INTERVIEW JULIEN GARVI, WK VISION

Derrière WK Vision se cache Julien Garvi, le photographe et vidéaste qui a eu l’audace de slider dans les DM de Jimmy Gressier pour nous rapporter de superbes images du quotidien du meilleur athlète français actuel. Rencontre avec un mec du Sud qui a tourné son objectif vers un petit gars du Nord.

Salut Julien, peux-tu rapidement te présenter, d’où viens-tu, quel âge as-tu, quel est ton métier, quelles sont tes passions ?
Salut je m’appelle Julien, j’ai 37ans, je viens de Salon de Provence. Je suis photographe et vidéaste et mes passions sont le running, la moto, l’art sous toutes ses formes et bien entendu la photo et la vidéo.

Quand as-tu commencé la course à pied ? Qu’est-ce qui t’as plu dans ce sport ?
J’ai commencé quand j’étais gamin avec les cross du collège puis après avoir arrêté pour faire de la moto, je me suis remis à courir il y a 3 ans. Ce que j’aime c’est l’effort, quand tu te mets minable, ça c’est cool ahh ! Plus jeune j’étais licencié dans un club d’athlé à Salon de Provence, je ne le suis plus mais j’ai créé avec des potes un crew de running pour le fun qui s’appelle Black Cloud Running Club

On a souhaité faire connaissance avec toi car à travers WK Vision tu es le photographe et vidéaste attitré de Jimmy Gressier. Comment as-tu rencontré celui qui est probablement l’athlète français le plus prometteur du moment ?
Oui voilà, c’est ça, je bosse avec Jimmy maintenant depuis un an et demi et notre rencontre s’est faite sur les réseaux. Il est venu participer aux championnats de France indoor à Miramas, c’était à cinq minutes de la maison donc j’y suis allé, j’ai pris des photos et le soir je lui ai envoyé les photos avec un message sur instagram en me disant qu’il ne le lirait peut-être jamais mais qui ne tente rien n’a rien ! J’ai eu de la chance car il l’a lu et puis on s’est rencontré un mois après dans le sud où habite sa copine, le feeling est directement bien passé entre nous et on a commencé à bosser ensemble.

Votre relation semble aujourd’hui aller bien au-delà du professionnel. Considères-tu Jimmy comme un ami ? Qu’est-ce qui fait sa force d’après toi ?
Oui aujourd’hui je le considère comme un ami. Jimmy c’est la famille ! Il est gentil, humble, avec le cœur sur la main, on passe toujours de bons moments ensemble. Je dirais que sa force c’est son caractère, il lâche jamais rien et personne ne lui fait peur.

Peux-tu nous balancer un petit secret ou une anecdote sur lui ?
Son secret c’est de ne jamais douter, comme il dit s’il ne croit pas en lui alors qui va croire en lui ? Et puis bien sûr il y a le petit secret aussi, la fameuse dame blanche ! Ahhhh la dame blanche c’est le dessert préféré de Jimmy : boules de glace vanille, coulis de chocolat et chantilly !

Jimmy, Julien, Djilali

Sur WK Vision, on retrouve plusieurs petits films sur lui. Qui est à l’origine de cette idée ? Qu’est-ce que vous vouliez raconter et montrer ?
Oui maintenant ça fait plusieurs reportages, au début c’est moi qui lui ai proposé l’idée et par la suite on a discuté ensemble. Après, il me laisse faire, il me fait confiance à chaque fois le résultat lui plaît donc c’est top pour son image. Je puise mon inspiration dans beaucoup de sports et dans différentes cultures, complètement différentes, ça peut être du skate ou du surf en passant par le ski, les gars sont créatifs de fou ! La street culture m’inspire beaucoup, les expos photos et bien sûr la vie de tous les jours, chaque personne que tu croises peut t’apporter quelque choses et t’inspiré.

Qu’est-ce que tu aimes filmer dans la course à pied et chez Jimmy en particulier ?
J’aime beaucoup filmer les foulées et les expressions sur les visages, de la douleur à l’entraînement ou sur les courses, des moments heureux et d’autres pas faciles. J’essaie de retransmettre tout ça au maximum pour tous ceux qui regarde mes films. Ce sport est tellement dur ! Je veux être au plus proche, comme si les personnes qui regardent étaient plongées dans la vidéo avec lui au quotidien. Je trouve ça trop bien de voir l’envers du décor et ça plaît beaucoup d’après les messages qu’on reçoit sur les réseaux sociaux.

Ton plus grand souvenir à ses côtés ?
Son 3ème titre de Champion d’Europe de cross car c’était vraiment le premier gros titre que je vivais avec lui, c’était ouf !

Quels sont tes prochains grands rendez-vous aux côtés de Jimmy ?
Il vient d’être sacré champion de France du 5000m à Albi, il va couper pour se reposer et ensuite ce sera peut-être les championnats de France sur 10K route ou les championnats d’Europe de piste indoor. Bien sûr après le gros objectif c’est les jeux Olympiques de Tokyo 2021 ! L’idée c’est d’accompagner Jimmy avec les vidéos jusqu’à Tokyo 2021 (s’il se qualifie bien sûr, mais ça va le faire ahh), faire vivre les plus gros événements, les entraînements, mais aussi les moments qui vont être plus difficiles jusqu’à la participation aux Jeux qui est la plus belle des récompenses pour un sportif pro.

Qu’est-ce qu’une jolie foulée pour toi ? Quelle est la plus belle que tu aies jamais shootée ?
Une jolie foulée, c’est une foulée légère qui effleure le sol avec la pointe du pied. La plus belle foulée, c’est clairement celle de Sir Mo Farah que j’ai pu shooter lors de mon voyage au Kenya.

WK Vision
WK Vision
Jimmy Gressier pour WK Vision

Toutes les photos sont de Julien Garvi lui-même, un grand merci !