IMG_6761

LE VAN NRC DÉBARQUE À PARIS !

4 février 2017 par Kevin Calderan

Nike est né du Running et d’un génie qui utilisait la machine à gaufres de sa femme pour créer les premières semelles.
Une véritable innovation à l’époque qui permit à Phil Knight de lancer sa PME. Une fois les produits confectionnés, il n’y avait plus qu’à les mettre aux pieds de tous les runners. Comment toucher cette population ? En allant sur les spots de Running avec un van chargé de chaussures à l’arrière. Tout simplement.
Le film Free to Run vous expliquera en détails cette histoire. C’est d’ailleurs ce même film qui mit l’eau à la bouche des dirigeants de Nike Running France.
Il y a quelques années déjà, Nike a créé le Run75Crew. Un crew de runners urbain composé de jeunes actifs et branchés. Un franc succès. En parallèle, ils ont créé le Paris Running Club. Pour faire simple, la même chose en encore plus branché.
Puis le Run75Crew s’est transformé en Nike+ Run Club. Une nouvelle offre, des Coachs et Pacers, un discours plus axé sur la performance et moins sur la déconne.
Mais en parallèle, Adidas a créé la Adidas Boost Battle Run, un Run75Crew bis mais avec une identité plus forte puisque réparti en 10 quartiers. Ça marche, au point de piquer de nombreux runners à Nike. Son fonctionnement très libre (juste venir le mercredi au QG) fait quelque peu fait de l’ombre au fonctionnement (trop ?) stricte de Nike : rendez-vous au Nike Saint-Michel, obligé de se battre pour s’inscrire 1 semaine à l’avance, nombre de places limité etc. On arrivait à bout de souffle de cette offre et Nike a donc décidé de prendre le taureau par les cornes : remettre le van au goût du jour !

C’est dans le sud de la France que Nike nous a envoyé pour la présentation de son nouveau bolide. 

IMG_6722P1160639P1160635P1160613

Après un trajet en compagnie de l’autobiographie de Phil Knight et du visionnage de Free To Run pour se mettre dans le bain, nous arrivons dans un magnifique domaine entièrement privatisé. Petit briefing et chaque média est réparti par chambre du nom d’un athlète. On se tappe Steve Ovett. Mais surtout un véritable studio rien que pour nous alors que les autres doivent se partager les lieux. Ce qui signifie chiottes et douche privatisées. Un soulagement digne d’un sauvetage sur la ligne de Thiago Silva.
Une fois dans la chambre, une tenue de …Yoga nous attend. Putain, on n’a pas envoyé le plus souple de l’équipe, ça va être du jolie jolie.
18h30, il est temps de se ramener sinon Clotilde Chaumet va gueuler. Chacun choisit son tapis, Kevin s’empresse de se mettre au fond près du radiateur. Autant être dans de bonnes conditions pour son dépucellage. C’est dégeulasse à voir mais il fait presque toutes les positions. Sauf le poirier mais même dans la piscine c’est une galère.
Une fois la séance terminée, un passage dans la chambre pour se changer et le moment tant attendu arrive. Le van est dévoilé !

Et franchement, il claque ! Tireuse à bières, machine à gaufres, casiers pour laisser ses affaires, paires à tester, ils ont pensé à tout. Un graffeur de Belleville y a même mis sa patte pour le rendre encore plus cool.

P1160587P1160592P1160598P1160611

Arrive le moment intellectuel, un Mojito et on s’écroule dans le canap. Le responsable de la communication nous fait un rappel de l’histoire générale de Nike avec notamment un focus sur le van. Le micro passe ensuite à Renaud Longuèvre, fameux coach d’athlétisme dont les interventions sont toutes plus intéressantes les unes que les autres. Pour finir, Vincent Luis nous raconte son quotidien, sa performance aux Jeux de Rio, et nous en dit plus sur son avenir.  On se croirait dans  » Père castor raconte nous une histoire  »  au coin du feu. L’instant est simple mais très agréable.
1h, il est temps d’aller mettre la viande dans le torchon.

8h, tout le monde se rejoint pour la Running session. Échauffement sur une longue descente puis nous entrons dans le vif du sujet. Une fois arrivés dans le Colorado Provençal, c’est tout bonnement un régal. L’endroit y est sauvage, casse gueule, frais. Tout ce qu’on aime. Même si Kevin avale un peu la trompette… Malheureusement l’excuse du Marathon d’Athènes ne marche plus.

7O0A64187O0A65607O0A6674IMG_67487O0A72977O0A7514

Fin de la session, le van NRC nous attend pour une collation.  Puis nous reprenons finalement le run sur 1KM pour rentrer aux logements.
« Merde, j’ai oublié mes clés dans le van ! «  Kevin est crucifié et doit attendre que le Van revienne. Une erreur qui aurait pu lui coûter cher si le van était déjà déployé sur Paris.

Vecteur d’une culture du Running encore trop peu existante, le van NRC a tout pour plaire auprès des runners parisiens. Des sessions seront organisées aux quatre coins de la capitale et surtout, il sera déployé  sur des hotspots pour vous accorder une petite pause dans votre run. Collation, bières, chaises longues, conseils de coachs, testing produits… Bref Nike devrait vous faire kiffer !
Plus d’informations bientôt sur nike.com/paris

7O0A7562IMG_6762

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus