Nike Vomero 10

TEST : NIKE AIR ZOOM VOMERO 10, LA CHARENTAISE DE LA COURSE À PIED

29 mai 2015 par Jérémie Roturier

Le facteur nous a déposé dans la boîte aux lettres la dernière nouveauté Nike Running. Après la Nike Zoom Vomero 1, la Nike Zoom Vomero 2, la Nike Zoom Vomero 3, la Nike Zoom Vomero 4, la Nike Zoom Vomero 5, la Nike Zoom Vomero 6, la Nike Zoom Vomero 7, la Nike Zoom Vomero 8 et la Nike Zoom Vomero 9, la Nike Zoom Vomero 10 vient de sortir. La lignée qui compte dorénavant plus d’éditions qu’il n’y a de saisons de 24h Chrono, doit sa belle longévité à sa principale caractéristique : le confort de l’amorti Nike Air Zoom. Entre les trop nombreuses festivités des ponts de Mai, nous avons voulu voir ce que la petite dernière avait dans le ventre.

P1010740_low

Aspect et esthétique : Ou comment transformer une Fiat Multipla en une Audi A4 (break). Auparavant franchement vilaine, avec des empiècements plastiques beaucoup trop présents sur l’empeigne, la Vomero a bénéficié d’un relooking total, et pas par cette garce de Cristina Cordula. L’empeigne Flymesh, qui n’est pas sans rappeler celle de la Nike Air Zoom Structure 18, redonne des lettres de swagness à la Vomero 10. Ultra légère, elle procure un confort aéré et une sensation de douceur. Proposant des couleurs affirmées qui attirent l’oeil, nous avons voulu tester leur attractivité à des heures avancées au Carmen. Crash test réussi.

Confort : LE gros point fort de la Nike Air Zoom Vomero 10. Les sensations lorsque vous l’enfilez sont équivalentes à ce que vous éprouvez lorsque vous vous écroulez de fatigue dans l’édredon en plumes ultra moelleux chez vos grands parents. L’amorti Nike Zoom, à la fois souple et réactif, accueille tout le monde. Les poids walters, mais surtout les poids sumos. Les unités Nike Zoom Air situées au niveau du talon et de l’avant du pied offrent un amorti ultra performant lorsque vous reposez le talon et décollez les orteils, tandis que la mousse Lunarlon adoucit les impacts. Vous pouvez donc marcher dans une merde de chien tout à fait confortablement.

Performance : De notre point de vue les performances restent le gros point noir de la Vomero. Très bien pour des sorties longues tout en confort, elle devient un vrai boulet lorsqu’il s’agit de faire tomber le chrono. 328g c’est trop pour des gabarits comme les nôtres, plutôt à la recherche de légèreté. Les grammes, pour une fois c’est à nos pieds que nous les avons sentis lors de nos sorties matinales. À chaque pas c’est un réel effort que nous devions produire pour réussir à lever le pied sans trébucher contre le haut d’un pavé. Alors en plus avec des jambes lourdes… Néanmoins, pour des coureurs un peu moins affutés et amateurs de bien-être, le motif de traction à l’avant du pied couplé à l’amorti Zoom Air favorisent une foulée neutre, efficace et confortable.

Résumé : Les Charentaises new generation de la course à pied. Belle gueule, confort à son paroxysme, mais pas du tout pratiques pour sprinter jusqu’aux chiottes au fond du couloir. Idylliques pour de beaux bébés, infernales pour des brindilles. Les Nike Air Zoom Vomero 10 présentent néanmoins l’avantage de rouler sur tous terrains et d’offrir une durabilité à toute épreuve. Prends ça Abou Diaby.

 Note : + = les chorales de Voix sur Berges au Canal St Martin / +++++ = les Nuits Sonores à Lyon. 

Esthétique : ++++

Confort : +++++

Performance : +

La Nike Air Zoom Vomero 10 est disponible ici : lepape.com

Nike Vomero 10 Nike Vomero 10 Nike Vomero 10 Nike Vomero 10 Nike Vomero 10

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Jérémie Roturier

Sportshaolic & writing junkie.

Mots-clés : , , , , , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus