DSCF3053

TEST NIKE PEGASUS 36 – LE SANG DE LA VEINE DU PIED

10 juillet 2019 par Alassan

À l’occasion du meeting de Montreuil le 11 juin dernier, Lionel et Alassan fidèles à leurs habitudes ont réussi à gratter la dernière Nike Pegasus 36 lors de son lancement. Quatres semaines plus tard on vous délivre un retour franc de nos impressions sur la dernière née de la ligne du swoosh.

Avant que l’équipe de France de foot soit double vainqueur de la coupe du Monde et lorsqu’on a écrit le test de la Pegasus 35, nous l’avions comparée à Olivier Giroud. Une paire polyvalente sur laquelle on peut toujours compter. Bon il faut l’avouer, on s’est pris une sacrée merguez. À l’image du joueur, cette paire a su trouver ses détracteurs et ses fans. On sera donc moins indulgent cette année pour ce nouvel opus.

Au final la recette est la même, Nike nous propose une chaussure que l’on peut emmener partout sur du court ou long à des allures lentes ou dynamiques. Cependant est-ce que ce n’est pas se fermer des portes que de vouloir tout combiner sur le même produit ? La principale mise à jour de cette nouvelle Peg est l’évolution du upper qui est fabriqué dans un mesh plus respirant et plus léger. Les cables flywires font toujours le taff pour garantir le maintien du pied. La languette et le col du talon sont soit disant plus minces, ce n’est pas des informations sur lesquelles on s’attardera. Place au test en conditions réelles. On a mis pas mal de bornes à la paire ainsi que le 10K d’adidas Paris, comme vous pouvez le voir sur les photos, celle-ci a bien ramasse.

test nike pegasus 36 zoom

test nike pegasus 36 zoom

Esthétique :  On avait plutôt kiffé le revirement qu’avait pris Nike pour transformer la Peg 35 avec des courbes plus nerveuses et plus profilées, aujourd’hui on est quelque peu dubitatif par rapport à la non prise de risque du swoosh. Pour un néophyte, c’est la même paire sauf qu’elle est verte Teletubbies, heureusement qu’Alassan étant lyonnais, ne dit jamais non à une bonne quenelle.

Confort : On est méchant sur l’esthétique mais c’est pour être plus admiratif sur le confort. Quelle progression pour la Nike Pegasus 36 depuis la dernière version, c’est drastique, ça ressemble à la saison de Lille en Ligue 1 Uber Eats. On s’y sent aussi bien que dans une charentaise à l’Oktoberfest. La paire est un peu plus large et plus légère (-15gr),  le nouveau mesh en plus de rafraichir le design de la paire est plus respirant. Il faut la porter pour le croire.

Performance : La Nike Pegasus 36 reste un parfait entre deux, c’est pour cela que Nike Running étoffe sa gamme Zoom avec des nouvelles paires depuis 2 ans maintenant. Pour l’avoir tester sur un 10KM, la paire répond bien et le retour d’énergie à l’impact demeure, mais elle peut difficilement concurrencer une Nike Zoom Fly sur cet aspect là. On vous conseille donc de garder la paire au chaud pour la sortir sur des footings longs et rythmés, c’est là où la paire sera la meilleure. A noter qu’elle peut-être une alliée de taille pour le coureur qui souhaite débuter la compétition  sur 10km ou semi et qui cherche une paire légère et dynamique tout en ne sacrifiant pas ses genoux. Avec 15 gr de moins sur la balance la paire descend en-dessous des 250gr, on espère que Idris va suivre l’exemple de Nike et perdre quelques kilos.

Résumé : Y’a du bien et du moins bien comme pourrait dire un professeur de philo en corrigeant une copie du bac comprenant des citations de Nekfeu. Sur la forme, on est clairement déçu, la faute à un design peu innovant mais dans le fond la Pegasus c’est clairement notre gars sûr. À l’image d’une ex vieillissante, c’est toujours dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs confitures.

La Nike Pegasus 36 est disponible sur I-Run pour 120€.

Note : + = Patrick Balkany / +++++ = Julian Alaphilippe

Esthétique : +++

Confort : ++++

Performance : ++++

Fiche Technique :

Chaussure de compétition pour le débutant ou paire polyvalente pour le coureur rapide

Neutre

Drop 10mm

242g en 42

Elle fit normal, ni grand ni petit.

Prévoyez de prendre 1 pointure en plus par rapport à votre taille ville

Elle est faite pour courir sur bitume, chemin, piste.

test nike pegasus 36 zoom test nike pegasus 36 zoom test nike pegasus 36 zoom

http://0.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Alassan

Jeune brondillant (69500) qui essaye de se sortir du cross-fit grâce à la course à pied.

Mots-clés : , , , ,

  • Vince

    Confortables, mais faut vraiment avoir le pied large …il y a aucune tenue au talon et c’est tres desagreable.
    Au final, une peg turbo 2 qui a ete resseree semble bien mieux meme pour des footing penards…

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus