ADIDAS RUNNING ADIZERO ADIOS PRO REVIENT ET VA FAIRE TRÈS MAL

Après avoir dominé les podiums des six majors pendant presque 10 ans grâce notamment à sa série de chaussure Adios mais surtout à sa team athlète. adidas n’est maintenant plus aussi bandant qu’il l’était. Les investissements chez Nike en R&D (4%, Next, ZoomX, Vaporweave, Flyknit, Carbone…) mais aussi dans l’humain avec l’ensemble de la team NN auront eu raison de la marque aux trois bandes.

Depuis adidas essaye de rattraper son retard en faisant évoluer sa gamme compétition « adizero ». Après le flop de l’adizero sub2 et du boost light, la marque nous a présenté sur le marathon de Berlin une adizero pro.

Elle est plutôt boudée par les athlètes adidas pour le moment. On avait vu Rhonex Kipruto choisir la Takumi Sen 5 plutôt que cette adizero pro pour taper le record du monde sur 10km en 26m23sec.

On vous l’annonçait en preview au mois de mai dernier, la marque avait frappé un grand coup en lançant son modèle carbone ; Banco pour la marque aux 3 bandes, le premier coloris de l’adidas adizero adios pro étant parti comme des petits pains.

Pour la rentrée, adidas revient avec un nouveau coloris  » Dreamer mile » qui sera dispo sur l’Eshop d’adidas à partir du 14 septembre.

Spécificités qui vont faire la diff’

On en sait un peu plus sur cette paire que l’on détaillera plus précisément dans un test mais l’énorme innovation de cette chaussure, vis à vis de ses concurrentes carbonées, réside dans l’utilisation de la technologie Energy Rods.
Grâce aux données anatomiques de leurs athlètes élites récupérées en laboratoire de biomécanique, les designers de adidas ont réussi à créer une structure sous forme de tiges en carbone qui reproduit l’action des métatarses du pied.

Résultat ; un rateau en carbone sous le pied pour permettre des transitions naturelles et limiter la perte d’énergie.

La mousse LightstrikePRO est annoncée comme ultra légère avec un retour d’énergie incroyable. Elle a surtout à l’air plus résistante que d’autres modèles carbone. A voir après plusieurs semaines de test et des séances assez longues.

Le drop est 8,5 et la semelle est légèrement moins épaisse que la Nike Vaporfly Next% (35mm/26,5mm contre 40mm/32mm).

Son poids est de 225 grammes pour cette nouvelle adios PRO en 42 2/3 soit 20 à 25 grammes de plus qu’une Vaporfly Next.

Les athlètes adidas (Netsanet Gudeta et Philemon Kiplimo) porteront pour la première fois cette adidas adizero adios pro, ce weekend, lors du semi-marathon de Prague, où le chrono risque de descendre très très bas ; jusqu’au 58’01 (record du monde du semi) de Geoffrey Kamworor ?