TEST : ADIDAS ENERGY BOOST 2 ESM

 

Après plusieurs semaines de crash tests, Chantal Goyave vous livre son avis sur la Energy Boost 2 d’Adidas. Et comme elle a le coeur sur la main, elle vous livre même quelques bons plans en fin d’article pour dépenser vos étrennes du papa Noël.1

Aspect et esthétique : Que ce soit dans sa version féminine ou masculine, la Energy Boost 2 est déclinée dans une infinité de coloris. On retrouve notamment les traditionnels noir, gris et rose, mais on sort également des sentiers battus avec des couleurs plus inattendues et très réussies : menthe, bordeaux, « sésame » pour la version ATR… En somme, vous aurez l’embarras du choix ! Look racé et identité running : la Energy Boost a clairement un profil de course à pied. Cependant, si vous êtes un tant soit peu aventurier, vous pourrez facilement porter votre Energy Boost pour aller chiller ou faire la belle, comme Idris avec son édition limitée de la collection Adidas Consortium +0- et son imprimé camo.

  8
6

Confort : Sur le papier on nous promet un effet « seconde peau » avec un chausson « techfit ». On n’enverra pas nos voisins germaniques au tribunal pour publicité mensongère : la paire impressionne par son confort. L’empeigne extensible sans couture est ultra souple et épouse parfaitement la forme de vos petons. Bien moins étroit que le chausson de la Boston Boost, celui de la Energy Boost 2.0 conviendra à tous les pieds universels.

Pour les personnes sujettes à quelques petits problèmes de transpiration, rassurez-vous, le mesh ESM respirant et aéré garde vos pieds au sec, évacue et limite les problèmes cités précédemment.

Petite nouveauté les trois bandes sont moulées et garantissent un maintien supérieur à la première version de la Energy Boost. La semelle intermédiaire boost™ offre moelleux et souplesse : un point supplémentaire pour le confort de course.

 27

Performance : A chaque fois c’est le même refrain : « on ne vous présente plus la technologie boost™ ». Pour ceux qui ne connaitraient pas encore (mais ces personnes existent-elles vraiment ?) la semelle boost™ offre un amorti de haute voltige et permet une restitution de l’énergie accumulée à chaque foulée grâce aux milliers de capsules de la mousse. ( Vidéo Rock’n’roll d’explication ici)

L’amorti procuré est donc moelleux mais réactif, offrant ainsi un maximum de polyvalence. La semelle boost™ et l’empeigne techfit raviront les adeptes des sorties longues (supérieures à 12 km) et leur garantiront un confort de course non négligeable. Les coureurs plus rapides apprécieront le dynamisme et la réactivité de l’amorti boost™ ainsi que l’excellent maintien de la paire.

 35

Résumé : La Energy Boost 2.0 nous sert donc sur un plateau sa technologie boost™ : confort mais dynamisme sont au rendez-vous pour un maximum de polyvalence. Elle conviendra à une grande majorité de coureurs universels et s’adaptera assez facilement à vos différents entraînements : sorties courtes, séances d’endurances, de VMA, footing de récup’…

En revanche, pour vos entraînements fractionnés, on vous recommandera plutôt d’opter pour un poids plume plus réactif et minimaliste comme la Boston Boost (pour relire le test, c’est par ici).

Enfin, sachez qu’il existe une version ATR qui dispose d’une semelle en caoutchouc Continental parfaite pour les séances « tout terrain » sur sols mouillés lors de vos sorties d’hiver !  

 

 

Note : + = pour être le souffre douleur de ta bande de potes  / +++++ = la paire parfaite pour pécho ton prof d’EPS

 

Esthétique : ++++

Confort : +++++

Performance : ++++

 

Retrouvez toute la gamme Energy Boost 2 (ESM, ATR, Reveal…) sur le site d’Adidas (et en plus, beaucoup sont soldées)

Tu veux le même legging que Chanchan? C’est par ici