TEST ASICS METASPEED SKY

La Asics Metaspeed Sky est la paire qui doit permettre à Asics de revenir sur le devant de la scène. La marque japonaise est en pleine mutation pour rajeunir son image, ses produits et donc ses clients. Si Asics est connue pour être la marque des baskets « à papa », de nouveaux modèles (Novablast, Metaracer) viennent casser cette image old school. On avait aperçu cet OVNI lors de la belle performance de Sara Hall sur marathon à Londres (2h22’01), plus récemment la triathlète britannique Beth Potter a dégommé le record du monde de 5K avec. La Metaspeed Sky sera la paire avec laquelle Julien Wanders, tout juste signé chez Asics, tentera de concrétiser toutes ses ambitions. Voici notre avis sur le nouveau concentré de technologie et de carbon de la marque fondée par monsieur Onitsuka.

asics metaspeed sky

Esthétique : Asics n’a pas pris de risque au niveau des couleurs pour ne pas perde sa base de clients mais le dégradé « sunrise » red / noir est efficace et agressif. La paire adopte les codes de la concurrence avec une maxi semelle tout en restant plus sobre qu’une Vaporfly ou une Carbon X pour ce qui est des formes. Elle est futuriste comme sa technologie embarquée, affutée pour la compétition et bien proportionnée. Les designers Asics ont dégainé une très belle paire, on a hâte de la voir déclinée dans des coloris plus fous pour exprimer à fond son potentiel esthétique.

Confort : attention, si vous mettez cette paire, ce n’est pas pour une promenade ni même un footing, la Asics Metaspeed Sky est conçue pour la vitesse, la compétition, le chrono. Des moments dans lesquels le confort n’est pas la première des priorités, vous allez vous mettre dans le rouge, dans le dur et vous espérez bien que la paire va vous aider à repousser vos limites et faire parler la poudre. Pour autant, cela ne veut pas dire que la paire est inconfortable, l’amorti est agréable, on a bien cette sensation de « ressort » si particulière aux Vaporfly de chez Nike et dont la Adios Pro était pour nous à ce jour la seule paire à avoir réussi à se rapprocher. La Metaspeed présente même, d’après nos sensations, un avantage au niveau de la stabilité par rapport à la Vaporfly Next%. L’empeigne et le rembourrage restent sommaires, très légers, le mesh est fin et laisse bien passer l’air. Mais on va se répéter, on n’est pas venu ici pour passer un moment cocooning, on veut se mettre mal, avoir le goût du sang dans la bouche et les jambes en feu, le plaisir ce sera ce putain de chrono que la paire nous aura aidé à faire descendre.

Performance : Asics et son FF Blast + plaque carbon vient directement se positionner en face de Nike et sa mousse Zoom X + carbon plate. On a vraiment avec cette Metaspeed la sensation d’être dans une chaussure nouvelle génération et pas seulement parce qu’elle contient du carbon et que c’est la mode mais bien parce que l’association mousse FF Blast + carbon font courir plus vite. Il y a une triple sensation de rebond, de ressort et de bascule. On est comme propulsé vers l’avant, on ressent bien une « aide » qui permet d’enchainer les efforts à des allures élevées. En test notamment sur une séance de 9 x 2′ récup 1′, la paire a permis à notre testeur Lionel Fracture d’évoluer a des allures régulières et élevées (pour lui) tout au long de la séance (3’13 / 3’14 / 3’08 / 3’07 / 3’05 / 3’04 / 3’13 / 3’09 / 3’07), la Metaspeed Sky semble donc taillée pour péter du RP sur 10K ou semi-marathon. Elle est nerveuse et stable, elle amortie parfaitement et renvoie un maximum d’énergie.

Résumé : avec la Adios Pro, Adidas était la première marque à avoir commencer à combler le gap de niveau qui séparait ses chaussures de celles équipées des technologies carbon de Nike, on peut désormais inclure Asics et sa Metaspeed Sky dans ce cercle très fermé des marques qui proposent des chaussures qui permettent de « tricher », de courir plus vite. S’il y a quelques mois, on n’avait plus envie de prendre le départ de la moindre course sans être équipé d’une 4% ou d’une Vaporfly Next, la « sensation d’injustice » n’est plus la même tant on pourrait penser que l’écart entre les performances d’une Vaporfly et celles d’une Metaspeed est faible. Il est très appréciable de voir que l’équilibre est ainsi en train d’être rétabli, autant pour le suspens que nous offriront les affrontements entre athlètes pros sponsorisés lors des prochaines compétitions et notamment des JO que pour le plaisir que nous aurons à courir avec ces nouveaux concentrés de technologies en ayant la possibilité de claquer nos deniers chez la virgule, au pays du soleil levant ou de l’autre côté du Rhin.

Note: + = Norauto  / +++++ = MetaSpeedy

Esthétique : ++++

Confort : +++

Performance : +++++

Note : 18/20

Fiche Technique :

Idéale sur séances rapides ou compétitions à partir du 10K au marathon.

Neutre

Drop 5mm

199g H / 165g F

Elle fit assez petit, essayez là en magasin !

Prévoyez de prendre 1 pointure en plus par rapport à votre taille ville

Elle est faite pour courir principalement sur bitume.

Prix : 250€.

metaspeed sky asics
test asics metaspeed
test metaspeed
test metaspeed sky
metaspeed sky