buldozer

PARIS – VERSAILLES : LA RENTRÉE AVEC UNE CLASSIQUE.

10 octobre 2016 par Lionel Fracture

Paris – Versailles pour les runners c’est comme ta rentrée en 4ème D au collège Boris Vian : tu sais que tu vas souffrir mais tu sais aussi que tu vas retrouver les copains. Le pire chez les athlètes c’est qu’en fait même la souffrance on aime ça, alors en vrai on est vraiment content d’aller se bouffer la célèbre Côte des Gardes.

Pendant qu’une partie de notre équipe affectueusement surnommée « les nuls » se faisait plaisir en sortie scolaire à Disney. Les costauds sont présents sur la grande classique Paris – Versailles. On vous propose une petite revue d’effectif avec quelques commentaires sur ce qu’on pourra espérer des zouzous de l’équipe pour cette année cruciale avant le brevet.

REDOUBLEMENT :

Idris, du genre fond de la classe, même s’il est investi dans la course à pied et qu’il participe bien en cours (souvent de bonnes idées), il se laisse trop aller à la cantine et passe plus de temps à jouer à Pokemon Go qu’à faire ses devoirs (trop peu d’entrainement). Résultat : il en a chié sur ce Paris-Versailles (1h20) et a terminé en compagnie de Simone l’infirmière qui lui a donné une Pom’Pote pour éviter qu’il nous claque un malaise.

idris-pv

idris-sexy-nurse

Clément se trouve sous la mauvaise influence d’Idris, à force de trainer ensemble ces deux là se contentent de faire de la merde et en sont presque fiers. Le chrono sur ce Paris-Versailles (1h25) n’est pas à la hauteur du potentiel du petit Clément, la prof de sport est déçue. Entre l’alcool, les cigarettes, les boites de nuit et les études il faut choisir ses priorités. Remarque : c’est quoi ces cuisses putain ? Le vélo c’est bien joli mais ça doit rester un complément, on reste une team de course à pied bordel.

clem-pv

PEUT MIEUX FAIRE :

Julie a intégré la section Adidas Runners Paris, on s’attendait à de gros progrès, de grands espoirs étaient placés en elle pour cette rentrée. Même si sa performance est honorable, elle semble s’être reposée sur ses qualités et n’est pas allée chercher toutes les forces dont elle dispose. Attention à deux choses : premièrement, taper Idris sur les compet’ ne doit pas être une obsession ou sa seule motivation (elle y est presque parvenu ce coup-ci avec ses 1h21), aussi moins d’Insta et plus de fractionné ne fera pas de mal.

Lionel, élève très fragile, souvent absent pour cause de maladie, il a une nouvelle fois débuté l’année scolaire blessé. Il connait ses qualités mais ne doit pas négliger gainage et étirements, indispensables pour performer et ne pas se péter. A noter des progrès dans le gestion de course puisqu’il n’est pas parti comme un bourrin contrairement à ce qu’il a pu faire les années précédentes. 1h09min en ce début de saison, espérons que cela annonce le meilleur pour la suite.

parisversaille

PREMIER DE LA CLASSE :

Nicolas, malgré son obsession pour les nibards et la course à pied, Nibrun est un élève modèle. Si on pourrait dire parfois qu’il s’entraine trop, il est un véritable moteur pour la classe. Moins souvent blessé que Lionel, beaucoup plus performant qu’Idris, Nicolas est le chouchou des professeurs qui admirent ses progrès constants. Petit bémol quant à son hygiène, ok pour la barbe par contre il s’est fait surprendre en se curant le nez sur la photo de classe de ces chers (très chers) Maindru. On lui pardonne, 1h04min, félicitations.

nico-pv

Résumé de ce premier conseil de classe : la saison est lancée dans une superbe ambiance grâce au rendez-vous incontournable qu’est Paris – Versailles. L’année sera longue et les courses ne seront pas toutes aussi difficiles mais ce n’est pas pour autant qu’il faudra se branler pendant les entrainements, chacun à son niveau s’est fixé des objectifs à respecter et certains frôleront l’exclusion s’ils ne redressent pas la barre sur le plan des résultats comme au niveau de l’attitude. L’école Jolie Foulée ne tolère pas le laisser-aller.

tour-eiffel

About Lionel Fracture

Je suis contre le port du cuissard en course à pied. Longue vie au short flottant ou papillon.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus