img_3018

EKIDEN DE PARIS 2016 : UN MARATHON EN 2H33, SANS PRÉPA.

7 novembre 2016 par Lionel Fracture

Autant vous le dire tout de suite, en toute simplicité, humilité et auto-satisfaction, cet Ekiden de Paris 2016 nous aura permis de marquer l’histoire de la course à pied puisque Jolie Foulée a remporté son premier trophée international. Il fallait bien que ça nous arrive un jour. C’était hier.

Et pour cela la stratégie commençait déjà par bien s’entourer, exit les nuls de la team (ils se reconnaitront mais on vous aime fort quand même), on fait appel à Rod qui avait déjà participé à l’édition 2014 sous nos couleurs, Nico, Lionel et nos amis et collègues runners des Barbès Runners : Florian, Anthony et Sebastien. #BridgetheGap #crewlove #unity #alaqueueleuleu et toutes ces conneries de running crews.

Comme souvent il fait froid ce dimanche de novembre, les 6 membres de l’équipe se retrouvent sous l’espace « privilège » de l’Ekiden, Rod et Anthony qui se coltinent les deux premiers relais partent vite à l’échauffement. C’est en voyant le grand Yohann Diniz que Lionel et Nico se décident à trouver des toilettes dignes de ce nom pour éviter la mésaventure qu’avait connu le champion français à Rio, merci Yoyo !

Juste le temps de faire leur affaire que Rod est déjà arrivé, 18’57 pour boucler le premier 5K, revenu à l’entrainement spécialement pour l’Ekiden il y a à peine un mois, Rod n’est pas trop satisfait de son chrono mais la course est bien lancée pour la team. « Le dernier kilo est dur, en faux plat montant, difficile de relancer… », l’habitué des pelotons donne ses indications pour les coureurs suivants avant de se lancer dans un reportage sur son Instagram Story où il a l’habitude de noter les toilettes de tous les établissements qu’il visite, on vous le conseille.

Rod immortalisé par ce bon Gui Fav !

Rod immortalisé par ce bon Gui Fav !

Anthony et Sebastien enchainent leurs relais, après avoir tout baiser la semaine passée à Marseille – Cassis, Anthony respecte la devise du clan Barbès « au carton ! » et claque le meilleur relais de la team avec un chrono de 34’18 sur le 10K qui nous met bien au classement. Aucune chance pour que Seb abandonne au km9 comme au semi de Vincennes il y a deux semaines, son relai n’en fait que 5, un passage au plaisir en 18’46.

Anthoniquetout !

Anthoniquetout !

Nico et Flo poursuivent en se mettant au diapason de l’équipe, 37’15 claquage de PB sur 10K tout de même pour Nibrun sur ce parcours compliqué où il faut désormais slalomer entre les concurrents en retard. Appelé de dernière minute suite à un forfait, Flo prouve qu’il a toutes les qualités d’un Barbès Runner en reproduisant exactement le même temps que Rod sur le premier 5.

img_2800

img_2837

C’est parti pour le dernier relai de Fracture, il part comme d’hab bien vite mais se fait rattraper par un gus de Canal+, stratégiquement il lève le pied pour observer un peu son adversaire du challenge média avant de placer une attaque autour du 3ème kilo qui sera fatale pour la team cryptée. Il y a une belle ambiance sur les quais, ça encourage la team Jolie Foulée, c’est même un pur régal d’entendre « Allez Jolie Foulée, allez les poivrots !! ». Dernière ligne droite, Anthony est venu crier sur Lionel pour les derniers mètres : 25’48 sur 7,195K. Les poivrots viennent de buter un marathon en 2h33’59 !

ekiden

Capitaine Fracture, photo de @lorry_dou.

img_2929

C’est le bordel à l’arrivée mais quel bonheur, objectif Challenge Médias atteint, objectif top 50 atteint. On nous annonce même un moment que nous avons gagné le Challenge Entreprise mais Jérôme Kerviel et autres escrocs de la Société Générale sont devant en fait.

Ce sont messieurs Diagana et Diniz (très cool et pas rancunier avec tout ce qu’on lui a mis dans la gueule sur le blog, ce n’était que de l’amour Yohann) qui nous remettent notre Trophée dans la bonne humeur, on ne l’aura pas volé !

D’ailleurs pour tous les insatisfaits, notre Trophée est à vendre sur un site peu connu du président Sarko, rien à foutre d’avoir une médaille ou une banane à l’arrivée.

capture-decran-2016-11-07-a-12-47-31

Ok ça aurait pu être plus fluide, c’était un peu désorganisé, il faut faire avec ce parcours des quais qu’on commence à connaitre par coeur, mais quelle bonne atmosphère ! Des coureurs de très hauts niveaux qui côtoient des rigolos comme nous et des coureurs du dimanche. C’est une superbe sensation de pouvoir courir et se dépasser pour son équipe. Courez pour le plaisir ou pour vous faire mal mais pas pour une médaille, un tee-shirt technique rose fluo dégueulasse, une pastèque, un grany ou un powerade, arrêtez de vous plaindre putain !!! Bisous quand même.

img_2794

img_2799

img_2844

Nibrun et sa spéciale cocaïne !

img_2887

img_2920

Recalé de l’équipe JF, Clément coure pour Mitsubishi et son chasseur d’ours !

img_2987

Un photographe de choc, merci Rody !

img_3007

Le Didier Deschamps de Jolie Foulée !

img_3018

img_3027

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Lionel Fracture

Je suis contre le port du cuissard en course à pied. Longue vie au short flottant ou papillon.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus