DSC03298a

TEST NIKE FREE FLYKNIT.

18 septembre 2013 par Lionel Fracture

Un an après la sortie de la Flyknit, Nike a lancé la Free Flyknit, une paire de running qui associe une semelle Free à la technologie Flyknit. La marque au swoosh promet à ses fidèles une chaussure « seconde peau » au maintien optimal.

Aspect et esthétique : la Free Flyknit s’enfile  et colle à la cheville comme une chaussette. Elle a clairement un design sport mais la finesse du modèle laisse la possibilité de la porter quotidiennement pour chiller. Les nombreux coloris présentent tous des nuances et un effet tie and dye réussi, on apprécie toujours autant le rendu de l’empeigne Flyknit. Les paires volt ou multicolore sont très estivales et assez féminines, notre coloris favori est le squadron blue / white turquoise (photo ci-dessus).

Confort : l’empeigne Flyknit assure une excellente tenue. Les maillons élastiques enveloppent le pied et la cheville pour un maintien ajusté tout en préservant la souplesse et la liberté de mouvement. Ca sert un peu au début mais une fois habitué, le confort est au rendez-vous. La sensation pieds nus est renforcée par l’action de la semelle intermédiaire moulée qui épouse parfaitement la voûte plantaire. On ne présente plus la semelle Nike Free : des rainures et des lames incroyablement flexibles pour un déroulement total du pied et une foulée naturelle. La paire est ultra légère ce qui ravira les fans du minimalisme. Attention, l’allure « chaussette » de la Free Flyknit ne dispense pas pour autant d’en porter pour courir. Effectivement, même si la chaussure s’adapte au mouvement du pied, le frottement de la maille sur le pied pendant la course peut irriter la peau.

Performance : soyons clairs tout de suite : la Free Flyknit (comme toutes les Free selon nous) n’est pas une chaussure de compétition ni même d’entraînement sur longue distance. Cette paire permet d’avoir de très bonnes sensations au niveau du déroulé du pied mais nous vous déconseillons de l’utiliser sur des distances supérieures à 5km. L’amorti reste très limité, il vous faudra donc privilégier des sols mous (piste, herbe, chemin). L’échauffement, la récupération et pourquoi pas des séances de fractionné pour les adeptes du minimalisme peuvent se faire avec la Free Flyknit aux pieds.

Résumé : le design et les coloris de la Free Flyknit ne laisseront personne indifférent. Avec cette paire, Nike a plutôt bien réussi son pari de créer une chaussure « seconde peau ». Il s’agit probablement du modèle sur lequel l’utilisation de la technologie Flyknit a le plus de sens et est la plus aboutie. L’empeigne faite d’un maillage élastique s’adapte totalement à la forme du pied et les renforts stratégiquement placés permettent un bon maintien lors de la course. Réservée selon nous aux courtes distances, la paire conviendra parfaitement aux runners minimalistes.

Esthétique : ++++
Confort : +++++
Performance : ++
http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Lionel Fracture

Je suis contre le port du cuissard en course à pied. Longue vie au short flottant ou papillon.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus