IMG_2936

1000 BASKETS CULTES ET QUELQUES BIÈRES AVEC MATHIEU LE MAUX !

28 octobre 2015 par Lionel Fracture

Tout comme nous, à peine remis de son marathon d’Amsterdam et de son propre aveu « encore sur son petit nuage » puisqu’il a claqué un PB en 3h36, on a rencontré Mathieu Le Maux, qui, après avoir écrit « Le Dico du Running », sort en cette fin d’année le livre « 1000 Baskets Cultes ». Entretien entre amoureux de chaussures et de course à pied.

IMG_2941

Mathieu peux-tu rapidement te présenter à nos lecteurs ?

Dans le désordre : 34 ans (ça me fait mal de le dire), Papa de Charlotte 3 ans et Mathurin 5 mois, breton exfiltré depuis 11 ans, supporter de l’En Avant Guingamp, footeux converti à la course à pied, journaliste au magazine GQ, gros sac qui s’inflige des marathons (mais qui adore ça allez comprendre…), sneakers fashionista, j’écris des livres sur les sujets que j’aime (Le Dico du Running – Flammarion et donc 1000 Baskets Cultes – Hachette). Ma devise running : « on n’a pas le même chrono mais on a la même passion » !

Quel est le concept de ce dernier livre alors ?

Je voulais vraiment pas faire un livre de collectionneur ou de blogueur spécialisé, pas de coup de coeur, pas de coup de gueule, ce sont des sujets que je respecte mais c’est un autre genre, un autre taf. Mes goûts persos on s’en fout je pense, le but n’était pas de mettre en avant mes chaussures préférées mais celles qui ont une petite histoire que ce soit dans la pop culture, dans le sport, dans la technologie ou même dans la politique.

« Elle est où la putain de virgule ?? »

Tu portes aujourd’hui des Huaraches, t’as une anecdote sur ces shoes ?

Tinker Hatfield, le designer star de chez Nike, conçoit cette pompe en 90, il dessine sa pompe, il a le proto, tous les designers la trouvent géniale, elle est technique, elle a un look, elle a un truc. Il l’amène ensuite en réu avec les mecs du marketing et là les mecs ils font quoi à votre avis ?

Y’a pas de swoosh !

Et ouais ! Ils font « Elle est où la putain de virgule ?? » ! Ce qui est bon c’est qu’ils avaient lancé une prod de 5000 paires, du coup Nike ne les met pas en circulation. En 1991, un mec rachète le stock et en deux jours il écoule toutes les paires à l’occasion du marathon de New-York… Et là Nike se dit « Ohooh !?! »

Les mecs couraient avec la Huarache à l’époque ? Des mecs couraient des marathons avec ?

Ils couraient avec ça ouais ouais, peut-être pas des mecs de top niveau mais en tout cas ce qui est drôle c’est que c’est un accident industriel, un accident de design et c’est grâce à la course à pied que des mecs ont dit « Elle est dingue cette pompe, on la veut ! », avec son chausson en néoprène, son amorti de gueudin, forcément les mecs ils l’ont trouvée révolutionnaire. J’adore cette histoire là !

T’as couru avec quoi ton marathon toi ?

Le marathon je l’ai couru avec une paire de Saucony, la Triumph, qui est vraiment bien car j’ai le pied un peu plat, celui-ci a gonflé pendant la course mais, comme il y a de la place, j’ai toujours été bien dedans. J’ai perdu du boule pendant la prépa (environ 6kg), l’amorti était bon du coup, avant la prépa j’étais trop lourd alors j’ai fait une partie de la prépa avec les Hoka Conquest qui sont des chaussures super stranges car l’amorti et la semelle sont énormes mais j’étais bien à l’aise avec ça. J’ai alterné donc mais ma semelle orthopédique était mieux adaptée à la Saucony du coup j’ai couru le marathon avec et j’avais pas l’impression d’avoir de pompes aux pieds, c’est très bon signe pour une paire.

Les Hoka tu les a mis dans ton livre ?

Non parce qu’elles sont pas encore « sneakers » à mon sens, je ne vois pas des gens les porter dans la rue. Ça viendra, elle est tellement « freak » que les fashionistas les plus gueudins vont la détourner et la porter, c’est le principe de la mode.

« sur 100 cambriolages, il y avait 52% des empruntes qui venaient de la Reebok Classic, étude publiée dans le magazine des keufs très sérieux ! »

Et si tu devais sortir du lot une paire running de référence ?

C’est un peu banal mais c’est la Cortez parce que pour moi c’est toute l’histoire de Nike concentrée dans une chaussure dans la mesure où c’est la première qu’ils ont dessinée en 1968, commercialisée en 72, Nike née vraiment en 72 donc c’est vraiment leur toute première pompe, c’est celle qui va faire leur fortune quasi instantanément, c’est la chaussure du running boom US du début des années 70. Il y avait les modèles développés par Prefontaine plus orientés piste alors que pour le bitume il y avait la Cortez, un peu plus tankée, un peu plus épaisse. Ce qui est génial et là où on voit que ce film est quand même ultra précis, ultra référencé, c’est que Forest Gump porte la Cortez, il porte la chaussure qui a été la plus portée à cette époque de « toute l’Amérique court ». Et par ailleurs elle est super belle quoi… Petit à petit elle est devenue, je ne sais pas par quelle mutation sociologique, une chaussure de gangs de l’Ouest des Etats-Unis, le modèle noir avec le swoosh blanc est devenu « caillera », à tel point que, encore récemment, il y a trois gamins qui se sont fait descendre dans la rue parce qu’ils portaient cette pompe et que c’est un signe  de ralliement de gangs comme pour les tatouages. C’est moins running, c’est moins fun mais ça illustre bien le fait qu’aux Etats-Unis c’est une pompe qui compte.

IMG_2937

La Reebok Classic est l’équivalent  de la Cortez chez la marque anglaise. Faite pour courir, elle est devenue la chaussure de monsieur tout le monde, les british l’appellent la « pub shoe », pour aller boire une bière et voir le match. Elle a eu un devenir « caillera » elle aussi. Je raconte dans le livre qu’il y a des universitaires anglais qui se sont rendus compte que dans une région précise, sur 100 cambriolages, il y avait 52% des empruntes qui venaient de la Reebok Classic, étude publiée dans le National Police Review, le magazine des keufs très sérieux. Un chef de la police raconte qu’elle était choisie par les voleurs car elle a un très bon amorti et que du coup elle est très silencieuse, ils la prennent pour ne pas se faire repérer. C’est une chaussure très populaire en Angleterre, portée par Mike Skinner de The Street sur la pochette de l’un de ses albums et à tous ces concerts.

Quel est le meilleur nom donné à une chaussure de running ?

Nike ils ont le chic pour trouver les bons noms à chaque fois ! La Huarache c’est le nom des sandales portées par une tribu mexicaine qui passait son temps à courir, la Spiridon c’est pour Spyridon Louis, le premier vainqueur du marathon Olympique en 1896, la Air Rift c’est en hommage aux kenyans, pour se rapprocher de leur foulée, très dynamique, très pure, ils l’ont appelée du nom de la vallée du Rift où les kenyans s’entrainent. A chaque fois c’est référencé !

Par tradition chez nous, ta définition d’une jolie foulée ?

Une jolie foulée, c’est la légèreté de Gebre, la fluidité de Rudisha et la moustache de Prefontaine !

IMG_2943 IMG_2946 IMG_2951

About Lionel Fracture

Je suis contre le port du cuissard en course à pied. Longue vie au short flottant ou papillon.

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus