Tout comme la Pegasus chez Nike ou la Boston chez Adidas, la Waverider de Mizuno est une valeur sûre qui a traversé les époques depuis le lancement de sa V1 en 1997. Cela faisait un moment qu’on n’avait pas mis à jour notre test sur ce modèle bien connu dans l’industrie, c’est partie pour le débrief d’un bon bout de prépa marathon en Waverider 26.

Esthétique : on va aller assez vite sur cette partie car le design n’est pas forcément un point fort sur cette Mizuno Waverider 26 puisqu’elle est assez classique, peu d’évolutions visuelles sont apportées à la paire. Elle a l’avantage d’être particulièrement sobre et passe partout.

Confort : allez on rentre dans le vif du sujet puisque la Waverider a une réputation à honorer en terme de confort et c’est chose faite avec cette 26ème version puisque la chaussure est particulièrement agréable à porter grâce notamment à un chausson bien rembourré. Dès la première sortie, on se sent parfaitement bien dedans, le confort d’accueil est excellent et témoigne du savoir faire de la marque japonaise en la matière. Si Mizuno n’a pas renié sa nature en évitant de succomber à la mode du maximalisme, la marque s’est adaptée aux demandes du marché en augmentant sa semelle de 2mm d’épaisseur pour plus de mousse Enerzy ce qui veut dire plus de retour d’énergie et surtout plus de… confort !

Performance : ce qui est bien avec la Mizuno Waverider 26, c’est qu’elle est parfaitement polyvalente. Ceux qui n’aime pas avoir une rotation pour adapter la chaussure au type de séance et préfèrent ne pas encombrer leur placard peuvent se jeter dessus car elle sait tout faire et plutôt très bien. C’est en effet une très bonne chaussure de footing grâce à son confort et sa stabilité, ce point est renforcé par l’augmentation de sa semelle déjà évoqué. Le dynamisme de la mousse Enerzy permet à cette Waverider 26 d’être un bon outil pour les séances au seuil ou les sorties longues sur lesquelles on met du rythme. Enfin, on l’a testé preuve à l’appui en vidéo sur des séances plus rapides sur piste (16 x 300 ici en l’occurrence) et la paire n’a pas à rougir des ses performances sur le tartan ni des sensations qu’elle procure sur du fractionné.

Résumé : deux mots peuvent résumer notre opinion sur la Waverider 26 : confort et polyvalence. Cette deuxième caractéristique est tellement forte que la Waverider 26 pourra être une bonne pioche pour 90% des coureurs, peu importe leur niveau, du débutant au marathonien confirmé. Elle pourra les accompagner sur une grande variété d’exercices, son confort aidant pour tout ce qui est travail plus long et calme. Le rebond et le dynamisme apportés par la mousse Enerzy permettront d’augmenter les cadences en fonction des objectifs de chacun.

Note: + = Regarder le film Tomb Raider / +++++ = Faire un footing en Waverider

Esthétique : ++

Confort : ++++

Performance : +++

Note : 15.5/20

Fiche Technique :

Elle sait tout faire.

Neutre

Drop 12mm

285g H / 260g F

Elle taille plutôt grand, il est préférable de l’essayer en magasin.

Elle est faite pour courir principalement sur bitume.

La Mizuno Waverider 26 est disponible sur le site Européen de Mizuno au prix de 160€.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on whatsapp
Partager sur WhatsApp
Articles similaires
Commentaire(s)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire