FLYKNIT_LUNAR_2__BERLIN_SEAN_large

FLYKNIT BERLIN 2.

12 février 2014 par Lionel Fracture

Jeudi, 4h du mat’, le taxi arrive dans 15min, ca pique mais il faut se bouger les fesses : Nike nous a invité au lancement de la Flyknit Lunar 2 et nous ne raterions ça pour rien au monde. Se retrouvent à Orly quelques blogueurs, quelques distributeurs, Victor pour prendre soin de ce beau monde et les rigolos de chez Jolie Foulée au milieu. Petites mines, pas encore bavards, on monte dans l’avion et on se réveille dans un Berlin pas trop froid et plutôt ensoleillé.


Petit déjeuner à l’allemande, Victor manque de s’étouffer avec une saucisse lorsqu’il reçoit le texto d’Idris qui prétend avoir raté son avion. Pas de panique ce n’est qu’une blague trop lol, le Cheb est bien là. 
Direction le Nike Brand Experience Store flambant neuf, la marque de l’Oregon a décidé de nous mettre bien. Sean McDowell, qu’on croirait tout droit sorti d’un épisode de Desperate Housewives, nous présente son bébé la FL2. Il nous apprend qu’à la kitchen Nike les équipes travaillent sur la techno Flyknit depuis 1999 puis nous montre les évolutions par rapport à la V1 (renforts Flywire latéraux, nouvelle semelle Lunar, languette qui ne se barre plus sur le côté, etc.). 
Le moment de nous régaler arrive, un personal shopper nous guide à travers le mago pour choisir notre tenue pour le run prévu dans la soirée : flash jacket, aeroloft, collant, short, fuelband, on se fait plaiz ! Cerise sur le bretzel, on nous équipe d’une paire de FL2 toute chaude sortie de la « steaming machine » (merci Vicky pour la video), une boîte permettant de plonger les shoes dans la vapeur afin qu’elles s’adaptent parfaitement à nos pieds une fois enfilées. Au passage, la très belle Nini ne steam pas que nos baskets, elle a aussi steamé nos coeurs <3 <3 <3.

Sean ne dit pas que des Connery.

























Il est maintenant temps de manger, on profite du restaurant pour approfondir les connaissances avec nos nouveaux potos, Manu, Sylvaine, Amandine, Antoine, Anne, Anna, Julie, Jerem, J-F et alimenter notre instagram en instafood pour que nos mamans sachent que nous sommes bien nourris. 
Quartiers libres l’aprèm pour faire les cons dans l’hôtel et chiller un peu dans le quartier. On s’imprègne de l’ambiance rétro de Berlin, on sent que nous nous sommes rapprochés de l’Est.


Le cheb en Flyknit babouches.























Rendez-vous à 18h au store pour le départ du run où une surprise nous attend, notre pineco Alyson Felix, quadruple championne Olympique (200m / 400m) est venue nous encourager et nous donner ses impressions sur la paire. Nike a invité toute l’Europe, une centaine de runners impatients de tester la FL2 discutent dans un anglais plus ou moins qualitatif.
La French connection.





























Grosse sono, projection en 4D sur le building où se trouve le Naïki store et on peut enfin partir gambader pour une balade (vitesse tout à fait raisonnable pour nos jambes d’athlètes sur-entrainés) de presque 8km. La team Jolie Foulée décide de se positionner en tête de peloton pour profiter au maximum des différents monuments dont la porte de Brandebourg et de l’ambiance assurée par un crew Berlinois très cool avec en son seing le frère d’Action Bronson.
















































On apprécie au passage le confort, le maintien et la relance fournis par la Flyknit mais vous aurez très prochainement droit à un vrai test si vous nous restez fidèles. 
Le run se termine par un vrai « Just do it » : atteindre le petit cocktail dînatoire situé au 20ème étage de la tour d’où nous sommes partis. Motivés comme jamais par la perspective de nous désaltérer (et pas qu’avec de l’Oasis) nous terminons champion d’Europe de la montée d’escaliers. Nous avons fait le plein de fuels et pouvons maintenant profiter de notre soirée. Les mojitos et autres vodka / concombre s’enchaînent et la soirée devient aussi trouble que notre dernière photo avec les zinzins londoniens. « Drunk in love » devient notre hymne, attention on parle de la version dingo de Future et non de celle de la nouvelle chérie de Barak Obama :

  
Julie et Anna seront nos partenaires dans le Berlin by night. Entrainés par les démons de minuit, nous rentrerons à l’hôtel au bout de la nuit, du vomi sur nos Flyknits. Après un réveil en catastrophe et une course contre le temps, nous réussirons à avoir nos avions respectifs puis dormirons pendant 48h pour récupérer de nos émotions. 

Merci Alyson, merci Sean, merci Victor, merci Pierre, merci les mojitos, merci nous, merci vous. Merci Berlin, on reviendra.
http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Lionel Fracture

Je suis contre le port du cuissard en course à pied. Longue vie au short flottant ou papillon.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus