TEST NEW BALANCE HIERRO V5 – C’EST FIABLE !

La New Balance Hierro V5 est arrivée à point nommé à nos pieds. Quand on a pu reprendre le chemin de la nature, grand nombre d’entre nous ont décidé d’organiser des séjours à la montagne ( Jean Pourrat et sa Rhune, le team Trail dans les Pyrénées et même Nibrun dans son Isère natale).
On a donc décidé de confier ce nouveau modèle à Nico, pour qu’il puisse nous dire si la nouvelle Hierro V5 n’était pas une pâle copie de sa grande soeur testée par Kalchoge l’an dernier.

Le coach Nibrun a été conquis par cette paire de Hierro V5, et il va vous dire pourquoi.

Esthétique : 

Elle a tapé dans l’oeil de Nibrun avec ce coloris jaune sable qui lui donne un côté rétro plutôt sexy. Fini le plastique et ses couleurs fluos, on revient à des couleurs plus traditionnelles et c’est pas plus mal ; le trail c’est pas non plus la techno parade.
La tige avec ce mesh plus respirant est un succès, pas trop de changement du côté de la semelle extérieure (Vibram) si ce n’est le petit débord à l’arrière du pied, sensée faciliter la transition lors des descentes ; plus esthétique qu’autre chose.

Confort : 

La languette de la Hierro V5 est assez large et imposante, on gagne un peu plus en confort que sur la Hierro 4 qui était conçue plutôt sur le format Chausson. On reste tout de même bien maintenu, les chevilles sont bien sécurisées lors de passages sur des parties techniques (pierriers, racines…).
Le Toe Protect (pour protéger les orteils et pas finir les ongles noirs) est assez efficace sans pour autant avoir l’impression d’être dans une chaussure de sécurité. Le drop de 8mm ne change pas, et la technologie de la mousse Fresh Foam X est très agréable, surtout sur des longues sorties (testée aussi bien sur des sorties de 1h15 que sur des sorties rando/course de 5h).

Performance : 

On a un peu l’impression que cette chaussure a trop profité des vacances ; elle est lourde sur la balance (340g en taille 42). Pour autant elle est surprenante, très dynamique pour ce poids lourd (vs ses concurrentes pour les chaussures équivalentes). On la portera plutôt sur du long, voir du très long. La semelle extérieure Vibram Megagrip reste une valeur sûre, on reste bien en sécurité sur toutes les difficultés rencontrées dans l’ascension du Mont Veyrier à Annecy (pourtant très technique).

Résumé : 

Chez Jolie Foulée, on reste très amoureux de Hoka One One quand il s’agit de grimper dans la montagne. New Balance nous a vraiment séduit, et malgré son poids qui peut effrayer, c’est une chaussure qui fait vraiment le job, sur tous les terrains. 140€, c’est vraiment pas cher payé pour la Hierro V5.

Note + = Fernando Hierro le coach / +++++=  Fernando Hierro le joueur

Esthétique : ++++
Confort : ++++
Performance : ++++

Fiche technique 

340g en 42
Drop 8mm
Tout type de terrains (Trail), plutôt distances longues

NOTE GLOBALE : 15 sur 20