TEST MIZUNO WAVE SHADOW 4 : TEMPO POUR TOUS

En 2013 quand nous lancions Jolie foulée, la chaussure vitesse la plus chère du marché du running était l’adizero adios boost 1 de chez adidas pour 150€. On pouvait également trouver de très bons pions entre 110€ et 130€ comme la Lunaracer de chez Nike ou la Gel-DS Trainer 20 de chez Asics. Aujourd’hui avec l’arrivée du carbone dans nos godasses on est plus souvent entre 160€ – 200€ pour faire un 8 x 30/30 au parc de la tête d’or ou une séance de piste à Cronenbourg sans savoir vraiment quand on pourra se mettre une compétition sous la dent.

Mizuno de son coté fait le pari de sortir une Wave Shadow 4 simple et efficace pour 130€. Mais peut-on encore faire du bon tempo à ce prix là?

Esthétique

Niveau beau gosse attitude on a déjà vu mieux dans la marque Japonaise. La paire est très épurée, peut être un peu trop. Le coloris Osaka arc en ciel dépareillé est mignon mais déjà Soldout partout. On va pas se mentir on n’ira pas faire l’ouverture des bars avec la Wave Shadow 4.

Confort

Comme d’habitude chez Mizuno, le chausson large laisse de la place pour que le pied s’exprime. La tige sans couture prend bien la forme des parpaings que vous avez à la place des ièp et on oublie rapidement la paire. On est dans une grolle assez proche du sol avec un stack de 17/25. C’est plutôt rare chez la concurrence où on mange la même barbac partout (stack haut drop faible). Le drop 8mm ne devrait pas trop éprouver vos tendons. A noter que cette version 4 intègre pour la première fois la technologie Enerzy dont on avait déjà parlé sur Jolie Foulée. Résultat des courses c’est plus confort, plus souple et la paire répond mieux que sa version 3. La paire s’approche beaucoup de la Boston 9 de chez adidas niveau sensation et confort.

Performance

Pas de rocker, pas de plaque en fibre de carbone, pas d’energy rods et pas de stack haut façon Hoka. La Mizuno Wave Shadow 4 est une chaussure simple, légère, polyvalente et durable. Elle saura vous amener facilement dans les 600km sauf si vous êtes proche du gabarit d’Idris (+70 kg) ou d’Adrien (+90 kg). Sur piste et en séance rapide elle fait plus que le job. Son stack bas vous permettra de bien travailler votre pose de pieds. On s’est même amusé à faire des séances en nature et l’adhérence tient la route même si on ne retrouve pas la techno Michelin (présente sur la Daichi/Mujin).

Résumé

Sans être révolutionnaire, la Wave Shadow 4 de chez Mizuno assure l’essentiel. Stable, dynamique, souple, confortable dans sa catégorie et surtout à un prix abordable(130€). Idéale pour les séances avec du rythme, piste, PPG et de travail de pieds. Elle sera parfaite pour vous accompagner dans cette période sans course sauf si vous avez envie de casquer 1/4 de smic dans une carbone pour briller sur la piste en bas de chez vous.

Note: + = Dernière fois / +++++ = Homme de l’ombre

Esthétique : ++

Confort : ++++

Performance : ++++

Note : 15/20

Fiche technique 

250g en 9us M
Drop 08mm

Elle est faite pour courir sur piste, route, chemin balisé ou parc

Fit assez large au niveau du cou de pied et de l’avant pied.

Prévoyez de prendre une demi-pointure en plus par rapport à votre taille pompe de ville.

La Mizuno Wave Shadow 4 est disponible dans n’importe quel magasin spécialiste running pas trop claqué pour 130€

Dans le même genre mais que nous n’avons pas encore testées :

  • Adidas running adizero Boston 9 140€
  • Saucony running Kinvara 12 135€
  • New balance FuelCell Rebel v2 140€
WAVE SHADOW 4
WAVE SHADOW 4
WAVE SHADOW 4