dépasse le niveau d’addiction des influenceurs pour Instagram. Peut se considérer comme bigorexe un individu qui court le matin, fait de l’escalade le midi, part faire du vélo à Longchamp en fin de journée et baise le soir.

 

C – Chaussure, n.f. : objet de discorde parmi les coureurs. Si les couleurs, les formes, les composants sont autant d’arguments à se jeter à la gueule, certains énergumènes décident de courir sans et s’étonnent de se faire insulter.

 

D – D+, adv. n.m. : diminutif qui consiste à savoir si tu as beaucoup couru en descente ou beaucoup marché en montée.

 

E – Endurance Fondamentale, n.f. : allure de course qui se veut être fondamentalement facile à tenir. Mais la définition est propre à chacun ; chez Jolie Foulée, l’EF d’Idriss est fondamentalement différente de celle de Fracture. CQFD (Concours Quéquettes Fondamentalement Démesuré)

 

F – Fartlek, n.m : technique d’entraînement qui peut sensiblement irriter les plus nerveux. “Allez tous vous Fartlek, bande de bâtards”

 

G – Giclette, n.f. : spécialité de Bretagne. Est le dernier effort d’un 10K, d’un 3 000 steeple, d’un marathon ou d’une partie de jambe en l’air. L’important c’est de tout donner et se satisfaire de sa performance.

 

H – Hypo, n.f : moment de la vie où toute personne serait capable d’ingurgiter Coca-Cola, Redbull, banane, orange, chocolat et gâteaux en même temps.

 

I – Immodium, n.m : médicament qui peut sauver un marathon. Respect à ceux qui ont le courage de partir pour plus de 42 kilomètres sans en ingurgiter avant et petit tips pour ceux qui ont connu l’enfer et qui cherchent encore la solution. Contrôle antidopage OK.

 

J – Jolie Foulée, expr. : technique de course qui consiste à faire retourner les passants. Difficile mais très efficace si le geste est maîtrisé à la perfection.

 

K – Kipchoge, n.p. : nom de famille d’Eliud Kipchoge, recordman actuel du marathon. Se dit Kalchoge en parlant de l’ami Kévin Calderan. Se dit Kalchoslip d’un ami se prénommant Kévin lors d’un footing matinal.

 Capture d’écran 2019-07-26 à 16.12.45

L – Lactique, n.f : boisson qui se consomme après un effort (très) intense sans forcément avoir envie d’en profiter. Et tout cela en intraveineuses évidemment.

 

M – Marathon, n.m : course d’une distance double à celle d’un semi-marathon.

 

N – Negative split, n.m. : plan de course pour lequel la deuxième moitié du parcours est plus rapide que la première. Technique confirmée par les meilleurs athlètes, dont Nibrun (2h42 à Londres 2019) mais pas Cédric (3h67 à Paris 2019).

 

O – Obstacle, n.m : objet toujours très mal placé, qui consiste à nous empêcher d’avancer. On considère l’entraînement comme un obstacle en course à pied.

 

P – Piste, n.m : lieu où se passe des moments gravés dans le tartan, comme le 800 du sosie de Jean Pourrat aux championnats du monde 2017 ou le finish de Nibrun devant Fracture aux soirées de Saint-Maur 2016.

 

Q – Quadris, n.m : muscles surdéveloppés chez les trailers, muscles sous-développés chez les untalented runners.

 

R – Renfo, n.m : activité destinée à ressembler à un être musculeux avec des abdominaux saillants comme personne chez Jolie Foulée.

 

S – Strava, n.p : réseau social préféré du sportif qui se respecte. Réceptacle commun de toutes les données sportives, sous peine d’être traité de mytho par ses pairs. Sinon, l’expression “Et toi, comment Strava ? ” a été bannie depuis sa surutilisation en 2016.

 

T – TFL, acr.m : quand ton genou a vraiment décidé de tout envoyer balader. Tout Fout Le camp.

 

U – Ultra, adj.m : Superlatif pour faire comprendre à son entourage le défi que représente la pratique d’un sport. “Je cours un ultra trail dans 15 jours, 125km 4500D+, je vais faire des côtes aux Tuileries pour bosser le D+”

 

V – VMA, acr.f : Vitesse Maximale de nAirobie. Un test bizarre développé chez nos amis kényans et qui, lors de conversations Skype sous 3G douteuse, s’est expatrié en France sous Vitesse Maximale Aérobie.

 

W – Wanders, n.p : nom de famille du seul être humain qui cite les spaghettis carbonara comme cheat meal.

Capture d’écran 2019-07-26 à 16.23.48 

X –  X, n.m : industrie où on aurait été peut-être été moins untalented ?

 

Y – Yoga, expr. : formule lancée pour interpeller un ami. Ce n’est pas du tout une activité pour faire des figures les fesses en l’air avec des noms d’animaux. “Yoga, ca va ?”

 

Z – Zinzin, n.m : nom d’oiseau lancé à un coureur qui manque clairement de lucidité. “Jean Pourrat est un vrai zinzin !” dit Lionel Fracture.

http://0.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Romain Gbt

N'essayez pas de prononcer son nom de famille, Romain est alsacien. Dans ses Hoka, sur son Look comme dans la vie, la Giss est une teigne qui ne lâche jamais rien.

Mots-clés : , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus