alass

SEMI-MARATHON DE COPENHAGUE – ON NOUS APPELLE L’OVNI

17 septembre 2019 par Kevin Calderan

Le Semi-marathon de Copenhague aura tenu toutes ses promesses en terme de records et d’alcool. Mais pourquoi partir si loin pour se flinguer les jambes sur 21 kilomètres et 91 mètres dans le seul but de s’enfiler des godets passé la ligne ?
Pour rappel la terre danoise fut le théâtre de belles histoires au sein de la bande de bras cassés que nous sommes :

> Marathon Copenhague 2018 :

Alassan s’élance sur son premier marathon et vient claquer un 2h54’23.
Jérémie, quant à lui arrive avec une préparation proche du néant et viendra franchir, contre toutes attentes, la ligne d’arrivée après 3h53’16 d’effort.
Kevin souffrant du TFL fera cheerleader de l’équipe.

> Marathon Copenhague 2019

Jean, avec une vraie prépa, viendra faire 2h51’32 après un gros coup de chaud dans les rues danoises.
Kevin, le « Kenyan Blanc » mettra 20 minutes à son record perso en 3h10’50.
Alassan blessé, boira autant de bières qu’il y a de kilomètres sur un marathon.

> Semi Marathon Copenhague 2019 :
Coach Nibrun, avide des surfaces les plus planes pour épingler un dossard, décide de monter une équipe pour le Semi Marathon de Copenhague. Rapidement, un groupe constitué de Kevin, Alassan, Coach Nibrun lui même et Jean se met en place. On notera la présence d’un second Nicolas, invité bonus aka le cousin de Jean. Pour ne pas faire les choses à moitié et en hommage à un célèbre mélange de menthe et de boisson anisée/alcoolisée dénommé or vert, l’équipe se parera d’un débardeur vert, N%XT Swoosh aux pieds. Objectif lune ou rien, voici donc les notes d’une course placée sous le signe d’OVNI.

Kevin : 0 préparation / 10 

Le vrai faux sosie non officiel de Kipchoge, aussi connu sur les réseaux de séduction que dans les salles de sport les plus sombres de Paris, vient sur la course avec la même intention que Roberto Carlos plaçant son ballon avant de tirer un coup franc. Que dire, si ce n’est que l’OVNI vient une nouvelle fois de coller la pression à Thibaut Saint Bernard en battant son record sur semi avec un très beau temps de 1h26’48.
On commence vraiment à se demander si Kevin nous prend tous pour des burnes en s’entraînant dans l’ombre ou s’il est simplement dans la forme de sa vie.

Nibrun : 9/10 

C’est à se demander si le mariage lui a fait pousser des ailes ou s’il était victime d’un surplus hormonal en venant sur ce semi-marathon de Copenhague. Bien évidemment non. Chez Nibrun il n’y a qu’une seule chose qui paie : le travail. C’est simple, le coach, en prépa pour un projet secret en octobre, a prévu d’avaler autant de kilomètres qu’il a dépensé de tunes pour son mariage…
Relâché, concentré et tout en moula, l’OVNI vient tout simplement rappeler à son président blessé qu’il reste le plus rapide de l’équipe en franchissant la ligne en 1h16’11. Pas mal.

Alassan :  Or vert / 10 

Celui qui a fait le bonheur des spécialistes de la santé (kiné, osthéo, sexologue) et bête noire de la sécurité sociale, revient enfin sur les terres de sa dernière course. Près d’un an et demi après son dernier dossard, le fils caché de Lionel, qui s’est préparé en seulement un mois, a pour l’occasion adopté une hygiène de vie proche d’une retraite népalaise. Voulant simplement retrouver des sensations sur une course, Alass vise officiellement un chrono autour des 1h21; mais l’OVNI vient tout simplement de s’envoler. Alors que Jean le retrouve au kilo 17, Alass est bien trop en avance sur son temps, tout sourire et sifflet au vent (oui ça souffle beaucoup), il annonce sans nul doute qu’il va exploser son chrono. La ligne sera franchie en 1h18’06… C’est son premier semi.

Jean : nOeuf / 10 

La malédiction des “Chevilles Foulées” ayant frappé Jean en sus de Lionel et Romain, ce dernier ira chez les danois pour supporter l’équipe. Craquant son PEL à grands coups de trottinettes Lime et Volt, l’aveyronnais donnera tout ce qu’il a de valide pour encourager ses OVNI de congénères, quitte à courir à côté d’eux, pour vous faire vivre au plus près ce semi-marathon de Copenhague. 

Après la course, l’équipe se retrouvera dans la tente du mythique crew NBRO Running, avec Nicolas le cousin de Jean, qui finit sa toute première course en 1h42’26 avec une préparation à base de Suze plus que douteuse.
Les objectifs sont remplis, nos verres aussi, et nous comptons bien siffler un maximum de bières et de ricards en un minimum de temps. Oui l’avion est à 21h mais il n’est pas dans nos intentions de le prendre avec la lumière à tous les étages.

semi-marathon copenhague semi-marathon copenhague semi-marathon copenhague semi-marathon copenhague semi-marathon copenhaguesemi-marathon copenhaguesemi-marathon copenhague semi-marathon copenhague semi-marathon copenhague semi-marathon copenhague semi-marathon copenhague semi-marathon copenhague

Mots-clés : , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus