XAVIER THEVENARD UTMB 2019

ITW XAVIER THEVENARD : 24H AVANT L’UTMB 2019

30 août 2019 par Jean Pourrat

À l’occasion de la grande messe mondiale du Trail running, l’UTMB 2019, Kevin et Jean ont eu l’occasion de poser deux trois questions à l’un des triples vainqueurs de l’épreuve, Xavier Thevenard. Pour rappel l’Ultra Trail du Mont Blanc, c’est 170 km de course autour du toit de l’Europe, pour 10000 mètres de D+. La course traverse trois pays (France, Italie, Suisse). Les meilleurs bouclent l’épreuve en moins de 23h et la barrière horaire est de 46H30. À quelques heures du départ de la course la plus emblématique de ce sport, nous avons eu la chance de poser quelques questions à l’athlète Xavier Thevenard pour mieux comprendre son état d’esprit (en moula), sa préparation et son approche sur l’ultra :

« Si tu devais te présenter sans parler de course à pied tu dirais :

Avant tout un montagnard et un amoureux de la nature et de l’effort. 

Après le biathlon puis la course que tu pratiques depuis toujours, comment es-tu venu sur l’ultra ?

J’ai toujours fait de l’ultra long en ski, en vélo, à pied… A 12 ans déjà il m’arrivait de partir une journée complète, à pied, à ski ou à vélo selon la saison…

L’an dernier tu as été disqualifié de la Hard Rock pour t’être ravitaillé en eau hors des zones d’assistance alors que tu menais largement la course. Tu t’es à nouveau aligné sur la course qui a été annulée, il y avait une revanche à prendre ?

Non pas du tout, la rancœur n’est pas une bonne énergie. Juste l’envie de finir une histoire qui, à mon sens, est inachevée. 

Du coup, comment on bascule sur les 90 km du mont Blanc puis l’UTMB surtout en 2019 après une si belle victoire l’an dernier ?

Cela s’est fait naturellement, on avait prévu le Marathon… Lorsque des bruits ont couru on a pensé au 90 en remplacement… À l’annulation de la Hard Rock, le choix était déjà fait dans ma tête et c’est la même préparation. 

On dit souvent que « deux fois de suite l’UTMB c’est compliqué », tu es dans quel état d’esprit ?

Non pas vraiment, plus de deux ultras par an, oui c’est compliqué. Cette course ou une autre, il faut que cela vous inspire, vous fasse rêver… L’énergie vient de là. Pour moi c’est le cas autour du Mont Blanc. 

D’année en année, comment trouves-tu la motivation pour revenir sur cette course ?

Rien n’est écrit, c’est chaque fois une page blanche… Et puis « Cham » c’est spécial. Je suis né ici avec ma première grande victoire sur la CCC en 2010.

Il parait que tu ne te prépares jamais deux fois une course de la même manière, qu’as tu changé cette année ?

Non ce n’est pas vrai. Je note tout depuis mes débuts. Depuis, les plateformes comme Movescount de Suunto ont pris le relais, tout cela est un capital d’expérience qui me sert à modéliser mon approche. J’applique des recettes qui marchent, mais toujours à l’écoute de mon staff, je suis ouvert à l’innovation. Les choses évoluent donc constamment… 

En course un de gars de chez Jolie Foulée pense à beaucoup de choses quand il court (les filles, son job, la vie…), ça t’arrive aussi ou tu arrives à rester focus ?

A l’entrainement je pense à tout, en course à rien. Je suis focus uniquement sur mes sensations, la technique, la stratégie et mon équilibre. 

Quel est ton rapport au matériel en course vs à l’entrainement ?

C’est exactement le même : entrainement ou course, rien ne change. Trabuco Pro ou Lyte, jusqu’aux chaussettes c’est idem ! 

Peut-on bien préparer un trail (+50K) en résidant en ville ?

Joker, je n’ai pas conscience de ce que c’est de vivre en ville . 

On sait que tu accordes une grande importance à la nutrition, mais entre nous, tu as bien des péchés mignons ?

Dans une ruche, entre une abeille et une reine, la seule différence c’est la nutrition, alors oui c’est important. Nous sommes ce que l’on mange. Je cherche à avoir une nutrition plaisir qui m’apporte de l’équilibre vital. 

Qu’est-ce qu’on mange le matin d’un ultra ?

Une banane bien mûre, 2 œufs à la coque, un thé et une bouteille d’Hydroxydase, puis en course une barre Baouw toutes les heures et de l’eau gazeuse. C’est simple ! 

Quel serait ton meilleur conseil pour réussir une course ?

Centrez-vous sur vous, vos allures, vos sensations et ne vous occupez pas des autres. Donnez le meilleur de vous-même par rapport à un parcours. 

Si tu n’étais pas traileur, que ferais-tu ?

Skieur? Bûcheron ? Ramasseur des champignons ??? Ou les 3 à la fois.

Kevin & Jean viennent vous suivre sur la course (toi & Sylvaine). On doit faire un choix car un seul des deux peut te suivre. Qui préfères-tu voir en plein effort ?

Je ne suis pas de bonne compagnie en course, un peu trop dans mon monde je crois… Je vous déconseille de me suivre :)

Xavier Thevenard

Xavier Thevenard aime se palper le mollet.

`
On sait que beaucoup de traileurs (USA majoritairement) viennent de la piste, as-tu des références sur 10K, semi ou marathon ?

Absolument aucune idée, ce n’est pas mon mode… Je n’ai jamais marché sur une piste, ni couru plus de 1km sur une route (enfin si ça m’arrive sur un trail lorsque le parcours m’y oblige).

Il t’arrive encore de faire des courses saucisson ?

C’est quoi une course à saucisson ? Il y a de petites courses qui sont bien sympas, les parcours, les gens qui la gèrent… Venez faire la Rubatée Vert à Lajoux dans le Jura, je vous invite.

On entend souvent que les ultra-traileurs, après un certain kilométrage, ont des hallucinations. Ça t’es déjà arrivé ? Anecdote à raconter ?

Non pas vraiment, c’est surtout le manque de sommeil qui provoque des trucs de ce genre, lorsque les coureurs passent 2 nuits dehors. C’est pour cela que je me dépêche d’arriver pour ne passer seulement qu’une nuit dans la montagne.

Quelle est ta définition d’une jolie foulée ?

Une pose de pied médio-pied, stable, silencieuse, équilibrée dans une Trabuco Lyte (dispo sur I-Run juste ici).

Pour finir, tu as une blague à nous raconter ?

Je vais essayer de vous en faire une quatrième bientôt… Mais rien n’est certain !»

Si vous ne savez toujours pas à quoi ressemble l’UTMB, on vous conseil fortement de passer votre samedi matin à décuver devant le live de la course pour suivre cette 16ème édition et pourquoi assister au quatrième sacre (ce qui serait une première) du Jurassien, Xavier Thevenard !

Xavier Thevenard

Sylvaine Cussot et Xavier Thevenard

Crédits photos @Albin DURAND

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Jean Pourrat

Sosie officiel de PAB, Jean ne s'amuse pas à jeter des canettes sur les gens en soirée et n'est pas champion du monde. Bourrin comme un aveyronnais quand il s'agit d'enchainer les kilomètres.

Mots-clés : , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus