HOVR1

7 Jours en Under Armour HOVR Sonic

6 juin 2018 par Thibaud Deruel

Stephen Curry, Asap Rocky, Teddy Riner et maintenant TDRL, n’y voyez pas de hasard!

La team Jolie Foulée lui a proposé d’essayer la nouvelle HovR de chez Under Armour, il à d’abord cru qu’il allait recevoir un Hover Board, mais non, il devrait porter pendant 7 jours la nouvelle paire de UA, et c’était parti, 7 jours pour ressembler à Dwayne Johnson.

1/ Unboxing – Première Impression

25 Mars 2018, la concierge sonne au bureau, et là, surprise TDRL reçoit un colis, la dernière paire de Under Armour HOVR, le paquet semble léger, y a-t-il une paire dans la boite ?

Une fois la vérification lancée, oui, il y à bien une paire de basket en Mesh blanc dans la boite, la paire est belle, blanc immaculé telle une colombe, parfait pour ce mois de Mars à Paris digne d’une semaine à Berck sur Mer à l’automne.

Premières impressions, la paire est hyper légère, taille un poil petit donc le 45,5 était parfait pour son 45. Première sortie pour aller chez Picard (fancy huh !) c’est léger, c’est confort, un peu bizarre de porter du blanc par ce temps de chien, mais ce n’est pas grave, on y va !

image1

2 /  Design -Confort

Après un bref tour sur le site Under Armour, TDRL en comprend un peu plus sur la HOVR SONIC, chaque pied pèse 272gr, le Mesh « Energy Web » est sensé épousé la forme de la semelle pour amortir et renvoyer la force d’une manière immédiate.

Mouais, TDRL ne va pas courir un Montmartre-Bastille avec, mais plus un Strasbourg St Denis-Canal St Martin en titubant.

La paire est très agressive de profil, un peu large et donc assez confortable une fois aux pieds, on est sur un 11,5 du coup vu de haut, ça à quand même tout d’une péniche, mais de profil on est bon.

Le design est assez cool, upper en full mesh qui mine de rien est toujours plus agréable qu’un Knit en hiver, la semelle HOVR est ouverte sur le coté pour laisser apparaitre l’amorti, et le talon dispose d’une coque pour le maintien.

Cette UA a un assez bon look, même si après recherche, la version Phantom à une meilleure dégaine… Mais on va pas se mentir, on est en France, et sauf si vous êtes soit un ancien para militaire soit un sportif fan de Walker Texas Ranger, peu sont ceux qui vont se payer une Under Armour Hovr pour arpenter les rues de leurs villes.

Au niveau du confort, les deux premiers jours se sont bien passés, l’amorti est agréable, la paire n’est plus très blanche, mais pleine de tâches noires.

Puis c’est le drâme, le talon commence à chauffer, le pied se fait plât, au bout de 4/5jours, TDRL était à deux doigts d’arreter le challenge, le même état pyschologique qu’un Fracture au mur des 30k sur un Marathon.

La paire est très confortable sur les premières heures aux pieds, puis on se rends compte que passer 12h dedans n’est pas un bonheur, et qu’elle aurait plus d’utilité dans une dimension uniquement sport.

image2

3/ Avis + Réactions

Chez Jolie Foulée, on est sympa, on est corporate mais on sait aussi être bête et méchant, même si parfois il faut mettre de l’eau dans son vin, il faut aussi ne pas mentir à ses lecteurs.

Au niveau du coolness de la paire dans la rue, on est en dessous de la moyenne, moquerie et remarques désobligeantes ont été subies pendant une semaine par tous les ayatollah de la sneakers, la fashion police de la street ou les haters de tous types de seedings par les marques.

La paire à tout de même eu sa fame auprès de certains potes de TDRL :  amateurs de crossfit, fan de sports américains et autres sportifs en tous genres.

TDRL n’ayant pas la carrure de Dwayne « The Rock » Johnson, c’est vrai qu’une paire en mesh blanc en 45,5 ça faisait bizarre aux pieds, et Under Armour n’a malheureusement pas encore sa place dans le paysage Français en tant que marque Lifestyle.

HOVR3

Bilan Matériel :

  • TDRL à mis cher à la paire, le Upper en mesh blanc est gris par endroits, ça s’use mais ça tiens bon
  • La semelle blanche à subit une usure normale, traces de frottements, couleur grisatre..
  • Pas de problème d’odeur particulière, ça respire bien.
  • La paire n’est pas d’un confort optimal sur le long terme et au bout de 4 jours, les talons font mal, pas envie de vouloir continuer sur les 3 jours suivants.

Bilan Personnel :

  • Paire peu glamour et assez fade pour réussir à la porter tous les jours, un casse-tête chinois.
  • Under Armour reste une marque de niche en France, peu de retour sur les story instagram, beaucoup de moqueries et de remarques désobligeantes dans la rue.
  • La HOVR Sonic a un style plus training que la HOVR Phantom, dont le shape et la hauteur de la tige lui donne un coté plus proche d’une NMD.
  • Tdrl ne reportera probablement jamais la UA dans la rue, le design et la masse de la chaussure une fois aux pieds n’étant pas hyper efficace, peut être que s’il doit rejoindre Alassan au cross fit, il les chaussera avec plaisir.

HOVR5 HOVR4 HOVR2 HOVR1

http://0.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Thibaud Deruel

Thibaud a couru une fois une course, elle a fait l'objet d'un article sur Jolie Foulée, cela suffit à en faire un runner et notre expert street fashion, chaussures de sport, pizza et RnB.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus