TEST ASICS FUJITRABUCO PRO : COSTAUD ET TRÈS PRO

Août 2019, Kevin & Jean sont envoyés sur l’UTMB. On ne va pas parler de rêve de gosse, mais il y a peu d’évènements plus excitants que celui là. Qualifié de «  Sommet mondial du Trail », l’UTMB c’est tout bonnement au-dessus du soleil en ce qui concerne l’évènementiel sportif en France. Merci encore I-Run & Asics pour ces souvenirs gravés dans la roche.
L’occasion également pour nos 2 loustiques de découvrir le modèle phare de Asics en matière de Trail : La FuJiTrabuco Pro.

En main, les premières impressions sont excellentes : hyper légères, finitions irréprochables, bonne gueule. Elle a tout pour plaire à nos esthètes. On ne pas incriminer la chaussure mais sur un run test bénin d’une poignée de kilomètres, Jean trouve le moyen de se faire une entorse du siècle dernier. Forfait pour 2 mois.

Kevin vous délivre donc ce test après quelques séances aux Buttes Chaumont et 2 courses nocturnes, Le Lièvre et la Tortue de 18KM puis son défi de l’année : La SaintéLyon.

DSC00141 DSC00088 DSC00087

Voici ses impressions :

Confort

Un kiff! Le système sans laçage est très bien pensé et rappelle avec brio celui de Salomon. Une fois serré, il n’a pas bougé d’un millimètre sur toute la course. On se sent bien maintenu avec le col semi montant qui couvre la cheville.
Ni trop dure, ni trop molle, elle a parfaitement répondu au crash test de la SaintéLyon où l’on alterne les extrêmes pendant 76KM : bitume et boue. Elle évacue également très bien l’eau. On ne sait pas d’où ça sort, mais ça sort. Et tant mieux, car rare sont les trails en plein désert dans l’hexagone.

Esthétique

On ne va pas se mentir, ce n’est pas la paire qui vous scotche au premier regard. C’est du standard, simple, sobre et efficace. Si on cherche de l’esthétique en Trail, on ira plutôt se tourner vers Nike Trail où les coloris sont tous aussi bien pensés que le design (Tests de la Wildhorse, Pegasus Trail, Terra Kiger ici) Clairement ce n’est pas une paire qu’on peut qualifier de moche, mais elle ne marquera pas l’histoire du Trail par son fun. Mais dans la boue, quelle paire reste belle ? Aucune.
C’est du Trail. Et le Trail ça se court avec des bons outils.

Performance

L’accroche et la traction sont les principaux points forts de cette paire. Cette SaintéLyon 2019 aura été un véritable bourbier dû à une pluie torrentielle de boue en boue (attention jeu de mot). En d’autres termes, les conditions idéales pour réaliser ce test. Confortables et dynamiques sur bitume, l’accroche prononcée sur la semelle extérieure n’a pas été un frein pour mettre la seconde. Une fois en terrain miné et glissant, cette dernière s’est avérée précieuse. Précieuse pour griffer en montée, tout comme se montrer stable et douce en descente. C’est un sans faute. Ensuite évidemment, quand vous passez dans des flaques de boue qui montent au-dessus de la cheville, aucune paire du marché sauf peut-être la Salomon S-Lab XA Alpine 2 M surnage ce moment difficile.
On émet juste un bémol sur sa capacité à correspondre aux runners qui ont un bon coup de fourchette. Ils auront tendance à la malmener et ne percevront pas son confort car elle n’est pas très molle au niveau de l’amorti.

Conclusion

Notre athlète ne pensait jamais finir cette SaintéLyon, et rien que pour le plaisir de courir avec, il s’est même permis de passer la seconde sur les 20 derniers kilomètres. Les seuls défauts trouvés sont subjectifs puisqu’on parle d’esthétisme.
Un Must Have.

Note : + = Courir la SaintéLyon à jeun / +++++ = Manger uniquement de la charcuterie sur la SaintéLyon

Esthétique : ++

Confort : ++++

Performance : ++++

La note : 16 / 20

Fiche technique 

Drop 6mm

Idéale pour tout type de trail

La Asics FujiTrabuco Pro est disponible sur I-RUN

DSC02419 DSC02574 DSC02572 DSC02564