adidas pure boost X

TEST ADIDAS PURE BOOST X : ENCORE UNE HISTOIRE DE Q

20 avril 2016 par Chantal Goyave

adidas pure boost XIl y a quelques mois on faisait les présentations ici-même ; la marque aux trois bande a lancé la adidas Pure boost X, une chaussure de running créée par des femmes, pour des femmes.

Et comme le dit si bien le dicton : « on n’est jamais mieux servi que par soi-même »*, (en allemand dans le texte : selbst ist der Mann OU die Frau). On salue l’initiative : après des années à nous rebattre les oreilles avec l’émancipation des femmes, l’égalité des sexes et bla bla bla, il était grand temps que ces saloperies de bonnes femmes fassent enfin quelques choses d’autres de leurs dix doigts que cuisiner et torcher les fesses de leurs mioches!

Comme dirait PNL, la Pure Boost X c’est QLF (que les femmes) : la paire présente un design et des technos spécifiquement pensées pour les raclis. Une manière pour adidas de se distinguer des autres concurrents sur le marché qui ne proposent que des adaptations et des nouveaux coloris des modèles masculins pour les zouz.

adidas pure boost X

Aspect et esthétique : Comme (presque) toute bonne star du X, la Pure Boost X est bien roulée : un profil très fin et des lignes courbes placées stratégiquement pour affiner la jambe et plus généralement la silhouette. On pense notamment aux contours de la cheville très échancré qui découvre largement la malléole : le pendant de l’effet faux-cils version chaussure.

L’innovation majeure de la paire se situe au niveau du médio-pied : la semelle intérieure est arquée et, comme un bon vieux tee-shirt mouillé, on peut ainsi voir au travers. Plus qu’un détail esthétique, cette voûte flottante permet à la semelle d’épouser non seulement la morphologie du pied féminin, légèrement plus courbe que celui des hommes, mais aussi d’offrir un confort personnalisé en s’adaptant à chaque forme de pied, même les plus moches.

La paire offre un design épuré et prend le contre-pied (mouahaha) des standards de certaines marques de running moins…disons…sexys minimalistes. En somme, elle sera facilement détournable pour aller faire les courses, récupérer les sales gosses à la garderie ou se rendre chez l’esthéticienne pour son épilation du maillot bi-mensuelle.

adidas pure boost X adidas pure boost X

Confort : On ne vous refait pas le coup des charentaises de mamie hein, vous commencez à connaître la chanson. Mais bon on ne va pas se mentir, la semelle full boost est quand même sacrément confortable. Toutes les meufs qui se sont faites larguer comprendrons, à l’instar de ce bon vieux pot de Ben & Jerrie Cookie Dough après une sale rupture, la Pure Boost X est réconfortante, qu’on l’enfile pour aller courir, bosser ou pour chiller.

Pas besoin de vaseline pour entrer, l’enfilage est facilité par les languettes avant et arrière et grâce à l’empeigne extensible, ça « rentre comme dans du beurre » #foodporn. « Union sensuelle et mouvante », le mesh souple épouse parfaitement les courbes de votre pied. Le laçage est précis et permet de « coller la petite » comme on dit au Cameroun. Le petit bonus, les adeptes de la course à pied sans chaussette seront ravies de pouvoir coller leur champi directement dans leur chaussure.adidas pure boost Xadidas pure boost X

Performance : Dotée d’un bon amorti avec sa semelle Boost et d’un soutien du médio-pied supérieur grâce à sa voûte plantaire courbe, l’adidas Pure Boost X offre un amorti satisfaisant pour les runs (relativement) courts, n’excédant pas 10-12km.

Avec ses 184gr (pointure 38 2/3), ce poids plume sait se faire oublier et après tout, c’est bien tout ce qu’on demande à une demoiselle. La paire s’adresse avant tout aux coureuses légères (-65kg). Les candidates à l’émission de feu William Carminola « Belle toute grosse » s’orienteront davantage sur un programme de rééquilibrage alimentaire du Docteur Larnaque dans un premier temps, au risque de tasser la mousse.

La semelle Stretch Web permet une foulée naturelle et offre une flexibilité sans limite, peut-être un peu trop lorsque l’on prend de la vitesse : si le talon est parfaitement maintenu dans sa coque talonnière, l’avant du pied perd un peu en maintien lorsque le compteur s’emballe.

Les runneuses chevronnées en quête de leur future paire pour courir un marathon ou pour exploser leur record sur un 10 x 30′-30′ passeront leur chemin. Mais, ne nous mentons pas, ce cas de figure n’est pas très courant. Ce n’est pas être une langue de pute que de dire que les filles ne courent pas en dehors du premier jour des soldes pour choper un string à paillettes à l’ouverture de Pimkie.

IMG_5425

Tomtom Runner 2 cardio + music disponible chez Lepape

adidas pure boost X adidas pure boost X

Résumé :  Comme le fredonnait Jean Ferrat il y a quelques années maintenant, la adidas Pure Boost X  c’est un peu « tout ce qu'[on]aime » : du X et de la meuf (nous avons volontairement omis le running dans les choses que nous aimons).

Partenaire idéale pour une tournante, elle conviendra à tout le monde. De la runneuse expérimentée qui cherche une chaussure dynamique et légère pour ses entraînements courts, à la débutante qui court régulièrement ou non, tout le monde y trouvera son compte. La Pure Boost X n’est certes pas une machine de guerre ayant pour vocation de battre le record de votre copine Sandy au 10km du Mans, mais une bonne chaussure de running pour des footings courts et moyens, vous assurant amorti dynamique, foulée naturelle et confort.

Et si comme nous, la course à pied te fait royalement chier, il reste l’option streetstyle qui, pour une fois, ne te vaudra pas la fameuse question de collègue Cathy : « ah mais tu vas au sport ce soir? ».

Pour toutes celles qui rêvent de caler des oids à leur chaussure de running, une bonne manière d’allier l’utile à l’agréable, la paire est dispo par ici chez Lepape.

Note : + =   / +++++ =

Esthétique : +++++

Confort : ++++

Performance : +++

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Chantal Goyave

J'aime beaucoup courir et acheter des baskets. J'aime bien faire des abdos et manger du fromage aussi.

Mots-clés : , , , , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus