5 idées à la con pour la reprise

1- Annoncer un objectif hors-sol.

À la reprise, mieux vaut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche ou même carrément bien fermer sa gueule plutôt que de s’enflammer sur un objectif trop élevé pour votre niveau. Quelle que soit l’expérience de l’athlète, le piège est tentant, on annonce un temps appétissant pour faire rêver un peu son entourage, ses potes, ses partenaires d’entraînement. Mais attention, quand on se surestime, il devient difficile d’assumer les échecs à répétition, si une blessure et un DNS peuvent préserver un peu votre dignité une ou deux fois, le classement d’une épreuve, le chrono, les photos de vous grimaçant et complètement cramé, ne trompent pas. Alors soyez optimiste mais réaliste, entraînez-vous et faites parler votre fiche FFA pour les puristes ou votre kikourou.net pour les amateurs.


2 – S’inscrire dans un club d’athlétisme.


Vous en avez marre d’aller aux adidas runners et on vous comprend mais vous vous êtes fait recaler de tous les crews un peu cool (parfois c’est une chance, rassurez-vous !). Il ne vous reste plus qu’une solution, un peu effrayant certe mais efficace : l’inscription dans un club FFA. Ça va très bien se passer les premiers temps, le coach est sympa et les collègues d’entraînement vous encouragent, puis viendra l’hiver avec les températures glaciales, les entraînements de plus en plus soutenus et le moment d’enfiler les affreuses couleurs du maillot de club à la coupe difforme. S’en est trop pour vous, tant pis pour l’investissement dans la licence, vous bâchez la saison et allez pouvoir reprendre votre vie nocturne dans les clubs et les longs dimanches à ne rien foutre dans votre canapé.


3 – Ne pas s’inscrire dans un club d’athlétisme


Pourquoi payer pour courir alors que c’est un des rares sports où tout est accessible quasi gratuitement ? Pourquoi prendre les services d’un coach alors que de nombreux plans sont disponibles sur internet (dont celui du « coach » Nibrun) ? Comme de nombreux bourrins, vous continuez à vous entraîner au doigt mouillé, à en faire toujours plus, en enchaînant les courses quasi tous les week-ends et 

4 – Acheter une Alpha Fly pour débuter la course à pied.

Il existe plusieurs profils d’acheteurs débutants ou lents pour une paire maxi carbon, ceux qui croient encore au concept des « chaussures qui courent vite », ceux qui n’ont rien à foutre des conseils des vendeurs de chez Distance, ceux qui veulent juste tej leur argent par les fenêtres, ceux qui arrivent à les porter en lifestyle (rarement réussi mais certains y parviennent). Quoi qu’il en soit, vous allez au mieux la fumer en 2 mois si vous êtes assidu, au pire vous éclater la cheville si vous avez autant de technique que Mouctar Diakhaby. Optez pour une bonne vieille Pegasus, une Hoka Rincon ou une Saucony Ride et payez une tournée à vos potes avec l’argent économisé !

reprise
Encore un coureur en plus de 5h sur marathon qui se la raconte avec une Alpha.


5 – Porter un tee-shirt « made in France » avec un truc à la con écrit dessus.


« Coureur strasbourgeois », « Voulez-vous courir avec moi ce soir ? », les coureurs sont connus pour leurs goûts douteux mais par pitié en 2022, respectez-vous et arrêtez les tee-shirts « à messages » ! En revanche, le message « Untalented Runners. » reste toléré bien évidemment !

reprise
Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on whatsapp
Partager sur WhatsApp
Articles similaires
Commentaire(s)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire