TEST ON CLOUDULTRA

Les ambitions de la marque suisse On de se faire une place sur le marché du trail sont de plus en plus marquées. Quelques mois après avoir annoncé que Xavier Thévenard rejoignait leur rangs à compter de 2021, On dévoile une nouvelle silhouette dans sa gamme trail/outdoor. La Cloudultra s’offre un vrai look et une semelle différente de ce qu’on a l’habitude de voir chez eux, certainement en réponse au problème récurrent des cailloux qui s’y coincent. Plusieurs centaines de kilomètres plus tard, voici notre avis sur ce qui pourrait bien être une outsider réussite. 

ESTHÉTIQUE

Coutume des coloris très sobres, On semble avoir découvert l’existence d’une nouvelle palette, ne nous en déplaise : ce jaune “limelight” donne une vraie belle tronche à la chaussure et un peu de fraîcheur. La semelle intermédiaire intègre deux couches de Cloud (la technologie maison) tout du long, et l’absence de languette montre une construction en chaussette. Le mesh est hyper aéré et sous la pompe, des crampons timides mais au pattern savamment travaillé montrent un poil d’agressivité. Globalement, un package bien rodé pour borner.

CONFORT

Attention, ça risque de serrer. Le fit chaussette fonctionne bien et la Cloudultra enveloppe vraiment le pied. Les foulées sont précises et on s’amuse bien dans les sentiers techniques, mais il faudra chercher 0,5 voire 1 pointure au-dessus pour les pieds forts. Le laçage est simple, avec un petit élastique bien vu pour ranger les lacets si nécessaire. Nouveauté sur cette paire: un petit outil nommé Flip Release qui permet de desserrer la zone basse des lacets en un simple mouvement de retournement. Faudra voir sur du très long, mais on n’en a pas eu l’usage.

PERFORMANCE

Une fois dedans, la Cloudultra est un chausson de course plutôt dynamique. L’amorti est plus que correct, tout en gardant contact avec le terrain. La paire est agile et joueuse, elle s’emmène partout quand il fait sec et les portions de route ne sont pas détestables. Elles se font vite oublier tant le chaussant est proche du pied, et on a confiance sur les appuis : ça fait plaisir. Par temps humide, le grip fonctionne bien, jusqu’aux sentiers gras ou neigeux sur lesquels on risque de danser un peu. Sous la semelle intermédiaire, le creux a été enfin fermé ce qui empêche de rentrer avec une collection de cailloux.

RÉSUMÉ

On s’offre un beau doublé en signant Xavier Thévenard et la nouvelle Cloudultra. La paire sort du lot et est une vraie belle alternative à ce qui se fait de très bien sur le marché aujourd’hui. Les matériaux sont très quali, tout est bien construit et fonctionne harmonieusement. Après un peu plus de 250 kilomètres, aucun signe d’usure ou de zones fragiles. Pas impossible de voir cette chaussure aux pieds du prochain vainqueur de l’UTMB.

Note : + = ultra de l’AS Monaco / +++++ = ultra du Napoli

Esthétique : ++++

Confort : +++

Performance: ++++

Note : 16/20

FICHE TECHNIQUE

Du court au long, surtout du long, sur les sentiers.

Neutre

Drop 8mm

295g en 42H / 245g en 38F

Fit particulièrement serré, essai en boutique fortement recommandé.

La Cloudultra est disponible chez Distance Paris (75003), Distance Lyon (69007) et sur distance-store.com.

Prix : 190€

Cloudultra
Cloudultra
Cloudultra
Cloudultra