50 RAISONS DE FAIRE OU NE PAS FAIRE LA SAINTÉLYON

En relais ou en solo, s’inscrire à la SaintéLyon c’est être quasiment certain de se lancer dans une belle galère au début du mois de décembre. Invités par la région Auvergne Rhône-Alpes et nos amis de Distance et d’I-Run, on s’est lancé dans l’édition 2019 de la doyenne des courses natures. Et comme trop souvent on était préparé comme jamais.

Voici quelques bonnes ou mauvaises raisons de faire ou ne pas faire cette course pas loin d’être mythique.

1. Subir les pets d’Alassan à l’arrière du Merco Benz
2. Voir Pierre Chabaud vomir après son relais
3. Assister au magnifique relais entre Pierre et Cedric qui se transmettent la paire d’ArcTeryx prêtée par TDRL
4. Rencontrer Michel, le père de Lionel Fracture qui conduit son Renault Trafic aménagé pour plus de confort
5. Sentir la susu de Cédric à l’arrière de ce Renault Trafic
6. Doubler les nuls et les lents qui courent la SaintéLyon en entier
7. Car Sainte-Catherine c’est mieux que la rue Sainte-Catherine
8. Parce que Saint Étienne est une ville à fuir en courant
9. Parce que même le Gore-Tex ne termine pas la SaintéLyon
10. Parce que le marathon de Valence c’est devenu trop mainstream
11. Parce que t’es sûr de ne pas croiser Nibrun qui fait la Saintexpress dans son coin
12. Pour entendre une fois de plus Cedric Gouffefrisée dire « Ah en fait ça se prépare une course ! »
13. Parce que c’est le dernier trail auquel Benracer a participé
14. Parce que cela nécessite pas une préparation de 12 semaines et une hygiène de vie irréprochable
15. Parce qu’avec Alassan Farah dans l’équipe tu es sûr de bien rigoler
16. Parce qu’avec le nombre de femmes sur le parcours, tu peux activer ton Bumble sans problème
17. Parce que tu peux perdre une chaussure dans une marre de boue à tout moment
18. Parce que saloper la voiture de fonction de DJ Malboro ca n’a pas de prix
19. Parce que un relais à 4 c’est un quart de course et trois quart d’ennui
20. Parce qu’à J-1 Cédric n’avait ni gants, ni bonnet, ni même une paire de trail
21. Dormir sur les strapontins de la halle Tony Garnier
22. Subir le commentateur qui répète « Profite ! », « Pas de larmes, que des sourires », « Tu es finisher de la Saintélyon 2019 » pendant 6 heures
23. Avoir la chance de courir aux côtés de Anne Dubndidu en tant qu’ambassadeur I-Run
24. Parce que c’est quand même long
25. Parce que c’est quand même gratuit
26. Parce que la région Auvergne Rhône-Alpes est la plus belle de France
27. Parce qu’on a été invité par la région Auvergne Rhône-Alpes
28. Pour entendre un vieux de la vieille dans la descente 100% boue vers Sainte-Catherine gémir tout seul « Putain quel merdier ! Mais quelle galère !!! »
29. Pour faire ses besoins dans la nature sans aucun problème
30. Parce que Lyon est le berceau du magnifique shop Distance
31. Pour avoir une bonne raison de poser son lundi
32. Pour tester son mental quand des bus chauds te tendent les bras à la sortie des ravitos
33. Pour ne pas voir le soleil se lever parce qu’il fait moche
34. Parce que personne se parle à partir du 20ème kilo
35. Parce qu’une frontale ça coûte vraiment trop cher
36. Parce que tu peux décider d’abandonner mais que tu préfères te pourrir la santé pour aller chercher une médaille
37. Parce que plus c’est long plus c’est bon
38. Parce que la nuit porte conseil
39. Parce que tu vas enfin pouvoir rentabiliser ton Compex
40. Parce que 42km c’est déjà trop
41. Parce que lyon c’est comme l’OL c’est surfait
42. Parce que la nuit c’est fait pour danser ou dormir mais pas courir
43. Parce que la Saintélyon brise plus de vies que Monseigneur Barbarin
44. Parce que même quand tu crois que c’est fini il reste encore 5 heures à attendre Romain
45. Parce que personne sait comment s’habiller pour la course
46. Parce que ta montre de merde commandé à Noël 2005 n’a pas assez d’autonomie pour aller au bout
47. Parce qu’à l’arrivée la bière est plus chère qu’à la We Love Green
48. Parce qu’à Lyon tout le monde se mange des quenelles et en redemande
49. Pour se prendre une branlée par les deux équipes Distance
50. Pour qu’on nous emmène à Geoffroy Guichard, au pays des batards, il nous semble que la misère serait d’être supporter des verts.
51. Parce que le trail c’est à la mode
52. Pour rater Téléfoot

DSC02557 DSC02532 DSC02436 DSC02420 DSC02417 DSC02379 DSC02348 DSC02322DSC02403 DSC02309