P1080754-2

EKIDEN DE PARIS, POUR L’AMOUR DU JACK.

12 novembre 2017 par Lionel Fracture

Un an après une belle victoire sur le challenge médias de l’Ekiden de Paris, on se devait de revenir sur nos terres avec une équipe capable de gérer ce glorieux héritage. A moins d’un mois de l’échéance, on sélectionne donc quelques guerriers pour conserver un titre convoité par les plus grands journalistes de France : de retour dans l’équipe, capitaine Lionel et Anthony ont l’expérience de la victoire, ils encadreront une équipe de jeunes loups, Alassan, Jean, Antoine et Ludovic. Une équipe avec des jambes capables d’aller taquiner la barre des 2h30 sur les 42,195km.

Mais parce que Jolie Foulée ce n’est pas que de la vitesse et de la compétition, une équipe 2 montée de bric et de broc s’aligne également au départ. On y retrouve Kevin, Thibaud et 3 de ses potos, sans oublier l’expert du marathon Cedric. Autant vous dire qu’il y a dans cette formation des phénomènes de la course à pied capable d’alourdir considérablement un chrono.

La stratégie pour l’équipe 1 est d’envoyer des fusées dès les premiers relais histoire de se placer directement aux avant-postes, pas vraiment de fusée dans l’équipe 2, la préoccupation de se début de course c’est surtout de trouver Cédric qui, fidèle à lui-même, est en galère et ne parvient pas à pénétrer dans le village pour récupérer son dossard. La crainte de ne pas avoir une équipe complète se fait sentir, « À quoi ça sert que je me sois cassé le cul si on est pas au complet ? » se demande Nicolas après son premier 5K. Pendant ce temps, Jean, malgré une haleine qui laisse sentir qu’il n’a pas bu que de la tisane la veille, et Antho, gracieusement prêté par nos potos des Barbès Runners, expédie leurs relais en 16:47 et 34:38 ce qui place les titulaires en 24ème position. Le top 20 est jouable, c’est à Antoine de claquer son relais vêtu de ce qui se fait de mieux en matière de chemise de mauvais goût, 17:56 pour manger ses 5K. Pendant ce temps, ouf de soulagement pour la réserve, Cédric est arrivé, mais est-ce vraiment un cadeau ? Ludo pour la 1 envoie une belle bastos sur le second 10K en 35 minutes pile, une semaine après avoir pris part au marathon de Francfort, c’est solide ! L’équipe « des chemisettes » commence à faire parler d’elle chez les spectateurs et les encouragement font zizir. Fracture s’élance pour sa première compétition sérieuse depuis Boston et une saloperie de blessure au talon, le vélo c’est pas juste du kiffe, ça entretient pas trop mal, il boucle son 5K complètement vidé en 18:16. Alassan, sosie officiel de Alain Chabat qui se serait mis au cross fit, a pour mission de conserver le top 20 acquis par ses coéquipier, au bout d’un relais dans la souffrance (voir sa ganache ci-dessous) et malgré les hurlements de Lio sur les derniers mètres, on n’accroche pas les 2h30 pour 25 secondes. En revanche, la 19ème place sur 1500 équipes, la 3ème place sur le challenge entreprise (derrière la Société Générale et La Poste s’il vous plait) et évidemment la victoire sur le challenge médias !

1-EKIDEN2017-YB-7062

Le double doublé !

Il l’avait promis sur le groupe Facebook créé pour l’occasion, capitaine Fracture fait péter le Jack Daniels à l’arrivée, en attendant Cédric qui boucle la course de l’équipe 2, les membres des 2 teams sirotent quelques petits sky-coca pour se réchauffer. Le tank congolais arrive enfin, malgré les moqueries subies toute la semaine précédent l’Ekiden, ces athlètes incompris ratent de peu le sub 3. Janji comme on le surnomme affectueusement franchit la ligne en 3h01 et des brouettes, une immense émotions pour celui qui avait couru son 1er marathon en 5h28. D’autant que l’équipe Jolie Foulée A’ se classe du coup 2ème du challenge médias (c’est dire le niveau !), le double doublé !

Et même si l’organisation refuse de laisser monter notre capitaine avec son Jack sur le podium c’est avec une immense joie qu’on vient chercher notre deuxième trophée sur l’Ekiden, remporté en améliorant le chrono de 3 minutes. Une course qui en peu d’éditions s’est imposée comme un rendez-vous incontournable, l’Ekiden de Paris propose une belle ambiance et une organisation excellente, fluidité parfaite dans les relais et chronos reçus quasi en temps réel. C’est probablement parce qu’on y chope notre plus beau et seul trophée de l’année mais on adore cet évènement, merci à la FFA pour l’invitation. Bravo aux Barbès filles qui remportent carrément le général féminin et aux copains du PRC qui terminent tout près de nous !

Bilan par équipe :

Jolie Foulée 1 – 19/1377 – 3ème du challenge entreprises – victoire sur le challenge médias

Jean : 16:47 – Antho : 34:38 – Tonio : 17:56 – Ludo : 35:00 – Fracture : 18:16 – Alass : 27:48 – Total : 2:30:25

Jolie Foulée 2 -183/1377 – 2nd du challenge médias

Nico : 18:53 – Thib : 41:28 – Kevin : 22:23 – Nicolas : 41:46 – Hugo : 21:52 – Cedric : 35:30 – Total : 3:01:52

Rejoignez notre club de vainqueurs d’Ekidens sur Jolie Foulée sur Strava

P1080528 P1080576 P1080831-2 P1080848-2 P1080867-2 P1080912-2 P1080959-3 P1090016-2 P1090047-2
1-EKIDEN2017-ABDL-4520

1-EKIDEN2017-AD-3619

1-EKIDEN2017-AD-4062

1-EKIDEN2017-CD-9615

http://1.gravatar.com/avatar/ad516503a11cd5ca435acc9bb6523536?s=100

About Lionel Fracture

Je suis contre le port du cuissard en course à pied. Longue vie au short flottant ou papillon.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus