st1_6803-2

STANCE RUN – EURO STREET ART TOUR PARIS

26 octobre 2016 par Rodolphe Leggio

Paris regorge de secrets et d’endroits tant chanmés que mystérieux. Une notion que nos compères plus agiles que nous la bombe de peinture en main ont compris depuis de nombreuses années. Dans la ville du « place to be », on en oublie un peu trop souvent la conquête vraie de la ville au détriment d’éternelles sorties basiques, parfois hésitantes, réalisées à la va-vite et où plus d’un en ont perdu le fil en cours de route par lassitude.

Stance (à prononcer phonétiquement « s’t-anne-ce » pour les non anglophones), une célèbre marque de chaussettes californienne qui officie principalement avec nos grossos pratiquants de vélo ou férus de planche à roulettes, lance depuis peu sa gamme dédiée au running. Une collection qui se distingue par ses matériaux, couleurs et motifs arborés fièrement, mais également d’un confort à en faire jalouser vos paires en coton bon marché. Une bonne occasion de flamber encore plus lors de vos prochains tours du lac au Bois de Boubou le dimanche matin.

Pour célébrer l’arrivée de cette gamme de produits et unir les coureurs autour de l’art de rue, Stance organise depuis quelques semaines un tour de l’Europe. Après Copenhague c’est chez nous que ça se passe, et tout était réuni : une sélection de runners triés sur le fil, des paires de chaussettes vissées bien hautes, les potes et Charlie Dark (créateur du Run Dem Crew, et ambassadeur de la marque). Pas d’excuses donc.

Au programme de ce jeudi soir : un run, un after à Favéla Chic, des bières et plus si affinités. Ça change de l’afterwork avec les collègues du bureau…

st1_6485-2

Où est Charlie ?

st1_6632-2

Lapeyre, y’en a pas deux.

st2_7766

13 zoo

st1_6803-2

st1_6873

Au départ de la Boutique Marathon située à Bercy Village, et malgré l’appétence générée par la devanture de Five Guys, le rendez-vous est fixé par les ricains au sous-sol du magasin. On enfile sa paire de chaussette minutieusement remise par Stance, on check les potes et on se sépare en deux groupes de niveau pour aller explorer la ville. L’objectif était surtout d’arriver en premier à l’after pour siffler toutes les bières avant les autres ! Nous ne sommes pas dupes. On vous laisse donc deviner celui que l’on a choisi…

Lâchés dans le 13ème arrondissement, on part à petite foulée sur 7/8KMs à la découverte des plus belles oeuvres exposées sur les murs ternes et usés du sud de Paris. Chrisitan Guemy, Obey, Inti, Strew… La crème de la crème du street art qui nous rappelle à quel point Paris est une ville colorée, riche et qu’il est tout à fait possible de s’entraîner tout en s’en mettant plein les yeux, bien loin des éternels quais saturés et des dessous de ponts puant la pisse.

Courant entre les gouttes, le ciel étant menaçant, l’histoire raconte qu’on est arrivés avant le groupe des mecs chauds. Une aubaine pour dégainer une binouse plus vite que notre ombre. Les bières claquent dans la Favela chic sous le son du DJ Set de Charlie Dark, de pas de danse endiablés, et Ogre (un street artist français, @ogreoner big up) quant à lui s’active sur une petite fresque à même le mur. Chaque participant repartira d’ailleurs avec un morceau de l’oeuvre une fois terminée.

Après quelques verres on rentre chez nous comme on peut, mais persuadés que ces chaussettes nous éviteront probablement à présent de courir à deux de Stance.

Les afterworks du jeudi ça a définitivement bien changé. Les maux du lendemain matin par contre eux sont toujours là.

st1_6908

Belle gueule, belles chaussettes.

st1_6951

Mets-moi ma conso dans un grand seau.

st1_6936

Woop woop.

Si toi aussi tu veux te faire mignon pour tes prochaines sorties, tu peux trouver les chaussettes Stance sur leur site officiel, ou chez Endurance Shop.

running socks stance run perfomance running socks stance run perfomance running socks stance run perfomance

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Rodolphe Leggio

Je n'aime pas trop m'entraîner mais un jour je ferai de vrais chronos. Du moins, j'aime bien y croire.

Mots-clés : , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus