180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-5

HELLO BIRDS – POUR L’AMOUR DE LA COURSE A PIED

1 août 2018 par Jean Pourrat

Un soir d’hiver, l’un de nos illuminés de chez Jolie Foulée, ce bon Guillaume pour ne pas le citer, est venu nous parler d’un projet assez ambitieux pour l’équipe de bras cassés que nous sommes: organiser une course durant le festival Hello Birds qui se déroule chaque année depuis 3 ans à Etretat.

Le deal était sur la papier très simple : “on y va vendredi soir, on fait la première soirée, bon faudra organiser une course à 11h le lendemain mais après on pourra de nouveau picoler”.
Le plan était relativement simple en effet sur le papier; sur le papier seulement.Voici donc le résumé d’une course plus alcoolisée que la pisse de Depardieu.

SAMEDI 7h30

Les premiers émérites de la veille se réveillent la tête on ne sait trop où ni trop dans quoi.
Unique certitude, sur les 10 idiots entassés dans la maison, seuls 4 ont dormi sur un véritable lit, les autres ont dû se contenter de matelas gonflables, duvets, ou carrément dormir à  même le sol.

8h23

L’ensemble de la troupe émerge, à grand coups de Marwa Loud dans les oreilles, on distingue très rapidement qu’il y aura deux équipes au sein du team : Team Ravito composée des deux Thibaud encore totalement ivres de la veille , Alassan préférant creuser le trou de la sécu que courir & Guillaume local non officiel – Team concours de quequette qui veut courir sous 30 degrés composée de Lionel, Romain, Kevin, Jean ainsi que les deux invités surprises: Adrien et Pierre.

8h36

On le sait tous, la recette du succès réside dans le petit déjeuner d’avant course. Un idiot propose d’aller dans la supérette en face de la maison pour subvenir aux besoins des athlètes. 3 minutes plus tard, Thibaud Drl revient avec un pack de bière, un clacosse (nom commun donné au camembert) du pain et de quoi préparer des whisky coca pour le ravito de la course.
Le ton est donné, l’équipe va se sacrifier pour mener à bien la mission qui lui incombe, même si pour cela, il faudra boire dès 9h24.

P1130861

9h24

L’équipe se met en route pour rallier le point de départ de la course, les bières s’ouvrent, les gueules aussi, visiblement personne n’a désaoulé de la veille… on part sur un beau chantier.

P1130874

9h53

Arrivée sur le lieu de la course. C’était à 1 kilomètre mais notre sens de l’orientation n’étant pas en éveil, on s’est perdu.

10H24

En PLS sur les falaises d’Etretat, nous faisons la rencontre de Manu, organisateur du festival afin de reconnaître le parcours (pour info nous l’avions rencontré la veille en essayant de lui retourner sa Twingo et pecho sa Go mais visiblement personne de l’équipe ne s’en souvient). Un « ouf  » de soulagement parvient à la Team concours de quequette qui veut courir sous 30 degrés, la course ne fera que 8km.

P1130947

Quand Manu nous explique qu’on a voulu pecho sa Go et retourner sa Twingo

10H55

La Team Ravito est partie se positionner au kilomètre 4 / 6 pour préparer un ravito digne de ce nom à base de William Peel. La Team concours de quequette qui veut courir sous 30 degrés, elle, est très surprise de voir un aussi grand nombre de coureurs. Au vu des profils, pas le choix il va falloir se sortir les doigts ou tricher pour envisager la victoire.

P1130965

11H

Le départ est donné. Jean et Pierre partent bille en tête avec un jeune athlète local. Au bout de quelques mètres, Pierre lâche mais Jean s’accroche. Pas loin derrière Kevin, Romain, Adrien et Lionel suivent le rythme mais ne veulent pas se griller trop vite.

11H15

Au bout de 3 petits kilomètres, Jean lache également l’affaire sur le jeune loup local. Clignotant à gauche et capot ouvert il attend le groupe de poursuivant mené par Lionel pour essayer de finir la course dignement.
Dans le ventre mou, on retrouve Adrien, Pierre, Romain et Kevin (appareil photo à la main pour immortaliser l’histoire au coeur du peloton) qui commencent sérieusement à se demander ce qu’ils foutent là.

11H19

Kilomètre 4, Jean et Lionel arrivent enfin au ravito, à base de William Peel-Coca on le rappelle. Talonnés de très près par un poursuivant en cuissard modèle poutre apparente surnommé pour le coup “Triathlon Man”. La Team Ravito informe la Team concours de quequette qui veut courir sous 30 degrés, que le jeune athlète local n’a pas pris le ravito. Qu’à cela ne tienne il sera éliminé pour entrave au règlement. Après tout on organise donc on fixe les règles.

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-41

11H20

Jean et Lionel prennent cul sec le verre qui leur est tendu par Alassan et Thibaud. Surprise ça passe plutôt bien. Bien sûr que non c’est infernal à boire, ça brûle la gorge et ils se demandent eux aussi pourquoi ils ont eu cette idée à la con.

11H23

La deuxième partie de la Team concours de quequette qui veut courir sous 30 degrés rejoint la Team Ravito. Bien moins cons que la tête de course, ils décident de faire une pause pour profiter de la boisson et inciter les autres concurrents à boire de grands culs secs.

11h30

Lionel et Jean, toujours accompagnés de “Triathlon Man” sont allés jusqu’à la pointe du parcours (kilomètre 5) et se dirigent à nouveau vers le point de ravito (kilomètre 6). Kevin est aux avant posts pour immortaliser la marche des empereurs. On peut lire sur leurs visages que le combat est âpre.

P1140068 (1)

11H31

La deuxième partie de la Team concours de quequette qui veut courir sous 30 (kilomètre 5) et la Team Ravito continuent d’encourager les participants. Nouveau sur le ravito : ca propose des clopes en plus du William Peel. Initiative largement appréciée par les concurrents qui n’en demandaient pas tant.

11H33

Kilomètre 6, La première partie de la Team concours de quequette qui veut courir sous 30 (kilomètre 5), attaquent la dernière fin de course et tombent à nouveau au ravito. La Team Ravito s’empresse de les recharger en whisky coca chaud. Le chef Fracture en boit la moitié et repart, Jean a du mal mais termine son verre cul sec… erreur qui va lui coûter cher.
La deuxième partie de la Team concours de quequette qui veut courir sous 30 degrés en profite pour repartir avec la tête de course. Seule la triche nous permettra de gagner.

11H39

Kilomètre 7, Lionel et Pierre sont en tête de course, suivis par Adrien, Jean est plus loin derrière hésitant pour déposer les petits à la piscine dans un fossé ou déglutir le dernier cul sec sur ses pompes. Encouragé par Romain, ayant lâchement abandonné la course, il se ressaisit pour finir fort… en toute relativité.

11h45

Dernier kilomètre, Lionel, qui aura réussit à faire une course sans se blesser, finira premier de ce chantier (étant donné que l’athlète local fut disqualifié et surtout courait bien trop vite pour nous) suivi de Pierre qui aura couru 2 kilomètres en moins pour faire un podium tout comme Adrien, un top 5 dans cette course à la stratégie plus que douteuse.
Jean arrivera tout en surchauffe, à l’image de l’ensemble des participants.

En suivra une remise de prix totalement non arbitraire avec des lots dignes de la foire de Bozouls : portes clefs, espadrilles, chaussettes Strava, capotes et lingettes fraicheurs feront le bonheur des participants émérites de la matinée.

Pas peu fière de ce beau chantier, l’ensemble du Team peut à nouveau vaquer à ses occupations premières… À lire dans l’article de “JOLIE FOULÉE x HELLO BIRDS, LE SCANDAL

A noter que pour la prochaine édition, nous serons encore moins professionnels, il sera donc plus simple de gagner la course.

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-12

P1130987

P1140008

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-38

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-44

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-62

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-67

  180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-66

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-58

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-69

180707 Hello Birds (c) Guillaume Blot-72

http://0.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Jean Pourrat

Sosie officiel de PAB, Jean ne s'amuse pas à jeter des canettes sur les gens en soirée et n'est pas champion du monde. Bourrin comme un aveyronnais quand il s'agit d'enchainer les kilomètres.

Mots-clés : , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus