COMMENT BAISER SON DÉBUT 2020 SANS MÊME AVOIR RECOURS AU COVID-19 !

Le COVID-19 continue de faire des siennes, limitant de moins en moins les possibilités de tirer la course à pied vers le bas.
Le COVID-19 est increvable, il va nous empêcher de faire des contre-performances à toutes les courses qu’on était en train de préparer (semi et marathon de Paris, marathon de Londres).

Bientôt 2 mois qu’on hésite entre entraînements et soirées, gel maurten et mauresque. Ca suffit, ras le bob.

On a trouvé la solution pour éviter de choisir.

C’est grâce encore au coach Nibrun, le plus fûté des escrocs de la bande qui après avoir créé le plan pour tout niquer, a mis en place le plan pour se niquer. Il faut savoir que c’est un plan assez exigent, qu’il faut respecter à la lettre pour atteindre ses objectifs.

Voici les étapes successives pour atteindre le graal ultime : la blessure.

1ère étape : Se vautrer lamentablement à 50m de l’arrivée d’un 10km en Février. Effectivement le COVID-19 commençait à faire son trou en Chine, il était important de ne pas perdre de temps.

2e étape : Courir le semi-marathon de Barcelone complètement cuit, et lutter pendant 21km alors que les jambes du jour ne sont pas au rendez-vous. Profiter que les courses à plus de 5000 personnes soient encore autorisées pour être le plus nul possible.


3e étape : Accepter l’invitation de Saucony à tester sa nouvelle chaussure de trail, la Saucony Peregrine 10 Gore-Tex en Forêt de Fontainebleau sur le parcours des 25 bosses. Partir très vite dans une descente, à froid et là, la chose tant attendue va se produire, sans prévenir mais ça y est, l’objectif est atteint.



Bilan psychologique :
Le COVID-19 c’est tabou, on en viendra tous à bout. Le coach Nibrun n’a plus besoin de savoir si faut mettre le réveil pour aller courir. Plus de place à l’hésitation, il est blessé. Ce plan pour se niquer est un merveilleux remède pour le confort psychologique du runner qui a peur du virus. Pensez-y.

Bilan physique :
Entorse de la cheville gauche (la malédiction continue) externe et interne avec arrachement osseux. Un pied d’obèse pendant 1 mois avec atèle rigide, béquilles et séances de kiné.

PS : Le plan pour tout niquer et le plan pour se niquer ne sont pas compatibles.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on whatsapp
Partager sur WhatsApp
Articles similaires
Commentaire(s)