TEST HOKA BONDI 7 : ELLE FAIT ÇA BIEN


Jusqu’à présent on n’avait jamais testé la Hoka One One Bondi 7 chez Jolie Foulée. Pas que la pompe soit flinguée ou qu’on ait honte de la porter. Elle ne correspondait pas forcément aux mecs de notre équipe. La Bondi est plutôt faite pour les mecs qui forcent sur le tajine, qui n’ont pas forcément de rythme dans les jambes et sont du genre fragile. Bingo, Idris coche toute les cases en ce moment.

Esthétique :

Pas de gros changement de la Bondi 6 à la Bondi 7 en esthétique. C’est simple, efficace, facile à porter aussi bien pour un footing qu’une soirée ou vous allez attraper le Covid-19. Niveau coloris, si on oublie le « High Risk Red / Black » rien de compliqué cette saison à porter. La marque se fait sucer sa semelle épaisse en forme de banane par la concurrence depuis maintenant 5 ans. C’est un gage de valeur sûre, vous pouvez lâcher un billet les yeux fermés.

Confort : 

Hoka a clairement réinventé le mot confort dans le running ces dernières années. Pas seulement avec le stack important de ses semelles mais aussi avec son rocker qui apporte un mouvement de bascule. Résultat on a l’impression d’être dans une Tesla en pilote automatique. On ne fait pas d’effort, top pour une reprise en douceur après une longue période d’arrêt ou simplement pour oublier et vous préserver d’une blessure que vous avez gardé en mémoire.

Performance: 

Avez-vous déjà vu un mec taper une performance en Bondi ? Non et c’est normal. La paire est clairement axée sur le confort et ce n’est pas son job de répondre pendant vos séances de 30/30. Si vous voulez une paire un peu plus polyvalente on vous conseille de vous orienter sur la Clifton pour la route ou la challenger ATR si votre truc c’est la cueillette de champignons.

Résumé :

Pas besoin de lâcher 180€ pour avoir le top de l’amorti. La bondi 7 est entre 20 et 30€ moins reuch que ses concurrentes (Asics Nimbus, Brooks Glycerin, Saucony Triumph…). Vous êtes à la recherche d’une chaussure pour borner sur le goudron sans regarder le chrono sur votre Polar ? La Hoka One One Bondi fait ça bien. Attention quand même si vous êtes habitué aux pompes plus proches du sol, le stack et le rocker peuvent être perturbants voir gênants sur les premières sorties. Le mieux reste d’essayer dans votre magasin spécialiste running avant de lui lâcher un billet.

Note + = Brocoli vapeur / +++++ = Tajine de la mer

Les Notes

Esthétique : ++++

Confort : +++++

Performance : ++

Note Globale : 15/20

La Hoka One One est disponible chez Distance en boutique (14 rue des Filles du Calvaire à Paris / 13 rue Cavenne à Lyon) et sur le site internet.

Fiche technique 

  • Construction ouverte en mesh offrant confort et respirabilité.
  • Le col en mousse à mémoire de forme enveloppe confortablement la cheville.
  • Renforts en TPU au milieu du pied offrant un meilleur soutien.
  • Contrefort externe pour une coupe et un ajustement parfaits.
  • Semelle intermédiaire en mousse EVA moulée par compression sur toute la longueur.
  • Profil de semelle amélioré incurvé sous les métas commençant vers l’arrière du pied pour une foulée fluide.
  • Talon biseauté pour offrir une transition tout en douceur et une meilleure durabilité.
  • La semelle extérieure en caoutchouc offre une légèreté et une durabilité optimales.
  • Poids : 300gr en taille 42
  • Drop : 4mm
TEST HOKA ONE ONE BONDI 7
RUNNING MARATHON COURSE A PIED
TEST HOKA ONE ONE BONDI 7
RUNNING MARATHON COURSE A PIED
TEST HOKA ONE ONE
RUNNING MARATHON COURSE A PIED
TEST HOKA ONE ONE 
RUNNING MARATHON COURSE A PIED
TEST HOKA ONE ONE 
RUNNING MARATHON COURSE A PIED
TEST HOKA ONE ONE BONDI 7
RUNNING MARATHON COURSE A PIED
TEST HOKA ONE ONE BONDI 7
TEST HOKA ONE ONE BONDI 7
TEST HOKA ONE ONE BONDI 7
TEST HOKA ONE ONE BONDI 7