161013-capot-jf-c-guillaume-blot

VILNIUS : LE GUIDE DU ROUTIER

23 novembre 2016 par Guillaume Blot

Suite logique de notre tour des villes exotiques d’Europe de l’Est, Vilnius – non ce n’est ni en Lettonie, ni en Estonie – est un immense parc à ciel ouvert où il fait bon cavaler. Au moins pour éliminer tous leurs plats à base de patates et de beignets

 161022-ca%cc%82lin-jf-c-guillaume-blot

 

À la différence de la Serbie où l’on était prétendument partis se caler le semi du coin (relire BELGRADE : LE GUIDE DU ROUTIER), seule l’envie de voir des coupes de cheveux à la Pavel Nedved mais aussi de gonfler notre collection de pins soviétiques de running nous a réellement poussé à partir en Lituanie. Nous, enfin en réalité une seule personne, mais expérience communiste oblige, on parlera à plusieurs dans cet article.

 

161115-pins-c-guillaume-blot

 

UN PAYS COMPLÈTEMENT À L’EST !

Le plus grand des trois pays Baltes – devant donc la Lettonie et l’Estonie – regroupe environ trois millions d’habitants sur ses terres. Soit plus qu’au Timor Oriental mais moins qu’au Burundi. Il y fait surtout bien moins chaud bordel : – 6°C en moyenne en janvier pour un hiver rude de quatre mois, avant un été plus agréable autour de 20°C . Privilégiez donc l’hiver pour vivre à la locale.

 

 161011-deux-ados-jf-c-guillaume-blot

 

La Lituanie fait partie de l’UE depuis 2004 et a adopté l’euro en 2015. Dalia Grybauskaitė est à sa tête jusqu’en 2019, une présidente sans étiquette mais pas sûr que ce soit parce que ça gratte. Son drapeau, lui, ressemble en tous points au compte Insta d’un blogueur running : tissu trois bandes, colorés et franchement banal. Quant à sa capitale, elle résonne façon déclinaison latine : Vilnius.

 

zgak-10-jf-c-guillaume-blot

 

L’ÉTAT DU RUNNING 

La course à pied n’est pas vraiment le sport de prédilection des Lituaniens. Là-bas, on est basket mais plutôt avec un ballon orange, voire aviron-deux-de-couple si on analyse les médailles de Rio 2016 : argent pour les mecs (leur plus grosse perf) et bronze pour les nanas dans cette pratique. Tapez « Vilnius Running », et vous verrez que ressortiront essentiellement deux courses : la We Run de 2016, et son marathon 2017. Un crew a toutefois fait son apparition en mars 2016 : le Capital Runners Vilnius, membre par ailleurs du mouvement Bridge the Gap.

 

 

13177684_610927582392114_2217966206147325160_n

 

« On court tous les mercredis. On est entre vingt et trente à chaque fois ! », précise Giedré, l’une de ses porte-paroles (aka celle qui s’occupe de répondre aux inbox Facebook), avant de continuer : « le running est en plein boom ici, […], nos marathoniens et coureurs de demi-fond sont plutôt costauds. Les amateurs montrent aussi de bons résultats, et de nombreuses entreprises utilisent la course à pied comme un moyen de motiver leurs employés ». En confiance devant ces quelques mots d’intro avisés, on lui demande si elle n’a pas quelques conseils de tracés pour aller afficher notre tout nouveau t-shirt noir JOLIE FOULÉE dans les rues de la ville. Et là.

 

DES PARCOURS TIMIDES

Comme si le Capital Runners Vilnius avait anticipé notre requête, voire notre venue, Giedré nous envoie une page écrite tout en lituanien, mais avec de superbes intégrations Google Maps intitulée Trasos capitalrunners.lt/lt/trasos

 

trace-capital-runners-vilnius-c-guillaume-blot

 

On y découvre alors des parcours de 5,5 à 8km, voire 10 en allant faire un tour du côté du Vingis Park, là où on peut croiser des skieurs sur route parader devant une tribune ultra-patriotique.

 

161012-vingis-park-2-jf-c-guillaume-blot

 

161012-vingis-park-jf-c-guillaume-blot

 

Après une brève analyse visuelle des quatre différents parcours suggérés, et devant l’envie toujours présente de repousser nos limites, on s’est brainstormés pour en proposer un cinquième avec les trois contraintes suivantes :

  1. Au moins 14km dont une majorité en descente
  2. Facilement dessinable sur Paint
  3. Et qui plaise aux filles

 

NOTRE RECO DE TRACÉ

 

Le point de départ de notre parcours se situe pas loin du Sporto Rumai, une salle de sport construite sous l’ère soviétique, aujourd’hui à l’abandon. Repère visuel également : la tour de Gediminas – soit les restes du château de Vilnius – qui surplombe toute la ville.

 

 

161015-sporto-rumai-17-jf-c-guillaume-blot

161014-vilnius-4-jf-c-guillaume-blot

L’idée est d’abord de longer la Néris – la rivière qui traverse la ville – par la Gostauto Gatve (gatve signifiant rue en lituanien). Là, deux choix s’offrent à vous, soit vous vous chauffez pour aller découvrir ce qui se cache derrière ce bâtiment indiqué Lorem Ipsum sur la carte. Soit vous vous accrochez à notre foulée et tournez à gauche en empruntant la Vasario 16 Osios.

lorem-ipsum-c-guillaume-blot

 

Vous longerez alors un parc, seule partie verte du parcours (ci-dessous une image d’illustration montrant qu’il y a pas mal de feuilles par terre en automne) avant d’entamer Jono Basanaviciaus, ligne droite interminable où vous n’aurez pour tout lièvre que des quatre roues et leurs pots fumeux. Accrochez-vous qu’on vous dit.

 

161011-fene%cc%82tre-antakalnis-jf-c-guillaume-blot

 

En bout de route, juste avant le rond-point du périph, prenez à gauche la Gerosios Vilties en allant vous perdre rue Egliu avant de faire demi-tour pour retrouver GerosiosArrivée à la fin de la route, virez à gauche pour une nouvelle ligne droite remplie d’Audi et de plaques tricolores.

 

161003-kaunas-11-jf-c-guillaume-blot

 

Quand tout à coup, vous vous chaufferez à faire un fractionné sur la première rue à gauche que vous croiserez : la Zematies gatve. Un aller-retour plus tard, ré-empruntez la Naugarduko, allure modérée pour tomber après 1,5-2km sur Pylimo gatve, petite rue jalonnée de quelques bars. Ne vous arrêtez pas, filez en direction du Kudru Parkas puis passez devant le fameux pont de la République d’Uzupis, avant de regagner le point de départ via la Cathédrale pour un belle courbe, en veillant à bien soigner les arrondis sur la partie finale. Ne vous restera alors plus qu’à regarder votre GPS pour admirer vos pointes de vitesse. Et surtout faire un screenshot et l’envoyer à vos potes histoire de leur montrer ce que vous avez dans le slip (enfin la plupart).

 

soviebite-c-guillaume-blot

 

 Guillaume Blot

About Guillaume Blot

Je n'aime pas trop écrire au kilomètre, alors je prends aussi des photos et je cours. guillaumeblot.com

Mots-clés : , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus