P1150810

SEMI DE MERDE EN ALSACE

27 septembre 2018 par Lionel Fracture

Le contexte

En pleine prépa pour le marathon d’Amsterdam, Nico, Kevin, Romain et Lionel doivent se caler un semi à 1 mois environ de l’objectif 42,195km. C’est en Alsace, terre d’origine de Romain et terre d’accueil pour Idris qu’ils choisissent de venir prendre la température et quelques repaires après quatre semaines d’entrainement spécifique. Premier rapprochement vers le Nord-Est avant Amsterdam pour les marathoniens accueillis comme il se doit par le Cheb Idris et la légendaire Chantal Goyave. Arrivés le samedi à Strasbourg, nos gus font une dernière sortie de réglage et carburent aux Spaetzle midi et soir arrosés de Gewurztraminer (démerdez vous pour prononcer ça).

La course

Logo dégueulasse, parcours d’enfoiré et bled paumé, les Foulées des 4 Portes rassemblent tous les critères de la course saucisson ! Jamais 200 mètres de plats d’affilé, une belle vidéo retrospective et un sentiment de s’être fait prendre dans un bon traquenard et on peut renommer sans hésitation la conversation messenger qui permet de préparer ce déplacement « Semi de merde en Alsace » et encore ils ne savaient pas quelles surprises allaient leur réserver cette 20ème édition des réputées Foulées des 4 Portes de Rosheim.

14492444_996132940512874_5518767111914926766_n

semi de merde

L’équipe

5 artistes pour ce défi :

- Romain, born and raised en Alsace, la Giss avait à coeur d’amener ses copains chez lui pour découvrir sa région de coeur. Lui qui a pour seul objectif à Dam de boucler son premier marathon va valider la première phase de sa préparation et se rassurer par rapport à des saloperies de douleurs aux mollet. Pas de pression.

- Kevin, si sa carte d’identité indique Calderan en guise de nom de famille, Kevin a gagné le superbe surnom de Calchoge en référence au recordman du monde. Il partage avec lui une progression dans ses derniers chronos, un amour pour l’équipementier au swoosh et surtout une gourde Maurten. On allait donc surement pas se gêner pour l’affubler de ce surnom plein d’ironie. Kevin tentera de confirmer ses progrès en course à pied pour honorer son nouveau blaze.

- Nibrun, le chevronné, on ne compte même plus les prépas à son actif, il est addict au marathon et ne peut pas s’empêcher d’avaler des kilomètres à longueur de semaines. Il n’a même pas couru Amsterdam qu’il pense déjà à London, en attendant il faudra quand même se coltiner les 4 Portes et son parcours de masochiste.

- Fracture, le revanchard, bientôt 6 mois sans blessure, 12 ans que ça ne lui était pas arrivé, Fracture bouffe cette prépa comme un mort de faim et se demande quand est-ce qu’un nouveau pépin physique va enfin venir gâcher tout ça. Toujours un peu grande gueule, il promet à Idris de jouer une place dans le top 10 puisque le parcours ne permet pas de viser un record. Plus la course approche et moins il fait le malin en étudiant de près les stats des participants de l’année précédente sur Strava.

- Cheb Idris, peu entrainé et bien malin, Idris laisse son team se foutre dans une galère et opte pour le 10K, moitié moins de kilomètres donc il lui reste un maximum d’énergie pour tailler tout le monde et faire monter la pression au fil des heures. Pour ça on peut toujours compter sur lui.

P1150810

Les résultats

« On va partir calmement. » Lionel et Nico se mettent d’accord après 30 minutes d’échauffement pour borner dans le cadre de la prépa. Mais comme à son habitude, Lionel allume dès le départ et cavale les 2 premiers kilos en 3’43. Nico s’accroche et les deux énervés de la team remontent petit à petit de bons petits groupes et se calent avec deux ou trois locaux qui les obligent à bien se péter les jambes. Derrière, Kevin et Romain manquent le départ et s’élancent bons derniers du peloton, on s’en fout, c’est la puce qui prend le chrono. L’ambiance sur le bord de la route est bon enfant, une famille a sorti devant la maison le matos utilisé habituellement pour les anniversaires ou le 14 juillet à la salle des fêtes et offre une session Dance Music années 90 aux coureurs. Bien vicelards, les organisateurs ont peint au sol les pourcentages des montées, des passages à 9 et même 13%, pas besoin de ces indications pour comprendre qu’on se fait bien niquer la gueule avec en plus quelques bourrasques de FDP lors de cette magnifique édition des FD4P. Dernière grosse montée au 18ème kilo, des gamins qui mettent une chaude ambiance et à qui on tape dans les mains puis on fonce vers l’arrivée en descente. Lionel lâche ses compagnons d’échappée et prend la 7ème place de la course en 1h20’27 chrono officiel, RP dans la besace. Nico est juste derrière, 9ème en 1h21’17. Plus loin, Kevin Calchoge et Romain La Giss claquent également leurs RP sur ce parcours de baisé, respectivement 1h41’35 et 1h48’26. Jolie Foulée n’a pas fait le déplacement pour rien. Plus qu’à admirer Idris se ballader sur le 10K (46’45 « sans forcer ») et prendre quelques selfies avec des fans. On rentre se péter le bide chez la famille de Romain, accueillis comme l’Équipe de France après la deuxième étoile : bières, barbeuc, tarte aux quetsches, sieste.

Les conclusions

S’entrainer ça paye comme le démontrent les progrès et bonnes perfs de toute l’équipe et le parfait contre exemple d’Idris. L’Alsace est un pays bien accueillant comme l’avaient promis Julie, Idris et Romain et avec les résultats positifs obtenus, ça fait clairement un week-end de rêve dans l’Est. Par contre on ne va pas se mentir, malgré l’ambiance très cool et les paysages chanmés, pas sûrs de revenir courir sur ces Foulées des 4 Portes parce que ce parcours a de quoi vous dégouter de la course à pied pour peu que vous ne vous soyez imposé q’un entrainement léger. À faire au moins une fois dans sa vie.

RosheimP115058742481552_1757285074397653_4351297875146178560_n42465263_1144756069014228_401926947979919360_nP115065042324530_2151637668432696_8053217706117169152_n42626029_163991247844171_4525495014163218432_n

P1150842 P1150846

P1150844

Rejoignez le club Jolie Foulée sur Strava

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Lionel Fracture

Je suis contre le port du cuissard en course à pied. Longue vie au short flottant ou papillon.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus