RUN D’AFTER PARTY : MAUVAISE IDÉE

“Non” au semi mais “Oui” à l’after, c’est à 17 heures que la bande d’imbéciles heureux qu’on forme, décide de se retrouver à l’After Party organisé à la Rotonde pour célébrer comme il se doit nos non performances. 

La soirée se déroule sans accroc, certains sont occupés à chiner avec le père Pontier* d’autres à enflammer le dancefloor bien trop chaud pour les platines de DJ Marlboro. Pensant rentrer à 21 heures, c’est bien à 23h30 que Jean s’exfiltre lui même de cette soirée pour rentrer tant bien que mal chez lui, n’ayant pas réussi à refuser les nombreux “verres de trop”. 

Vient donc le moment de choisir comment rentrer, métro, uber ou trottinette, les solutions sont nombreuses mais Jean, n’ayant visiblement plus tous les fils de connectés, décide de lancer le Strava de son téléphone puis de se mettre à courir. 

Les premiers mètres sont fébriles et la tenue (fute bien épais, polaire bonnet et gros manteau) n’est pas du tout adaptée à l’effort. Qu’à cela ne tienne Jean décide de continuer sur sa lancée. 

Après un premier kilomètre passé en 5:01’, il enchaînera les deux derniers le séparant de son lit en 4:14’ et 4:22’. 

Il en va sans dire qu’il arrivera chez lui totalement trempé, tant par la pluie que par les excès de boissons qui s’évacuent des pores de sa peau. 

Après une douche expéditive Jean ira se coucher, le ventre retourné par ce Run d’After Party. 

On vous déconseille vivement ce genre d’idée à la con. Déjà car vous arriverez chez vous plus mal qu’à votre sortie du bar et surtout, vous risquez de vous blesser ou finir emplâtrer contre le pare choc d’une voiture… Boire ou courir, il faut choisir.