SU18_RN_EKipchoge_DSC0728_1_native_1600

NIKE NOUS A INVITÉS AU LANCEMENT DE LA VAPORFLY ELITE FLYPRINT À LONDON

18 avril 2018 par Alassan Farah

À l’occasion du marathon de Londres ce dimanche, Nike nous a invités à découvrir en avant première dans la capitale anglaise la nouvelle version de la VaporFly Elite. Celle-ci bénéficiant de la dernière innovation de la marque à virgule, le FLYPRINT. Résumé de cette expérience…

Avec 2h de retard à la gare St-Pancras suite à un “incident technique” sur l’Eurostar, nous arrivons en compagnie de @touteenbasket au London Edition Hotel. Dans la chambre, un petit mot de bienvenue à notre attention de Nike, nous invitant au dîner le soir même, ça tombe bien Alass a tout le temps la dalle. Le repas se fait dans un mexicain branché à Soho avec les différents médias européens, le menu est signé Swoosh. Tacos oui, Tequila non. La seule déception du séjour…

Le lendemain matin, rendez-vous près du dernier KM du London Marathon dans un bâtiment squatté par la marque pour l’occasion. On découvre la paire qui fut créée à l’origine pour le projet BREAKING2. Première différence, le rouge laisse place à un joli dégradé brillant marron vert représentant la terre et la végétation des plateaux Kenyans. De plus près, nous remarquons le nouveau revêtement, finito le FlyMesh présent sur les modèles précédents, place à un grillage en plastoque créé grâce à l’impression 3D. Au toucher, il est difficile de savoir si c’est confortable au panard, cependant dès la prise en main on est impressionné par la légèreté de la paire.

Bret Schoolmeester (Brice Maitredécole en français) de chez Nike Running prend la parole et décrit les différents processus de création de cette nouvelle VaporFly, il souligne l’étroite collaboration avec Eliud KipChoge ainsi que les bénéfices du FlyPrint.

nike_flyprint_process_5_3200x2133

Nous profitons d’un entretien avec lui et un de ses collègues bossant pour le quarter Innovation pour connaître plus en détails la paire. Il faut savoir que cette shoes inspirée du modèle original fut créée en 5 mois. Les ingénieurs de Nike ont rendu visite à Mister Kipchoge sur son lieu d’entrainement au Kenya durant le mois de décembre, et 9 jours après leur première rencontre un premier draft était déjà designé. Au fil des feebacks du marathonien la paire est modifiée, on nous présente 4 modèles avec un tissage à chaque fois différent, l’évolution de la matière est flagrante jusqu’à la version finale. Par exemple, des zones ont été renforcées selon la foulée du marathonien ou selon l’usure du matériau pour gagner en robustesse. Les gros avantages du FlyPrint comparé aux autres matières sont sa légèreté et son imperméabilité. Cette dernière caractéristique étant en partie à l’origine du projet suite au marathon de Berlin où la précédente VaporFly avait connu ses limites sous la flotte. Pour les caractéristiques techniques, la paire est 11 grammes plus légère que la dernière, 169 grammes au compteur, avec un drop toujours aussi vertigineux de plus de 11mm.

Bret nous annonce que des nouvelles modifications de la chaussure qui va vite continueront d’être apportées au fil du temps et que le FlyPrint lui sera appliqué sur d’autres paires Nike à l’avenir. Le temps de conception des chaussures via cette nouvelle technologie est considérablement limité. On n’a pas malheureusement eu  la chance de la tester malgré les “World Elite Runners” que nous sommes… Pour vraiment connaître l’efficacité de cette paire ultra légère et respirante, il faudra matter la perf d’Eliud et de Mo Farah ce dimanche, le MR risque de péter comme un popcorn.

En lot de consolation, on a quand même eu la chance de faire un petit run sympa en VaporFly 4% (qui est restock) dans la capitale Londonienne guidée par BitBeefy de TrackMafia. On se fait mettre à la rue par une Allemande bien correctement sur un sprint en ligne droite et il est déjà temps de se rentrer sur Paname.

On oubliera juste de conseiller à Nike de tester la paire sur le prochain Semi de Paris, notre douche à nous, où le FLYPRINT pourrait libérer tout son potentiel d’étanchéité.

IMG_1909IMG_1901IMG_1919IMG_1939

http://0.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Alassan Farah

Jeune brondillant (69500) qui essaye de se sortir du cross-fit grâce à la course à pied.

Mots-clés : , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus