SRS-Nais Racanza

SECRET RACE SERIES « MOST WANTED »: COURIR POUR DE L’ARGENT

16 octobre 2019 par Alassan

À l’heure où Eliud Kipchoge s’élançait à Vienne pour réaliser la performance de casser la barre des 2 heures se tenait parallèlement à la Villette “la course la plus rapide de Paris”. Le collectif SRS en partenariat avec le magasin parisien Distance et Nike avait imaginé une course sauvage où des athlètes élites étaient confondus avec des runners de tous niveaux. Le scénario était simple, un nombre limité de participants, un coureur “Most Wanted” par groupe de niveau, 5 kilomètres pour fumer le “Most Wanted” et gagner du biff. Le plateau sur place était relevé avec la présence d’athlètes de standing international comme François Barrer et Hugo Hay (respectivement champion de france du 5000 en 2017 pour l’un et 2019 pour l’autre) mais encore Fabien Palcau (vice-champion d’europe de Cross-long par équipe) et notre Cedric Ganguia (seul homme à avoir explosé la barre des 5 heures au marathon de Paris avec un dispositif à la INEOS). On dénombrait donc 4 groupes de niveau : élites, fast , all runners et women. Pour chacun de ces groupes entre 500 et 200 à récolter pour les Most Wanted où ceux qui finiront devant eux.

SRS@robourven-7

Le départ façon mass-start est donné à l’heure comme d’habitude avec cette organisation de haute-volée, les pires bénévoles de Paris étaient dispatchés le long du tracé pour aiguiller les coureurs. Il était prévu d’attribuer 100 euros au coureur qui passait en tête au premier kilo, ce fut torché en 2 minutes 22 par Baptiste Mischler. Fort heureusement sur place aucun expert de France 3 n’était présent pour laisser planer le doute sur cette performance non homologuée. Un soit-disant record de France sur route fut battue… Au final, la course est bouclée en 15 minutes et 11 secondes par un outsider, Romain Wyndaele, qui avait tout à prouver, tous les Most Wanted se sont fait ouvrir en quatre sauf Naïs Racasan chez les féminines. Le niveau était trop hétéroclite chez les meufs pour pouvoir détrôner l’étoile montante du 800 mètres français, seul bémol de cette course, allo les femens !

SRS@robourven-9

Naïs elle-même et Ghislain Airiau (3ème de la course élite) tous les deux membres de l’AURA (Auvergne Rhône-Alpes Athlétisme) ont eu la gentillesse de prendre le temps de répondre à nos questions avant de repartir dans leurs bleds avec les poches pleines.

Yo ! Présente toi, quelle est ta distance de prédilection ?
Naïs: J’ai 17 ans (18 bientôt, notez le 16 novembre dans vos agendas je veux recevoir pleins de bisous), je fais du 800m (et du 1500 et du cross mais je vous déconseille ces deux dernières disciplines). J’ai eu pour le moment 6 sélections en équipe de France chez les jeunes, et si tout va bien j’espère être aux Jeux à Paris en 2024 ! Réservez vos places !
Ghislain: J’ai 21 ans. Je suis surnommé par mes amis les plus proches Ghis. J’habite à Sassenage se situant dans la banlieue Grenobloise, une ville fort sympathique ! Ma spécialité dans l’athlétisme c’est le demi-fond et plus particulièrement le 1500m et le 3000 steeple. L’hiver je vis l’enfer des labours : le cross-country.

Est-ce une première pour toi ce type de course ?
Naïs: Je ne connaissais pas du tout le concept, mais c’était vraiment trop cool ! Une bonne ambiance, une bonne communauté… J’ai même discuté avec des runners pendant la course, donc c’est passé super vite (5km je vous jure que c’est pas si long quand on court avec des pépites – c’est une coureuse de 800 qui vous le dit !).
Ghislain: Oui et c’était chan-mé. Une organisation parfaite (je ne dis pas ça parce que mon frère fait partie de l’organisation). Une super ambiance avec des gens accessibles et bon délire. C’était aussi la chance pour moi de monter sur Paris et y découvrir la hype parisienne notamment celle qui porte des Salomon en ville haha.

SRS Kevin calderan

La Ghis en chasse-patate derrière Fabien Palcau

Qu’est ce que tu vas faire avec la tune que tu as gagné ? (Nais est repartie avec 600 euros et Ghislain 50 euros)
Naïs: Dès que je suis en hors-saison, je paye un verre à tous mes proches !!! J’ai déjà fait la liste pour éviter que d’un coup je me retrouve avec pleins de potes… Mais allez, je suis gentille, vous êtes invités si vous lisez cet article. (nldr: on espère que Cédric G. ne lira pas cette interview, histoire de ne pas ruiner le butin de Naïs)
Ghislain: Je pense acheter des abonnés Instagram car je n’en ai que 220. Sinon j’ai pris contact avec mon banquier et il me conseille de placer cet argent sur mon livret jeune. D’autres idées me viennent en tête comme investir dans la pierre. En tout cas une chose est sûre c’est que je vais faire fructifier.

Ca fait quoi de fumer tous les membres de Jolie Foulée et en second plan rivaliser avec des mecs comme François Barrer?
Naïs: Tenir tête à François c’était l’objectif du jour !!! Il m’a un peu fumé sur les 50 derniers mètres, mais, entre-nous, j’ai fait exprès de le laisser passer devant moi pour ne pas que sa fierté prenne un coup. Et les membres de Jolie Foulée je les ai cherché pendant toute la course… Désolée les mecs y’a encore de l’entraînement.
Ghislain: Un plaisir immense moi j’adore la compète et ce qui compte c’est les titres uniquement pour moi. Voilà je repars avec une troisième place et je suis pas peu fier. Y’a des mecs qui veulent le rêve américain, moi mon rêve c’est de fumer tout le monde.

Kevin Calderan sRS

Naïs qui laisse François Barrer laver son honneur

Qu’est ce qu’une Jolie Foulée à tes yeux, as tu des athlètes (sauf nous) qui t’inspirent dans la pratique de ta discipline ?
Naïs: Difficile à dire… Je pense que l’athlète qui me motive le plus c’est l’américaine Colleen Quigley (elle fait du 3000m steeple, et elle borne sec… du genre 160km par semaine hahaha, j’en suis loin). Elle ne m’inspire pas uniquement pour sa pratique mais aussi pour la personne qu’elle est et le message qu’elle transmet, qui est de toujours relativiser, positiver, et de se dire que courir c’est avant tout une passion. Parce que c’est vrai ! C’est aussi ça courir : se faire plaisir, rencontrer des gens, se lever un samedi matin à 7 heure pour courir clandestinement dans les rues de Paris… Enfin bref, ça aussi ça motive !!!
Ghislain: Je sais que je vais répondre de façon classique. L’attaque talon est interdite d’un point de vue esthétique dans ce sport. Mais la légèreté, le relâchement et la bouche fermée au bout de 42 kilomètres ça devient suspect. J’opterais pour une attaque medio-pied ce qui je pense contentera tout le monde. Personne ne m’inspire à part Gaëtan, Gauthier, Gatien et Gabriel, tous Airiau.

SRS@robourven-29

SRS most wanted

DSC05971

DSC06240

SRS@robourven-15

SRS@robourven-24

Crédits Photos: @kevin.cal & @robourven

http://0.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Alassan

Jeune brondillant (69500). Rédacteur de véritables torches-cul pour le blog.

Mots-clés : , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus