MARATHON EIFFAGE DAKAR 2021

Depuis mars 2020 et le début de la pandémie covid les courses en dehors de la France se font aussi rares qu’Idris sur une piste d’athlétisme. Alors forcément quand Eiffage nous a gentiment proposé de courir le Marathon Eiffage Dakar 2021 c’était difficilement refusable. Les mecs les plus affutés de Jolie foulée étaient tous engagés pour taper un PB sur “La Foulée Vénissiane” on a donc envoyé Idris nous “représenter” sur cette course.

Lionel Fracture : “Si quelqu’un y va, il court”. Petite désillusion pour Idris quand il a appris qu’il devait courir la course et pas seulement profiter du buffet du petit déj et des barbecues piscine. En fouinant un peu sur le site du Marathon Eiffage on découvre que ce n’est pas uniquement un marathon mais bien 4 épreuves. Une marche-randonnée, un 10km, un semi-marathon et le marathon. Lionel a demandé de courir, on oublie la marche et on s’inscrit sur la plus petite distance de course à pied.

On arrive le vendredi soir histoire de profiter un peu de Dakar le samedi d’avant course. Petite surprise pour Paris – Dakar ce n’est que 5h45 en avion.

Après avoir capté sur place Stephane, Sandrine, Max, Ana, Marie, Yohan Stuck et Salah on part découvrir le centre ville de Dakar rapidement avec la randonnée marche le samedi matin. La ville est plutôt plate et les routes bien goudronnées ce qui devrait permettre de taper un bon chrono si on n’est pas hyper sensible à la chaleur et à l’humidité. Le staff de la course verrouille bien le parcours et on est en sécurité sur l’ensemble de la marche. Pas de voiture, mobylette ou cycliste qui traverse l’event de manière sauvage.

La randonnée étant terminée on enchaine l’aprem avec une visite de l’ile de Gorée qui est dans la baie de Dakar. Lieu symbolique de la mémoire de la traite négrière en Afrique, reconnu officiellement par l’Organisation des Nations unies (ONU). Si vous avez besoin d’un guide sur cette île on vous conseille fortement Mohamed aka Muhdjizat Mbodj sur instagram.

Le reste du séjour sera chill autour de la Piscine du Pullman et découverte de la cuisine traditionnelle à travers divers restaurants. Allez à la fin de l’article si vous voulez nous gratter une adresse ou deux.

Dimanche matin c’est le grand jour, on se blinde le bide de couscous de mil, un café et direction le départ de la course.

Le sas du 10km est blindé, une grande partie des coureurs a du avoir la même idée qu’Idris : esquiver le marathon à tout prix. Pas étonnant avec une température proche des 30c et 80% d’humidité. 3/4 des coureurs de l’ensemble des courses est sur le 10km, on a l’impression d’être dans la fosse du concert hommage de Johnny. L’ambiance est ouf, il faut jouer des coudes pour s’approcher de la ligne mais c’est bon enfant et ça montre l’envie de chacun de participer à la fête. A noter que certain gars sont là depuis 5h du matin histoire d’avoir une place de premier choix pour le départ. C’est comme pour un Paris-Versailles, premier arrivé, premier servi.

Harry Bygnon et Dj Boubs donnent le départ. On piétine énormément puis on court le 1er km en zigzag pour tenter d’avoir une allure correcte. Le parcours commence au musée des civilisations noires, on passe sur le rond point Malick Sy pour rejoindre la place du millénaire. A partir de là on rejoint la corniche et on profite de la vue sur l’océan. La course n’est pas forcément évidente, pas mal de relances entre faux plat montant et descendent combinés à une chaleur et une humidité étouffante. On commence à voir quelques coureurs faire des malaises à partir du 4km mais les Sénégalais très solidaires vont rapidement porter assistance aux gens. Les secoures débarquent très très vite dans la foulée avec le matos nécessaire. On a rarement vu une sécurité aussi fluide sur une course. Le long du parcours on croise des groupes/orchestres traditionnels pour mettre l’ambiance. Forcément ca nous change de René qui pose ses enceintes au bord de sa fenêtre et nous met Patrick Sébastien lors de la course au Saucisson proche de chez nous. La fin des 10km se dessine, on passe dans le quartier du port autonome, puis devant la gare de Dakar pour terminer en bas du Grand Théâtre National de Dakar. On franchit la ligne d’arrivé avec ce goût de satisfaction d’avoir terminé une grande classique au même titre que la course Eiffage du Viaduc de Millau.

Si Idris tape un chrono pathétique avec son footing de touriste, on notera quand même deux belles perfs françaises :

Yohan Stuck qui termine 9 ème sur le Eiffage marathon Dakar en 02:49:02 et qui empoche une petite enveloppe en Franc CFA pour son classement.

Marie Koh-Lanta qui ne prendra pas le départ de son semi parce qu’elle s’est pétée le bide la veille sur le buffet illimité et qu’elle n’arrivait plus a bouger des chiottes le matin même de la course (on vous épargne les détails)

Le marathon Eiffage Dakar restera un souvenir et une expérience unique très loin de certaines courses aseptisées, hyper marquetées mais sans âme qu’on peut rencontrer parfois en France. L’accueil hyper chaleureux des Sénégalais nous a réchauffé avant de rentrer dans le froid de Paname. On reviendra avec plaisir s’aligner sur les courses du Marathon Eiffage Dakar avec une préparation et des objectifs aussi ambitieux que les gars à “La Foulée Vénissiane

Merci à l’équipe Eiffage pour l’invitation à ce séjour et cette course aussi fraiche qu’un jus de Bissap.

Merci à l’ensemble du staff de la course et aux sénégalais pour l’accueil et la qualité de l’organisation.

Un gros merci aussi à l’agence Northcom et particulièrement Hélène et Catherine.

Crédits photos : Pierre PERUSSEAU et Vincent KRIEGER

Résultats de la course :

10 KM

Podium masculin

  1. ALEX F C Ngouari Mouissi (32:15)
  2. BAH Mamadou (33:00)
  3. GOMEZ Sampierre (33:23)

Podium féminin

  1. CAMARA Nyima (40:22)
  2. MAMBUREH Kaddy (40:30)
  3. NDIAYE Marie Madeleine (42:24)

SEMI

Podium masculin

  1. KEMOI Daniel (Kenya – 01:04:20)
  2. KIBET Moses (Ouganda – 01:04:43)
  3. OUTALHA Mohein (Maroc – 01:06:55)

Podium féminin

  1. ARUSHO Sharon chelimo (Kenya – 01:13:15)
  2. ASMID Fatiha (Maroc – 01:14:39)
  3. CHEPTOEK Careen mwetich (Kenya – 01:17:26)
MARATHON

Podium masculin

  1. BIRGEN Geoffrey (Kenya – 02:16:46)
  2. CHEBII Douglas kipsanai (Ouganda – 02:20:39)
  3. CHERUIYOT Luke kibet (Kenya – 02:23:50)

Podium féminin

  1. CHEMUTAI Doreen (Ougenda- 02:46:48)
  2. TSEGAW Selamawit getnet (Ethiopie- 02:48:18)
  3. MBAYE Madjiguene (Sénégal – 03:39:17)
NOS ADRESSES SUR DAKAR :

HOTEL PULLMAN TERANGA

LA MER A TABLE

LE LAGON

RESTAURANT TERANGA LOUNGE

 

MARATHON EIFFAGE DAKAR
Yohan est venu pour la Kichta!!
MARATHON EIFFAGE DAKAR
OU EST IDRIS ?
MARATHON EIFFAGE DAKAR
MARATHON EIFFAGE DAKAR
MARATHON EIFFAGE DAKAR
MARATHON EIFFAGE DAKAR
MARATHON EIFFAGE DAKAR
Seyni cisse qui pose avant le départ
La place du millénaire
Corniche ouest
MARATHON EIFFAGE DAKAR
Ile de Gorée
Ile de Gorée