COMMENT BAISER SON DÉBUT 2020 SANS MÊME AVOIR RECOURS AU COVID-19 !

Le COVID-19 continue de faire des siennes, limitant de moins en moins les possibilités de tirer la course à pied vers le bas.
Le COVID-19 est increvable, il va nous empêcher de faire des contre-performances à toutes les courses qu’on était en train de préparer (semi et marathon de Paris, marathon de Londres).

Bientôt 2 mois qu’on hésite entre entraînements et soirées, gel maurten et mauresque. Ca suffit, ras le bob.

On a trouvé la solution pour éviter de choisir.

C’est grâce encore au coach Nibrun, le plus fûté des escrocs de la bande qui après avoir créé le plan pour tout niquer, a mis en place le plan pour se niquer. Il faut savoir que c’est un plan assez exigent, qu’il faut respecter à la lettre pour atteindre ses objectifs.

Voici les étapes successives pour atteindre le graal ultime : la blessure.

1ère étape : Se vautrer lamentablement à 50m de l’arrivée d’un 10km en Février. Effectivement le COVID-19 commençait à faire son trou en Chine, il était important de ne pas perdre de temps.

2e étape : Courir le semi-marathon de Barcelone complètement cuit, et lutter pendant 21km alors que les jambes du jour ne sont pas au rendez-vous. Profiter que les courses à plus de 5000 personnes soient encore autorisées pour être le plus nul possible.


3e étape : Accepter l’invitation de Saucony à tester sa nouvelle chaussure de trail, la Saucony Peregrine 10 Gore-Tex en Forêt de Fontainebleau sur le parcours des 25 bosses. Partir très vite dans une descente, à froid et là, la chose tant attendue va se produire, sans prévenir mais ça y est, l’objectif est atteint.



Bilan psychologique :
Le COVID-19 c’est tabou, on en viendra tous à bout. Le coach Nibrun n’a plus besoin de savoir si faut mettre le réveil pour aller courir. Plus de place à l’hésitation, il est blessé. Ce plan pour se niquer est un merveilleux remède pour le confort psychologique du runner qui a peur du virus. Pensez-y.

Bilan physique :
Entorse de la cheville gauche (la malédiction continue) externe et interne avec arrachement osseux. Un pied d’obèse pendant 1 mois avec atèle rigide, béquilles et séances de kiné.

PS : Le plan pour tout niquer et le plan pour se niquer ne sont pas compatibles.