Andorra Ultra Trail

ANDORRA ULTRA TRAIL – ÉPISODE 1 : JUSQU’ICI TOUT VA BIEN

1 juillet 2015 par Jérémie Roturier

Vendredi 26 Juin 2015 – 20h30. La team Jolie Foulée brave la frénésie des taxis en guerre contre les Hubert et se retrouve à l’aéroport de Paris Orly pour s’envoler vers la Principauté d’Andorre. Fort de son expérience sur la Ronde Forestière du Somail, Jérémie souhaite poursuivre son apprentissage de la course en montagne, qu’il apprécie fortement puisque la marche y est tolérée. Kévin honore lui sa première cape et va se tester pour la première fois sur une course en dehors de Paris. Les deux loustics se lancent ainsi tête baissée dans l’aventure de l’Andorra Ultra Trail. Comme un curieux présage, les choses commencent mal avant la montée dans l’avion. Shampoing, crème solaire et déodorant Axe plus t’en mets plus t’en as ne passent pas les portiques de sécurité. Une sale nouvelle pour nos voisins au retour dans l’avion. Voiture de location récupérée à l’aéroport de Toulouse et direction Ordino – Andorra. Après une étude approfondie des différents formats de la course et un arrêt aux stands pour faire quelques provisions de spécialités locales, la team arrive à l’hôtel à 02h30. Un horaire qui aura son importance un peu plus tard dans le week-end…

Andorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail

Avec cinq courses au programme, l’Andorra Ultra Trail en propose pour tous les goûts. La Ronda Del Cims regroupe l’élite de la discipline (170km, 13 500m de dénivelé positif), la Mític s’adresse aux amoureux de la course en montagne (112km, 9 700m de dénivelé positif et des rencontres garanties). Avec 83 petits km et 5 000m de dénivelé, le Celestrail est réservé aux novices en course à pied, tandis que le Marató Del Cims rassemble ceux qui n’ont que 42,5km et 3000m de dénivelé positif sous la semelle. Enfin, le Solidaritrail accueille les punchers, mais aussi les rigolos comme nous pour qui « se ravitailler c’est tricher. » C’est donc avec les yeux qui piquent que nous assistons au départ du Marató Del Cims samedi matin à l’aube. La fine fleur des traileurs fainéants sont prêts à en découdre pendant 42km dans la montagne andorrine. La foule s’amasse aux endroits les plus prisés pour assister au départ tonitruant. Après avoir reconnu apparemment pas assez attentivement (vous apprendrez pourquoi dans le second épisode) le profil du Solidaritrail et une halte à la capitale Andorre la Vieille, les deux larrons de Jolie Foulée se dirigent sur le parcours de la Ronda Del Cims. En pleine montagne avec tout ce qu’elle comporte de sauvage. Une longue mais agréable marche d’approche servira d’échauffement à Kévin et Jérémie pour la joute dominicale. À l’affût des concurrents de la Ronda Del Cims comme un chasseur du gibier, nos deux montagnards décident de grimper pour aller à leur rencontre. Une décision inspirée puisqu’ils auront l’honneur de croiser les coureurs occupant les premières positions. Sixième à ce moment là, Antoine Guillon s’arrête devant la cheering zone Jolie Foulée pour avouer sa détresse : « C’est vraiment dur. J’ai très mal à la voûte plantaire. J’ai des crevasses et des ampoules. Ça fait 100km, j’en peux plus. » Il bouclera les 170km en 35 petites heures.

Andorra Ultra Trail Andorra Ultra TrailAndorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail

Andorra Ultra Trail

Marc Casal – vainqueur du Celestrail en 10h06’59 » – et sa meuf

Andorra Ultra Trail

Guillaume Beauxis 2è du Celestrail n’a pas été le meilleur grimpeur mais possède la meilleure descente

Andorra Ultra TrailAndorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail

Andorra Ultra Trail

Pris la main dans le sac

Andorra Ultra Trail

Andorra Ultra Trail

Antoine Guillon, des ampoules plein les pieds

Une course ne se gagne jamais la veille du départ. Mais elle peut se perdre. Heureux après cette superbe première journée dans le pays où l’espérance de vie est la plus élevée au monde (avec une moyenne de 83,53 ans selon Wikipedia), les deux champions s’autorisent une première bière en terrasse avant de déguster le délicieux barbecue du Chef. Puis une deuxième. Puis un peu de vin. Et des digestifs. Alors qu’ils pensent que la soirée va gentiment se terminer, un « on va boire une bière dans le village ? » retentit. Étant plutôt du genre à honorer l’hospitalité qui leur est offerte, les deux alcoolytes prolongent la fête. Pendant que les vrais sportifs en terminent avec la Ronda Del Cims, la troupe termine les bouteilles de Ratafia Dels Raiers et de vodka. Le piège s’est refermé sur Jolie Foulée. Samedi 27 Juin 2015 – 02h30. Kévin et Jérémie ne sont toujours pas couchés. La suite au prochain épisode…

Andorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail Andorra Ultra Trail  ANDORRA ULTRA TRAIL	ANDORRA ULTRA TRAIL	ANDORRA ULTRA TRAIL	ANDORRA ULTRA TRAIL

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Jérémie Roturier

Sportshaolic & writing junkie.

Mots-clés : , , , , , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus