AAADSC05405

TEST : NIKE AIR ZOOM PEGASUS 31

31 mai 2014 par Benjamin Jégou

Selon le puits de science qu’est Wikipedia, l’année 2014 du calendrier Chinois débute le vendredi 31 Janvier et met à l’honneur le cheval de bois. Tout un symbole pour nous qui souhaitons vous faire profiter en totale exclu du test de la Nike Air Zoom Pegasus 31 ! 7ème animal dans l’ordre d’arrivée qui apparait dans le zodiaque chinois, le cheval est décrit comme étant libre, créatif, émancipé. Un peu comme cette petite paire qui traverse le temps, toute jouasse, cheveux au vent. On dit aussi du cheval qu’il s’entend bien avec le Tigre mais très mal avec le rat. Du coup on a mis Lionel de côté pour la réalisation de ce test.


Aspect et esthétique : Toute fraîchement sortie du carton, cette nouvelle version de la Pegasus nous surprend par son tout nouveau design frais et épuré. Avec ce coloris white/volt aux pieds, ne nous manque qu’une bonne citronnade des familles pour arpenter les pistes sous un soleil de plomb. La membrane alvéolée que l’on retrouve sur les deux côtés de chaque pied s’affirme comme LA nouveauté esthétique de cette nouvelle Pegasus. Même conclusion que pour ses homologues Flyknit Lunar 1 et 2 : si la version précédente nous avait séduit par son côté street credibility, on se voit mal chiller chez Michou avec cette nouvelle mouture.  


Confort : Comme avec Jolly Jumper, on peut rider tranquille. Sur chemin, route ou forêt,  la paire fait le taff. Et même après une longue séance bien ardue, aucune crainte de se faire reprendre par la SPA. Cette Peg’ assume totalement son statut de valeur sure. Sur l’avant de la chaussure, l’empeigne en Engineered Mesh assure une ventilation et un maintien ciblé. Le mix de zones sans coutures et coutures thermocollées assure un confort au top, on le ressent lors de nos premiers tours de pistes. La semelle intermédiaire en « Cushlon » assure un amorti aussi moelleux qu’une tranche de pain de mie Harrys, de quoi ravir les plus gourmands de la course à pied.


Performance : Dôtée de la technologie Zoom Air au niveau du talon, cette Pegasus 31 passe tout juste le contrôle anti-dopage de Maître Kanter « dixit » Maître Kanter le bienveillant. Conçue aussi bien pour l’entrainement que pour la compétition, on ira cependant voir ailleurs pour éclater notre PB de 1h03’ sur 10K. Inspirée par la philosophie Free, la Pegasus 31 voit son drop réduit de 2mm versus la précédente édition pour une sensation de course plus proche du sol et un travail accentué des pieds.




Résumé : Valeur sure de la gamme running chez Nike, la nouvelle version de la Peg, par son aspect trop regular, n’ornera cependant pas les petits orteils de Jérémie lors de sa prochaine sortie. Les coureurs réguliers avec foulée universelle seront toutefois ravis de la promenade dominicale avec Rintintin.

Note: + = Mariage salle des fêtes au Grau-du-Roi thématique Game Of Thrones et buffet médiéval / +++++ = Union de Kanye et Kim, château Florentin, célébration musicale Andrea Bocelli

Esthétique : ++
Confort : +++++
Performance : +++
http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Benjamin Jégou

Runner in slow motion. My favorite playground is the street. Sneakersaddict, musicologist, I don't give a shit about running. Catch me @benracer

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus