ASICS SAINTELYON PAR ROMAIN L’INTERVIEW J-3

IL EST DE RETOUUUR !

Il avait mis plus de 15h pour venir à bout de la SaintéLyon 2019, victime d’un corps de lâche qui ne souhaitait pas du tout rejoindre Lyon en bon état et qui avait décidé de rendre cette course encore plus difficile qu’elle n’est déjà.
Mais Romain, dit ” La Teigne”, porte bien son surnom et a décidé de revenir sur le lieu du drame pour essayer de faire bonne figure.
Impossible pour lui de refuser l’appel du Forez, il nous partage aujourd’hui ses intentions pour cette Asics SaintéLyon. Attachez vos ceintures et bonne interview !

Salut Romain, l’enfer du Forez approche, tu ne fais pas trop de cauchemars de ton édition 2019 ?

Salut Coach, gros plaisir de vous retrouver à quelques jours d’une revanche que j’attends impatiemment. Je suis conscient du chantier qui se présente à nouveau, j’y vais humblement mais avec l’envie de ramasser la dignité laissée sur les bords des chemins il y a deux ans. Pas moyen de terminer sur les mêmes allures et surtout avec cette démarche de narche.

Comment s’est passée la prépa ? Tu avais misé sur la fraîcheur en 2019, sans courir les 15 jours précédents la course. Cette année c’était quoi la stratégie ?

Déjà, j’arrive avec une prépa, c’est un premier changement. Je sais aussi plus ou moins ce qui nous attends au niveau du terrain, de la météo, et comment gérer l’effort. La vitesse ne change rien à mon niveau, mais j’ai passé un peu de temps dehors et avec du dénivelé pour être autant à l’aise que possible sur la course. Y a de l’inconnu sur ces distances mais je viens avec quelques armes, là où 2019 c’était la bite entre les jambes et « on verra bien ».

15h07 pour faire 76km en 2019, c’est quoi ton objectif 2021 ?

Je pars pour 11h. La nuit fera le reste. Ou le trop.

5 membres de Jolie Foulée sont inscrits sur cette Asics SaintéLyon dont 4 sur le format 78km. Est-ce que tu rêves secrètement d’un podium JF ?

Si les conditions sont les mêmes qu’en 2019, tout le monde peut finir dans le bus avec une cheville entre les mains. Ça me fait penser à l’Australien qui gagne les JO en patinage de vitesse avec un scénario fou. Je l’aime bien ce gars.

Quelle est ta stratégie de course ?

Passer les bosses du début sans se cramer, dérouler et courir un max sur la deuxième partie. Ça devrait déjà faire quelques heures en moins au final.

Quel sera le plus beau moment de ta nuit dimanche prochain ?

Oh je me souviens d’une soupe divine au Camp – Saint Genou. J’espère qu’ils la serviront encore.

Est-ce que tu peux nous conseiller des courses locales suisses auxquelles on pourrait s’inscrire ?

Grave ! Tu as la Swiss Alpine avec 4 formats, l’Engadiner Sommerlauf qui est une carte postale, et l’Ultra Tour du Mont Rose avec 4 formats pour ceux qui veulent s’ouvrir. Ici c’est « mal plat » comme ils disent, donc ça ne sert à rien de venir pour faire de la route.

Le mot de la fin ?

Je souhaite une excellente défaillance à mes coéquipiers.

POUR SUIVRE NOS ATHLETES :


PIERRE CHABAUDLIVETRAIL SAINTEXPRESS 44KM
KEVIN CALDERANLIVETRAIL SAINTELYON 78KM
NICOLAS BRUNLIVETRAIL SAINTELYON 78KM
ROMAIN GISSELBRECHTLIVETRAIL SAINTELYON 78KM
JEAN POURRATLIVETRAIL SAINTELYON 78KM