_DSF0286

TEST ASICS METARIDE, LES PROMESSES DE L’OMBRE

20 mars 2019 par Lionel Fracture

2 ans après la MetaRun, Asics revient sur le marché des chaussures très très reuch avec la MetaRide. Cette fois-ci on a eu le luxe de pouvoir tester la paire pour notre plus grand bonheur. Ce type de lancement de la part d’une marque incoutournable dans l’industrie avait forcément aiguisé notre curiosité, après quelques sorties et une cinquantaine de kilomètres avec la paire, on se lance sans plus attendre dans notre compte-rendu.

Confort

C’est frappant dès qu’on fout son pied dans l’Asics MetaRide, on est dans un fauteuil à bascule, le rocker est méga prononcé et vous envoie vers l’avant instantanément. On avait jamais eu de sensation aussi flagrante même chez Hoka, spécialiste en la matière. La semelle est assez rigide et l’amorti Asics bien ferme, on ne peut pas dire qu’on est dans un chausson malgré la belle doublure bien épaisse et confortable qui enveloppe le talon. L’ayant porté tout un week-end, Fracture n’a pas trouvé cette sensation de bascule hyper confortable à la longue mais après tout, elles sont faites pour courir, pas pour se promener.

Esthétique

Pour nous cette Asics MetaRide est une frappe, le coloris efficace rouge et noir se marie parfaitement avec la belle agressivité de sa silhouette. Semelle imposante et travaillée avec plusieurs « trous » ou « ponts » appelez ça comme vous voulez, couplée à une empeigne KNIT UPPER assez fine et à quelques détails de couleurs bien sentis : logo doré et effet « gasoline » sur le talon. Beau gosse à l’entrainement, vous pourrez également l’arborer à la ville. Trend des chaussures techniques, imposantes ou caillera, vous pouvez choisir votre adaptation mais la MetaRide s’accorde parfaitement avec une large palette de styles. Beau boulot de la team design Asics.

Performances

Bon parlons tout de suite des choses qui fâchent, si on a pu lire certaines inepties chez nos amies influenceuses, on va tout de suite réctifier le tire, L’asics MetaRide n’est ni légère, ni une « fusée ». Asics n’a jamais vraiment été réputée pour la légèreté de ses produits et ce n’est pas avec la MetaRide qu’elle va changer son image. Imposante, la paire est lourde, l’amorti Asics Gel n’a pas la tendresse et la relance des technologies que l’on peut trouver chez Adidas, Nike ou Hoka. Sur la balance elle affiche 315g en 42 contre 292g pour une Bondy 6 de chez Hoka. En revanche, la bascule ou le « rocker », grâce aux technos GUIDESOLE et 3D GUIDANCE LINE, joue à merveille son rôle de propulsion vers l’avant et ainsi amène un certain dynamisme qu’apprécieront particulièrement les coureurs qui ont tendance à attaquer talon (c’est un grand tabou dans la communauté des runners mais on talonne tous à un moment où un autre). La semelle au look PVC apporte un excellent grip, pas de risque de glissade. On se fait assez rapidement à cette sensation très particulière de bascule à tel point qu’au bout de quelques kilomètres, les pompes, malgré leur poids, se font oublier et c’est plutôt très bon signe.

Résumé

En parlant pour la énième fois de « révolution » Asics y va un peu fort ! Si la marque japonaise a clairement tenté de changer ses habitudes en sortant ce qui doit être la paire à la semelle la plus incurvée du marché, on ne peut pas dire après l’avoir testée que cela a bousculé nos sensations de course. Destinée aux coureurs plutôt lourds et qui attaquent talon (Fracture commet bien régulièrement de l’attaque talon mais il pèse à peine 70kg), la MetaRide est d’après Lionel une bonne paire pour borner sur des sorties de récup’ entre deux grosses séances. Elle ravira ceux qui n’ont pas de problème avec l’amorti ferme, un peu sec voire « tape dur » d’Asics. Pas vraiment adaptée pour les coureurs sous les 40 minutes sur 10K, la MetaRide sera par contre une bonne chaussure sur les sorties longues, semi ou marathon des gens qui auraient besoin d’un « guide » pour accompagner leurs foulées quand la fatigue se fait sentir. Un luxe qui coûte la somme rondelette de 250€ mais pour ce prix, Asics n’a pas été radin en technologies.

Fiche Technique :

0mm de Drop.

315g en 42 en homme et 285g en 40 sur le modèle femme

Elle fit assez large sur l’avant pied et elle est plus étroite sur le coup de pied – talon.

Elle est faite pour courir sur route, chemin balisé ou parc.

Note : + = Meta description / +++++ = Metallica

La Asics MetaRide est disponible chez I-RUN.FR  au prix de 250€

Esthétique : +++++
Confort : +++
Performance : +++

TEST ASICS METARIDE RUNNING TEST ASICS METARIDE RUNNING TEST ASICS METARIDE RUNNING TEST ASICS METARIDE RUNNING TEST ASICS METARIDE RUNNING TEST ASICS METARIDE RUNNING TEST ASICS METARIDE RUNNING TEST ASICS METARIDE RUNNING

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Lionel Fracture

Je suis contre le port du cuissard en course à pied. Longue vie au short flottant ou papillon.

Mots-clés : , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus