QUI ES-TU CÉDRIC JANJIA GOUFFEFRISÉE ?

Cédric est l’idôle de tout un peuple. Malgré des résultats catastrophiques et un compteur à médailles bloqué sur 0 (comme son nombre de conquête amoureuse sur l’année 2010), il est l’athlète le plus interviewé de l’histoire de Jolie Foulée. Une fois de plus Cédric se déchaine quand on lui tend le micro. Régalez-vous.

Cédric, peux-tu te présenter rapidement, d’où viens-tu, quel âge tu-as, ce que tu fais dans la vie, ton présentateur télé préféré, etc. ?

Pur produit de la région lyonnaise. Je suis né à Lyon et j’ai grandi à B.R.O.N. Ville réputée pour avoir été élue ville la plus sportive de France par l’Equipe. Sagittaire ascendant Taureau, j’ai 32 années de boutique dont plus de la moitié passée avec cette ordure de Fracture. Quand je ne m’occupe pas de la trésorerie de JF, je bosse dans le CRM. J’apprécie les pâtes carbo de Pierre, les photos de jeremieroturier.com et les selfies de TDRL. Je vous jure. TDRL me fascine. Physique atypique, alcoolique non anonyme, il chope comme jamais grâce à sa tchatche. Il est un peu mon Charles Bukowski des temps modernes. Mon présentateur télé préféré est Mouloud Achour depuis que nous avons fêté nos anniversaires ensemble et qu’il m’a payé un verre pour l’occasion. Un mec bien, je vous dis.

Peux-tu nous donner ton palmarès et tes records ?

J’ai le malheur ou la fierté d’être double marathonien (Paris 2017 & 2019). Au niveau de mes records, je n’ai pas à rougir face à des athlètes olympiques. J’ai tapé un sub45 lors du 10K du Bois de Boulogne. Inutile d’ajouter une chute. Concernant le semi, j’ai calé un petit sub1h45 à Barcelona. J’adore ce terme de “sub”. Avant d’entrer chez JF, je pensais qu’il s’agissait de la taille d’un sandwich chez Subway. Puis, j’ai vite compris qu’il était souvent employé par les mecs qui parlaient ouzbek quand il fallait parler chronos. Pour le marathon, sans aucun doute ma plus grande fierté, j’ai fait un 3h67 complètement inédit dans l’histoire de la course à pied.

Entre le lycée et la fin de vos études, Lionel a toujours cru en ton potentiel course à pied, est-ce que tu te souviens de l’époque où tu avais une dizaine de kilos en moins ? Penses-tu qu’à ce moment-là tu aurais pu passer sous les 40 minutes sur 10K ?

Bande de fumiers ! Vous insinuez que je suis obèse aujourd’hui ? Je me souviens très bien de cette époque. Difficile à croire aujourd’hui mais je tenais les entrainements (hardcore) de Lionel sur toute la longueur. D’ailleurs, je le fumais et refumais sur 100m. Je pense que j’avais bien un 39 min dans les jambes. En même temps, je ne buvais pas d’alcool et Uber Eats n’existait pas encore. Une autre époque !

Comment expliques-tu le fait d’être devenu une icône chez Jolie Foulée et même au-delà ?

La seule icône chez Jolie Foulée c’est l’équipe. Cela dit, je pense que je représente la majorité silencieuse de vos lecteurs. Je parle des personnes
pour qui la course à pied représente plus une souffrance qu’autre chose. Il suffit de voir le message qui revient le plus souvent quand un lecteur de JF s’adresse à moi : “Qu’est-ce que je me suis marré durant Breakin5 ! Tu m’as donné envie de courir un marathon. Par contre, j’espère que je ne vais pas
en chier autant que toi”. Voilà comment je suis devenu un influenceur running malgré moi…

Est-ce que tu peux nous définir le concept d' »intelligence sociale » dont tu es un grand adepte ?

L’intelligence sociale consiste à observer et cerner des personnes très rapidement et d’interagir socialement avec eux de manière optimale.
Je ne m’étalerai pas plus sur le sujet car un gentleman ne dévoile jamais ses secrets. Néanmoins, je peux vous dire que je ne suis pas la personne avec le plus gros QS (Quotient Social) de la team. Alassan est clairement au-dessus à ce niveau là. Je n’ai plus rien à lui apprendre. Je suis fier de lui. L’élève a dépassé le maître. Bravo mon petit !

Avant le confinement, tu devais à nouveau t’aligner sur le marathon de Paris mais également faire tes grands débuts sur trail. Quand est-ce que cette vaste plaisanterie va s’arrêter ? Es-tu prêt à affronter le dénivelé ? Penses-tu que tu seras moins mauvais que sur route ?

Quand vous arrêterez de me proposer des dossards gratuits ! Plus sérieusement, je pensais prendre ma retraite sportive après Breakin5 mais la team JF m’a proposé un nouveau projet encore plus cool que Breakin5. Bon ok, il y avait un dossard gratos et une dotation généreuse à la clé. Du coup, je m’étais lancé dans une nouvelle prépa marathon avec les
copains. Je visais un sub3h45. Mais le covid, tu connais… Quant au trail, je m’apprêtais effectivement à faire mes grands débuts cette année. Je me voyais déjà balancer sur les réseaux sociaux “I’M A TRAILER!”. Ah merde ! Ca ne se dit pas… Excusez-moi les Bernard Pivot du Running. Bref ! Je pense que je n’étais pas prêt pour le dénivelé mais j’avais prévu de saigner Montmartre. Les missions commandos sans prépa. C’est fini pour moi ! Par contre, cela va peut vous paraître bizarre mais je pense que je serai moins mauvais que sur route. On ne va pas se mentir. Il me paraît difficile d’être plus mauvais…

Ton meilleur et ton pire souvenir depuis que tu es dans le team ?

Mon meilleur souvenir restera Breakin5. 10 semaines de préparation concoctées par mon Nibrun national et ponctuées d’une sortie mémorable à 5h du matin pour parcourir Paris d’Ouest en Est. Le marathon avec toute la team. L’after party dantesque avec tous les héros du jour. Il m’arrive souvent de regarder la story à la Une de cette journée pour me booster le moral. Je suis explosé de rire à chaque fois. C’était FORT. TRÈS FORT.
Mon pire est le marathon de Paris 2017. Sans aucune hésitation. Un calvaire de 5h28. Probablement, la pire journée de mon existence. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet. Je vous laisse lire l’article consacré à cette mésaventure…

Tu n’es pas le dernier pour faire la fête, souvent sur des musiques à gerber. Qui dans l’équipe a les pires goût musicaux ? Quelle est la pire chanson que tu as entendu lors d’une soirée avec Jolie Foulée ?

AH LÀ, ON PARLE ! Je suis capable de m’enjailler sur un son de M. Pokora sans aucun souci. Sa chanson “Elle me contrôle” est terriblement efficace sur la piste de danse. Concernant la personne qui a les pires goûts musicaux dans la team… La vache ! C’est une sale question, ça ! Il y a un sacré
level dans la team au niveau des goûts musicaux douteux. Mais bon, Pierre et Besnard affichent un niveau difficile à atteindre. Je rêverais de les voir nous créer une playlist sur Spotify. Je serais même prêt à payer pour l’écouter ! Mais le pire dans tout ça, c’est que je serais capable de m’ambiancer comme jamais sur leurs sons. La pire chanson que j’ai pu entendre dans une soirée JF est un remix Booba feat. Francky Vincent. J’ai
oublié le titre mais il devait certainement s’agir d’une ôde au féminisme. J’ai bugué 30 secondes puis après vous me connaissez. Je me suis ambiancé comme jamais. Je remercie encore Adrien aka DJ Béarnaise pour ce moment.

Ces 2 bières sont bien gratuites d’après la bonne humeur qui se dégage du visage de Cédric.

Balance nous un secret sur un des gars de l’équipe.
Avec Lionel, on cherchait un troisième coloc pour notre appartement à Toulouse. On rentrait en master 1. Donc, on parle là d’une entrée en bac+ 4 !! On a eu le plaisir (ou malheur) d’accepter Pierre avec nous. Je lui ai donc demandé son adresse e-mail pour lui envoyer des papiers à remplir.
Son adresse e-mail était cristiano.ronaldo69003@hotmail.com ! La légende était en marche…

La définition d’une Jolie Foulée d’après Cédric Gouffefrisée.

C’est simple. Je vous suggère d’observer ma foulée et de faire tout l’inverse.

Alexandre ? Il s’agit bien de Cédric sous un dossard gratuit surement.
Saurez-vous reconnaitre le petit Cédric sur cette vieille photo ?
Adulescence difficile.
Cédric Idris Lionel
Mauvaise rencontre.
Cédric Jolie Foulée