CE QUE NOUS RETENONS DES CHAMPIONNATS DU MONDE DE MOSCOU 2013

L’ougandais Kiprotich nous a offert un finish spectaculaire pour remporter le marathon en 2h9m9s. Au kilomètre 40, le champion olympique de Londres 2012 s’est mis à slalomer sur le parcours pour décramponner l’éthiopien Desisa, seul concurrent capable de rester dans sa foulée. Il a ensuite pu profiter du dernier kilomètre pour fêter ce doublé historique avec le public, easy !
Nous n’avons pas fini de voir Mo Farah se gratter la tête pour fêter ses victoires ! Comme à Londres, le britannique a remporté le 5000m et le 10000m de ces championnats du monde, respectivement en 13’26 »98 et 27’21 »71. Il confirme ainsi sa place de numéro 1 mondial du fond.

Le 3000m steeple fut l’occasion pour les deux amis Kemboi le kényan et Mekhissi le français de s’affronter à nouveau après leur belle empoignade londonienne. Au petit jeu de sauter des barrières pendant 3km c’est le Kirikou des pistes qui l’emporte une fois de plus et qui nous gratifie d’une danse dont lui seul a le secret :

Mahiédine Mekhissi termine pour sa part en bronze, il aurait demandé à Kemboi de lui apprendre cette danse pour pécho en soirée.

Nous terminons avec un petit mot sur notre coup de cœur français, Pierre-Ambroise Bosse, finaliste malheureux sur 800m, mais pour lequel nous fondons de grands espoirs pour l’avenir du demi-fond français. Nous espérons le revoir très vite à son meilleur niveau sur la piste comme au micro de Nelson Monfort.




Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on whatsapp
Partager sur WhatsApp
Articles similaires
Commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire